Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
Véronique Cloutier est à la barre de l'animation de la soirée des 35es prix Gémeaux, présentée dimanche à 20h sur ICI Télé.
Véronique Cloutier est à la barre de l'animation de la soirée des 35es prix Gémeaux, présentée dimanche à 20h sur ICI Télé.

Des Gémeaux malgré tout 

CHRONIQUE / On ne peut pas dire que la télé ne méritait pas de gala. Voyez tous les services qu’elle nous a rendus, pauvres confinés, depuis le début de cette pandémie. Prévenante et réconfortante, elle nous aura été essentielle du matin au soir, en direct comme en différé, sur toutes les plateformes. 

Très rapidement, on a rejeté l’idée d’annuler la soirée des 35es prix Gémeaux, présentée dimanche à 20h sur ICI Télé. «En cette année particulière, la télé a pris tout son sens. Les gens se sont tournés vers la télé en direct et le contenu numérique. S’il y a une année qu’il ne fallait pas sauter pour souligner le travail des artisans, c’était cette année», croit fermement Véronique Cloutier, de retour à l’animation.

Et tant pis pour les rabat-joie. «On aura toujours nos détracteurs, des gens pour dire : “franchement, des vedettes qui se donnent des tapes dans le dos entre eux autres”. Mais il y a aussi une grande partie du public qui est attaché à sa télé et à ses vedettes. C’est encore pertinent de le faire.»

Un gala reste un gala. Mais celui de cette année aura une couleur particulière, teintée par la pandémie, mais aussi un peu par les dénonciations, qui ont fait perdre à Maripier Morin et à Julien Lacroix leurs nominations aux Gémeaux. «Il y aura peut-être un ou deux gags là-dessus, mais on n’abordera pas le sujet de front», admet Véronique, qui ne veut pas de malaise dans son gala. 

Ce n’est pas parce qu’il n’y aura pas de tapis rouge que ce gala sera dénué de glamour. N’empêche qu’on a opté pour la sobriété, dans les circonstances. «Je ne me voyais pas rentrer avec des danseurs, faire des grosses jokes d’humour très caustique. Déjà qu’il y a tout un protocole sanitaire pour les nommés, qui doivent être escortés jusqu’à leur siège. Je ne me voyais pas non plus les asseoir là et les écœurer. Ça aurait été déplacé.»

La décision de la Santé publique d’autoriser les lieux publics intérieurs à recevoir 250 personnes a été une bénédiction pour la production. «On a sauté là-dessus. Là, on regarde les cas augmenter et on espère juste se rendre à dimanche!» confie l’animatrice. Si tout va bien, la majorité des nommés seront présents dans le studio 42, préféré au Théâtre Saint-Denis. Une soixantaine de personnes seront assises à des tables avec leurs proches, entourant la scène, au centre du studio. Une trentaine d’autres, seules, assisteront au spectacle dans les estrades, tous à deux mètres de distance, il va sans dire.

Pas question qu’on passe les deux heures en direct à regarder des gagnants remercier sur Skype, de leur salle de lavage. «Tout le monde a été créatif et on a vu le côté débrouillard de notre industrie depuis le début de la pandémie. Le téléspectateur s’habitue à tout. On s’est habitué à voir des gens mal cadrés, pas maquillés, avec un son un peu moyen. Mais là, c’est un gala, et le gala de la télé en plus. Je ne voulais pas qu’on se contente de ça.»

L’animatrice va plus loin en promettant un gala visuellement agréable à regarder, grâce à la réalité augmentée, un procédé souvent utilisé lors des soirées électorales des réseaux français et américains, mais aussi à la Fête du Canada cette année. «C’est comme si on venait juxtaposer un autre décor par-dessus notre décor avec la technologie. Quand c’est bien fait, c’est franchement beau.»

