Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
Essayons de nous plaindre de notre confinement après ça. C’est bien la dernière chose dont on a envie en voyant évoluer ces quatre personnes, malgré un parcours semé d’embûches, dans l’inspirante série documentaire<em> La longue remontée</em>, signée Karina Marceau.
Essayons de nous plaindre de notre confinement après ça. C’est bien la dernière chose dont on a envie en voyant évoluer ces quatre personnes, malgré un parcours semé d’embûches, dans l’inspirante série documentaire<em> La longue remontée</em>, signée Karina Marceau.

La longue remontée: une bonne dose de courage

CHRONIQUE / Sabryna a été amputée de ses quatre membres dans un grave accident de voiture, la nuit de Noël. Dominic est devenu tétraplégique en sautant d’un quai. Mathieu a perdu une jambe au cours d’un accident de travail. Et Mandir a perdu une grande partie de sa vision à cause d’une inflammation de l’œil.

Essayons de nous plaindre de notre confinement après ça. C’est bien la dernière chose dont on a envie en voyant évoluer ces quatre personnes, malgré un parcours semé d’embûches, dans l’inspirante série documentaire La longue remontée, signée Karina Marceau. Les six épisodes d’une heure ont commencé mardi à 20h, sur AMI-télé, aussi diffusés le samedi à 10h. La série sera reprise plus tard sur ICI Explora.

Et quand je parle d’embûches, je ne parle pas des moindres. Quand vous devez prendre de 30 à 45 minutes à vous habiller le matin, vous avez déjà épuisé vos énergies pour une partie de la journée. «J’ai toujours été un gagnant dans la vie et je vais toujours le rester», scande Dominic Frappier, 25 ans, ancien joueur de football du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke et adepte du lancer du poids. Sans vouloir le décourager, Sabryna Mongeon – qui agit comme animatrice de la série – lui répond qu’il n’aura pas le choix de voir à la baisse ses objectifs.

Parce que c’est ce qu’il y a de plus dur à accepter quand la vie décide de vous enlever l’usage de vos membres ou de la vue: marcher sur son orgueil et sa fierté, demander de l’aide et accepter qu’on ne pourra plus jamais jouir de la même liberté. Une étape cruciale mais essentielle pour une personne ayant conservé des séquelles importantes d’un accident ou d’une maladie soudaine. La plus grande douleur de sa vie, Dominic l’a connue en voyant ses parents pleurer en apprenant sa condition.

Il n’y a pourtant rien de larmoyant dans La longue remontée, dont on retient bien plus la résilience et le courage de vivre malgré tout. Mathieu Ciarroni-Beaulieu, de L’Ange-Gardien, travaillait sur un site minier du Nunavut quand un tuyau l’a percuté et lui a tranché la jambe, au-dessus du genou. En pleine toundra, seul un avion pouvait l’amener à l’hôpital en trois heures et demi, autant dire une éternité. Quand on le voit aujourd’hui apprendre vaillamment à marcher avec une prothèse, on n’éprouve que de l’admiration. Il souhaite alors reprendre ses activités préférées, de la planche à neige à la plongée en apnée.

Mandir Pouye est papa d’une petite fille, en attente de la naissance d’un garçon. Depuis l’uvéite qui l’a frappé il y a cinq mois, il ne voit pas à 20 pieds ce que nous voyons à 200 pieds. Il apprend encore à apprivoiser sa condition; c’est un long deuil qui l’attend. Le sens de la débrouillardise de Sabryna impressionne. La jeune femme de 20 ans se maquille à l’aide de ses prothèses et a pu se faire construire une maison adaptée – des comptoirs plus bas, des portes plus larges –, grâce à la générosité de donateurs. Le premier épisode prend fin sur une bonne nouvelle qui la concerne.

Je suivrai avec beaucoup d’intérêt cette série, qui donne du courage et nous fait minimiser nos petits malheurs. Une bonne dose d’inspiration, et ce n’est vraiment pas de trop en ces temps incertains. Le premier épisode peut aussi être visionné ici.

CANADIENS-NORDIQUES: DES CHIFFRES

Le fameux match du Vendredi saint, qui a fini en bagarre générale, a attiré l’attention de 175 000 curieux, lundi à RDS. La rencontre chaotique et disgracieuse entre les Nordiques et le Canadien au Forum en 1984 était aussi pire que dans mon souvenir. RDS poursuit mercredi à 19h30 avec le septième match de la finale de la division Adams en mai 1985, et vendredi à 19h avec le septième match de la finale de la division Adams en mai 1987. À TVA Sports, on entamait lundi la présentation de la finale de 1993 entre les Canadiens et les Kings de Los Angeles, qui a intéressé 60 000 nostalgiques.