Steve Bergeron
La Tribune
Steve Bergeron

Syllepse ici... mais pas là

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Le pronom indéfini « on » s’utilise fréquemment pour «nous» dans le langage courant. Grammaticalement, « on » est singulier et « nous » est pluriel. Cependant, on tombe souvent, à l’écrit, sur des phrases comme « on est obligés... » Selon moi, il y a faute d’accord, le sujet et le verbe étant au singulier et le participe passé, au pluriel (Paul Deshaies, Sherbrooke).