Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jacob Santerre était bien heureux de renouer officiellement avec l’action à huis clos vendredi.
Jacob Santerre était bien heureux de renouer officiellement avec l’action à huis clos vendredi.

Des opportunités à saisir pour Jacob Santerre

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
La dernière fois que Jacob Santerre s’est entretenu avec La Voix de l`Est, c’était le 15 novembre dernier. À peine trois jours plus tard, les Eagles du Cap-Breton ont dû amorcer une pause qui aura finalement duré plus de deux mois. De retour au jeu depuis vendredi, Santerre tentera maintenant de saisir les opportunités qui s’offriront à lui au sein d’une équipe en pleine reconstruction.

L’attaquant bromontois reconnaît qu’il n’a pas vu venir le revirement de situation survenu dans les Maritimes l’automne dernier.

«Tout a commencé après notre match contre les Sea Dogs de Saint John (le 18 novembre). Ils n’ont finalement pas rapporté d’infection à la COVID-19, mais on a quand même dû s’isoler pour limiter les risques», raconte Santerre.

Puis la Ligue de hockey junior majeur a suspendu ses activités dans les Maritimes le 24 novembre. Santerre a ensuite passé beaucoup de temps dans le gymnase, y compris lors de son séjour dans la région durant la période des Fêtes.

Même si les joueurs ont pu poursuivre leur développement dans une certaine mesure, le Farnhamien d’origine était bien heureux de renouer officiellement avec l’action à huis clos vendredi.

«On est juste contents de jouer. C’est bien de s’entraîner, mais il n’y a rien comme le fait de disputer des vrais matchs», soutient Santerre, qui dispute sa première saison dans la LHJMQ à l’âge du 18 ans.

Si le feu vert a été donné par les autorités de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard, les clubs basés au Nouveau-Brunswick doivent toujours patienter sur les lignes de côté.

Une équipe tournée vers l’avenir

L’alignement des Eagles a considérablement changé au cours des derniers mois. Les piliers offensifs Shawn Element, Ryan Francis et Félix Lafrance ont tous été envoyés sous d’autres cieux avant la date limite des transactions le 25 janvier dernier. On peut sans contredit parler d’une équipe tournée vers l’avenir.

«C’est toujours plate de voir partir autant de bons joueurs, mais ça fait partie de la réalité du hockey junior», fait valoir Jacob Santerre.

«Les Eagles ont été chercher des jeunes prometteurs, avec de belles personnalités. Le futur de l’équipe s’annonce assez intéressant.»

Le portrait semble maintenant plus ouvert que jamais à l’attaque.

«On a aussi obtenu quelques vétérans, mais c’est vrai que les transactions amènent de nouvelles opportunités. Je devrai en profiter quand mon tour viendra.»

Capable de jouer au centre et l’aile droite, Santerre a surtout été utilisé sur les troisième et quatrième trios depuis le début de la saison. Il a été limité à un seul point en 14 matchs.

«C’est certain que j’aimerais produire plus, mais je veux surtout améliorer l’ensemble de ma game. Si je gagne plus de batailles et que je suis fiable défensivement, les occasions à l’attaque finiront par arriver.»