Ludivine Reding reprend le rôle de Fanny, encore blessée par son passé de prostituée, même quatre ans plus tard.

Fugueuse... et menteuse

CHRONIQUE / Le Québec se passionnera-t-il autant pour les malheurs de Fanny qu’à l’hiver 2018? «Fugueuse la suite», diffusée depuis lundi à 21h à TVA, reprend quatre ans après la première série, alors que Fanny (Ludivine Reding) conserve de vives blessures de son passé de prostituée.

Depuis la publication de la bande-annonce, tout le monde fait ses prédictions sur le destin de Fanny, mais tout le monde se trompe. Un gros punch concluait le premier épisode, que je tairai pour ceux qui ne l’ont pas encore vu. Mais disons que j’ai du mal à croire à cette reconversion. L’ex-fugueuse excelle toujours autant dans le mensonge, et son nouveau chum, à mille lieues de Damien, va l’apprendre assez vite.

Justement, si vous avez été déçu de ne pas voir apparaître Damien (Jean-François Ruel) lundi soir, prenez votre mal en patience : l’ancien proxénète ne sortira de prison qu’au troisième épisode, après quatre ans derrière les barreaux. Même chose pour Natacha (Kimberly Laferrière), qui, soit dit en passant, s’est ouvert un salon de massage. Pas du genre Sky Spa, si vous voyez ce que je veux dire. L’auteure Michelle Allen précise que l’ancienne escorte qui avait embrigadé Fanny exerce son nouveau métier avec éthique et respect. Sachez que les deux personnages ne seront pas relégués à des rôles de soutien, et qu’on les verra beaucoup durant la saison, tout comme Carlo (Iannicko N’Doua), qui en mène toujours très large.

Dans la deuxième saison, on fait la rencontre de Yohan et de Daisie, interprétés par Jemmy Echaquan Dubé et Robin L’Houmeau.

Cette deuxième saison nous ouvre à un tout nouveau monde, pas mal moins glamour. Celui entre autres de Daisie Flamand, une prostituée atikamekw. Une première apparition à l’écran pour Jemmy Echaquand Dubé, elle-même provenant de Manawan, où la production a tourné durant trois jours. C’est dire que les communautés autochtones seront très présentes cet hiver à TVA, puisqu’Épidémie en fait une de ses intrigues centrales. On fait aussi une incursion dans la prostitution masculine avec le personnage de Yohan (Robin L’Houmeau), qui s’est sauvé de son patelin, Amqui dans le Bas Saint-Laurent, pour se fondre dans la jungle montréalaise.

On a compris lundi que les problèmes de Fanny ont eu raison du couple que formaient Laurent et Mylène (Claude Legault et Lynda Johnson). On les verra peu cette année, prévient l’auteure, mais on comprendra éventuellement pourquoi Fanny n’adresse plus la parole à sa mère depuis un an.

Carlo, joué par Iannicko N’Doua, sera très présent dans la suite de «Fugueuse».

Quand on lui a commandé une deuxième saison, Michelle Allen a eu envie d’aborder la reconstruction de Fanny. Quand une fille sort de la rue, «on pense que c’est fini, mais c’est pas vrai», dit-elle. Il n’y a pas que Damien; la mort d’Ariane par overdose hante toujours Fanny. Celle-ci voit même apparaître sa meilleure amie et en fait des cauchemars. Vous reverrez donc l’actrice Laurence Latreille dans ce rôle fantôme.

Plusieurs choses m’ont dérangé dans les deux premiers épisodes de cette suite, toujours réalisée par Éric Tessier. Notamment que le jeune fugueur d’Amqui, identifié en une des journaux, puisse se promener en ville sans que personne n’ait des soupçons. Je doute que la transformation physique vraiment mineure qu’on lui impose lui permette de passer incognito aussi facilement. De là à sous-estimer le pouvoir d’attraction de cette série, qui a été un phénomène de société il y a deux ans, quand même pas. J’espère seulement que les prochains épisodes seront moins tirés par les cheveux.

«LA FUREUR» MOINS POPULAIRE

Nous étions moins nombreux que l’an dernier devant notre téléviseur pour voir La fureur samedi : 1056 000 téléspectateurs étaient à l’écoute, comparativement à 1486 000 en 2019. Ces chiffres grimperont sans doute à la publication des données confirmées dans une dizaine de jours. Par ailleurs, Pierre-Yves Lord s’en est voulu beaucoup d’avoir répondu We Will Rock You au lieu de We Are The Champions à la question finale, tout en jouant l’autodérision. Son coéquipier Arnaud Soly a même repris sur Instagram le deuxième titre de Queen en adoptant le rythme du premier. J’ai l’impression que notre «PY» voudra prendra sa revanche l’année prochaine.