Vickie Boisclair est la directrice de la garderie Aux cinq petits bonheurs, à Granby. Elle offre du répit à tous les parents, peu importe la raison et leurs besoins.

Pour un répit, appelez Vickie!

Je vous présente Vickie. Pour bien des parents, c’est un ange tombé du ciel. Et gageons que dans quelques lignes, vous allez commencer à y croire, vous aussi.

Depuis 2010, Vickie possède sa garderie à Granby. En milieu familial, d’abord, puis accréditée depuis février. L’endroit peut accueillir jusqu’à 28 enfants de 0 à 5 ans. Jusque là, rien qui sorte de l’ordinaire, rien pour écrire une chronique, je vous le concède.

Mais Aux cinq petits bonheurs, il y a un petit plus. Un gros plus, je dirais même. En plus de ses places régulières, Vickie offre un service de répit. Pas juste pour les enfants à besoins particuliers, là. Pour TOUS les parents, peu importe leurs nécessités.

«Je me garde toujours des places libres pour les urgences, glisse-t-elle. Pour aider des parents aux horaires chargés, des parents monoparentaux, des familles vivant des difficultés...»

«J’ai aidé une maman de cinq enfants complètement à boutte, une autre qui est partie accoucher de son deuxième et qui n’avait personne pour prendre soin de son plus vieux, une autre famille de trois enfants dont un est tombé gravement malade et a dû être hospitalisé, je dépanne présentement un couple dont la garderie habituelle est fermée pour quelques semaines», énumère-t-elle sommairement.

«Mais ça peut aussi être un couple qui souhaite s’offrir un week-end d’amoureux ou même juste un souper au restaurant, ou aller faire du magasinage sans les enfants», ajoute-t-elle du même souffle.

Trop beau pour être vrai?

OK, Vickie. Là, tu me dis que je peux t’appeler n’importe quand ou presque et que tu pourrais me dépanner quand j’ai juste besoin d’un break et que je n’ai pas de gardienne pour prendre soin de mes deux poupounes? Qu’elles seraient accueillies dans un endroit qui respecte les normes du Ministère, avec du personnel qualifié, un programme éducatif, une cuisinière sur place, un petit gym et une grande cour pour qu’elles dépensent leur énergie?

«Bin oui! On a même une baignoire pour les séjours de plus de 24h.»

«Je te crois pas! C’est trop beau pour être vrai!»

«Si j’ai de la place, il n’y a pas de problème, répète-t-elle. Le service de répit est offert pour des périodes de 2 heures à plus de 24 heures actuellement. Il est ouvert de soir, mais seulement sur demande, pour les urgences et les occasions, ainsi que les fins de semaine (jour-soir-nuit) sur demande aussi. Le service n’est pas suffisamment connu pour être ouvert 24 heures sur 24 pour l’instant, mais c’est une possibilité que nous envisageons...»

«Pis mettons que j’ai des enfants de plus de cinq ans...?»

«La priorité est donnée aux 0-5 ans, mais s’il y a de la place, on accepte les plus vieux aussi.»

«OK, et ça coûte combien tout ça?»

«Les places régulières sont à 35$/ jour, mais pour le répit, les parents peuvent me donner ce qu’ils veulent selon leurs possibilités. Ils obtiennent aussi un reçu d’impôt.»

«Je ne fais vraiment pas ça pour l’argent, je le fais pour aider les parents d’aujourd’hui dans leur vie pas toujours évidente. Parce qu’un répit occasionnel permet au parent — et à l’enfant — de se ressourcer.»

Je vous l’avais dit que c’était un ange, Vickie. Vous en connaissez beaucoup, vous, des gens comme elle? Des endroits comme celui-là? «Je suis pas mal la seule, du moins dans la région, selon ce que m’ont dit les différents intervenants du milieu», reconnaît-elle.

Si vous voulez l’appeler avant qu’il ne soit trop tard, vous pouvez le faire au 450-305-0287 ou encore lui écrire au cinqpetitsbonheurs@yahoo.ca.

À vous de jouer!
Chaque semaine, notre journaliste aborde des enjeux qui touchent
la vie de famille. Santé, éducation, loisirs, gestion du temps, tout ce
qui préoccupe les familles y sera abordé. Vous avez des questions qui
demeurent sans réponse, des trucs à partager ou des suggestions de
sujets?
Écrivez-lui à marie-eve.lambert@lavoixdelest.ca