De tout ce que Véronique Cloutier a vu dans sa télé cette année, son cœur balance entre C’est comme ça que je t’aime et Fragile, qu’elle a adorées. «Mais je n’ai pas encore vu La faille, et il paraît que c’est vraiment très bon», prévient-elle. D’ailleurs, C’est comme ça que je t’aime domine avec 15 nominations, suivie de Fragile, qui en obtient 13. Les deux séries viennent à peine de commencer sur ICI Télé après avoir été disponibles sur l’Extra d’ICI Tou.tv. Bye Bye 2019, District 31, La faille et Léo en ont chacune 11.

C’est un automne plus chargé que prévu qui s’annonce pour Véronique Cloutier. Après les Gémeaux, elle entreprend le tournage de L’œil du cyclone, comédie dans laquelle elle incarne la sœur du personnage principal, joué finalement par Christine Beaulieu, venue remplacer Julie Le Breton, prise par le tournage des Beaux malaises 2.0. Véro enregistre également six nouvelles émissions de Rétroviseur, sa série d’entrevues, facile à tourner dans ces conditions. Viendra ensuite 1res fois, diffusée cet hiver sur ICI Télé.

«C’est un tour de force des producteurs, mais aussi des techniciens ce qui se passe en ce moment. En juillet, mon chum [Louis Morissette], qui produit plusieurs fictions, ne croyait pas du tout à la reprise des tournages. Les producteurs se parlaient, Guillaume Lespérance réfléchissait à plein d’affaires. Et ça s’est concrétisé. Tout le monde est hyper vigilant et respectueux parce que personne ne veut retourner chez soi. Le cauchemar des productions en ce moment, c’est d’arrimer les horaires des acteurs qui travaillent tous en même temps.»

C’est l’humoriste Arnaud Soly qui aura la tâche d’animer L’avant-première des Gémeaux, en direct sur ICI ARTV à 14h30. Et qui, de C’est comme ça que je t’aime, Bonsoir bonsoir!, District 31, En direct de l’univers et La vraie nature remportera le prix du public?

+

CHOIX ET PRÉDICTIONS DE RICHARD THERRIEN

choix */prédiction ●

SÉRIE DRAMATIQUE

Alerte Amber

C’est comme ça que je t’aime

Faits divers

Fragile * ●

La faille

SÉRIE DRAMATIQUE ANNUELLE 

District 31 * ●

L’Échappée

L’heure bleue

Toute la vie

Une autre histoire

COMÉDIE

Discussions avec mes parents

En tout cas

Lâcher prise

Léo *

Trop.

RÔLE MASCULIN— SÉRIE DRAMATIQUE

Claude Legault, Cerebrum

Stéphane Demers, Faits divers

Marc-André Grondin, Fragile

Vincent Leclerc, Les pays d’en haut

Antoine L’Écuyer, Mon fils *

RÔLE FÉMININ— SÉRIE DRAMATIQUE

Marilyn Castonguay, C’est comme ça que je t’aime * ●

Isabel Richer, La faille

Eve Landry, M’entends-tu?

Florence Longpré, M’entends-tu?

Élise Guilbault, Mon fils

RÔLE MASCULIN—SÉRIE DRAMATIQUE ANNUELLE

Michel Charette, District 31 *

Vincent-Guillaume Otis, District 31

Gildor Roy, District 31

Patrick Hivon, L’Échappée

Roy Dupuis, Toute la vie

RÔLE FÉMININ— SÉRIE DRAMATIQUE ANNUELLE

Maude Guérin, 5e rang

Catherine Proulx-Lemay, District 31 *

Hélène Bourgeois Leclerc, Toute la vie

Cassandra Latreille, Toute la vie

Marina Orsini, Une autre histoire

RÔLE MASCULIN— COMÉDIE

Antoine Bertrand, Boomerang

Mickaël Gouin, En tout cas

Guy Nadon, La Maison-Bleue

Fabien Cloutier, Léo * ●

Éric Bruneau, Trop.

RÔLE FÉMININ—COMÉDIE

Catherine-Anne Toupin, Boomerang

Sophie Cadieux, Lâcher prise

Marie-Laurence Moreau, Léo

Evelyne Brochu, Trop.

Virginie Fortin, Trop. *