Richard Therrien
La présence du Dr David Lussier sur le plateau de <em>Tout le monde en parle</em>, lui qui a annoncé avoir contracté la COVID-19, est prise très au sérieux par la production.
La présence du Dr David Lussier sur le plateau de <em>Tout le monde en parle</em>, lui qui a annoncé avoir contracté la COVID-19, est prise très au sérieux par la production.

Un invité de Tout le monde en parle a contracté la COVID-19

BLOGUE / Est-il encore sécuritaire de recevoir des invités sur des plateaux de télévision? La présence dimanche dernier du Dr David Lussier sur le plateau de Tout le monde en parle, lui qui a annoncé avoir contracté la COVID-19, est prise très au sérieux par la production. La diffusion de l'émission dimanche soir prochain sur ICI Télé n'est cependant pas compromise.

Le médecin de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal a reçu lundi après-midi un résultat positif à un test de dépistage effectué samedi, à la veille de son passage à Tout le monde en parle, diffusée en direct. N'aurait-il pas été la moindre des choses que le Dr Lussier informe la production qu'il venait d'être testé et en attente des résultats? Il apparaît que le gériatre ne présentait aucun symptôme, et qu'il s'agissait d'un test de routine, aussi effectué auprès de ses collègues. «Depuis quelques semaines, je savais que ce n'était qu'une question de temps. Comme tous ceux qui ont soigné plusieurs patients atteints de la COVID-19, le risque que je contracte la maladie était élevé», a-t-il écrit sur les réseaux sociaux. Il restera en confinement au sous-sol de sa résidence durant les deux prochaines semaines.

Suivant un protocole rigoureux, toutes les personnes présentes sur le plateau ont été informées de la situation. Il n'est toutefois pas nécessaire qu'elles se placent en isolement ou qu'elles soient testées, précise le producteur Guillaume Lespérance, qui a obtenu l'aval de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. Avec son directeur, le Dr Gilles Lambert, le producteur a retracé au téléphone le parcours du Dr Lussier dans les studios de Radio-Canada, pour en arriver à la conclusion que toutes les mesures nécessaires avaient été prises par la production pour éviter toute contamination.


« Nous appliquons à la lettre les mesures de distanciation et nous traitons tous nos invités comme s'ils étaient potentiellement positifs, comme on le fait déjà à l'épicerie. »
Guillaume Lespérance, producteur de Tout le monde en parle

Pour l'instant, il considère que la production de Tout le monde en parle, comme celle de Bonsoir bonsoir!, qu'il produit également, reste sécuritaire. «Il va falloir qu'on apprenne à travailler dans ce contexte pour les prochains mois. Sans le savoir, nous allons tous côtoyer des gens qui ont la maladie. Nous serons vigilants et extrêmement prudents», promet-il.

Mais que se passera-t-il si d'autres cas de COVID-19 émergent en nombre plus important sur le plateau? «Il faudrait vraiment qu'on soit malchanceux, ça soulèverait des questions sur l'ensemble de la société. Nous, on fait tout pour que ça n'arrive pas.»

Les plateaux de Tout le monde en parle et de Bonsoir bonsoir! sont les deux seuls encore autorisés à recevoir des invités à Radio-Canada. Tant au Centre de l'information que dans les studios de radio, il est désormais de mise de procéder par vidéoconférence. Même chose dans les grands talk-shows américains, que les animateurs animent désormais de leur domicile.

Dans une note interne, la direction a voulu se montrer rassurante auprès du personnel. «Afin d’éviter toute situation de contamination communautaire, aucun membre de la production ne travaille sur plus d’un plateau. Aussi, tous les agents de sécurité présents dans nos bureaux pratiquent soit le port du gant ou le lavage systématique des mains à chaque interaction avec qui que ce soit», peut-on lire dans cette note, cosignée par Sylvie Gadoury, vice-présidente des services juridiques et responsable de la Santé et sécurité, et Marco Dubé, vice-président Personnes et culture.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.