L'acteur Taron Egerton, qui interprète Elton John, à la première new-yorkaise de Rocketman, mercredi

Des scènes de sexe gai retirées de Rocketman en Russie

MOSCOU — Des scènes d’amour homosexuelles et de consommation de drogues ont été retirées de la version russe du film biographique sur Elton John, selon des critiques ayant assisté vendredi à une projection en Russie.

Le distributeur du film a confirmé avoir procédé à ces modifications pour des raisons légales, sans donner plus de précisions.

«Toutes les scènes de baisers, d’amour et de sexe oral entre hommes ont été coupées», a écrit sur Facebook le critique de cinéma russe Anton Doline, jugeant «flagrant» que des coupes ont été réalisées.

Présenté au Festival de Cannes, Rocketman retrace l’ascension d’Elton John, l’un des premiers chanteurs ouvertement gais, et sa lutte contre les dépendances (drogue, sexe, alcool).

Un autre journaliste russe ayant assisté à la projection a affirmé que des scènes impliquant de la drogue avaient également été retirées.

L’entreprise distribuant Rocketman en Russie, Central Partenership, a confirmé à l’agence de presse publique TASS que le film avait été modifié pour «respecter les lois russes».

Depuis 2013, une loi punit d’une amende ou de prison tout acte de «propagande» homosexuelle auprès des mineurs. Il est toutefois difficile de savoir si elle s’applique au film, qui sera interdit au moins de 18 ans au moment de sa sortie programmée la semaine prochaine en Russie.

Le ministre russe de la Culture Vladimir Medinski a démenti que son ministère soit à l’origine de ces coupes, arguant, cité par l’agence de presse Ria Novosti, que «tout est décidé par le distributeur».

Selon le critique Anton Doline, le message apparaissant à la fin du film a aussi été modifié: alors que le texte original rappelle qu’Elton John a trouvé l’amour et élève deux enfants avec une personne du même sexe, la version russe indique seulement qu’il a créé une association contre le sida.

Pas nouveau

D’autres films avec des scènes d’amour homosexuelles, dont le récent film biographique sur le chanteur de Queen, Freddy Mercury, ont déjà été projetés en Russie, sans coupes.

Elton John est populaire en Russie, où il s’est produit pour la première fois en 1979 pendant la période soviétique. Le chanteur s’est toutefois montré critique à l’égard des lois russes, considérées comme discriminatoires envers les homosexuels.

LIRE AUSSI: Le film de la semaine: Rocketman *** 1/2, la critique d'Éric Moreault