Sandler meilleur acteur, Kanye West dans «Waves»

La réplique de la semaine

«Son succès, c’est que le monde le haïssait.»

— Paul «The Butcher» Vachon à propos de son frère Maurice «Mad Dog» Vachon dans Les derniers vilains de Thomas Rinfret.

Premières images

Grosse semaine de sorties de bandes-annonce. Outre le nouveau James Bond, on a pu découvrir les premières images de Black Widow. Oui, il s’agit du premier long métrage de la phase IV de Marvel, mais l’intérêt est ailleurs. Bien sûr, il y a Scarlett Johansson dans la peau de Natasha Romanoff. Et le fait que le film dirigé par la réalisatrice Cate Shortland (Lore) offre des rôles principaux à Florence Pugh et à Rachel Weisz. Mieux encore : Black Widow se suffira. Espérons que le scénario fera l’impasse sur les modèles habituels de récits de superhéros... J’en doute. Sortie prévue : 1er mai.

Plan large

Les prix du National Board of Review sont habituellement un bon indicatif de ce qui surviendra aux Oscars. Sans surprise, The Irishman a obtenu le prix du meilleur film. Le long métrage de Scorsese a tous les atouts pour répéter son exploit aux Academy Awards, tout comme Tarantino à la réalisation. Mais j’ai bien hâte de voir si Adam Sandler — pour Uncut Gems — va prévaloir aussi aux Oscars… S’il ne gagne pas, le comédien a déclaré qu’il tournerait volontairement dans un mauvais film. Ça ne nous changera pas beaucoup de l’habituel...

Retour en arrière

On apprenait cette semaine qu’Alexander Payne a donné son accord pour tourner un remake du Festin de Babette. La transposition, sur les mêmes motifs que l’original, se déroulerait au Minnesota plutôt qu’au Danemark. On verra puisque le réalisateur de Sideways était partant pour deux autres projets qui ne se sont pas concrétisés. L’extraordinaire long métrage de Gabriel Axel a remporté l’Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1988. Évidemment, on se demande qui reprendrait le rôle de Babette, tenu à l’époque par la regrettée Stéphane Audran...

Trame sonore

Trey Edward Shults a porté un soin particulier — pour ne pas dire maniaque — à la musique qui se retrouve dans Waves. Il a même inscrit des notes d’intention dans son scénario pour ses acteurs! Le réalisateur d’It Comes at Night a confié la trame sonore à Trent Reznor et Atticus Ross, de Nine Inch Nails, en parsemant celle-ci de morceaux d’Animal Collective, Radiohead et Kanye West. Dans ce dernier cas, l’utilisation d’I Am a God s’avère particulièrement hallucinante, épousant totalement l’état second de Tyler, sous l’emprise de l’alcool et des médicaments, avant qu’il pénètre dans une maison où se tient un party...