Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
François Bourassa poursuit la résidence La Villa du Jardin Fleuri à la suite du décès de son père en 2017.
François Bourassa poursuit la résidence La Villa du Jardin Fleuri à la suite du décès de son père en 2017.

Villa du Jardin Fleuri: prêt à se battre jusqu’au bout

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / François Bourassa ne décolère pas. Plus de quatre ans après le décès de son père, André Bourassa, mort gelé en pleine nuit alors qu’il s’était embarré en dehors de sa chambre de la résidence La Villa du Jardin Fleuri à Trois-Rivières en février 2017, le Trifluvien continue sa lutte afin d’obtenir réparation, lui qui poursuit la direction de cette résidence pour 2,3 M$. Et même si ce qui était autrefois la résidence n’est aujourd’hui plus qu’un terrain vague, après l’incendie qui l’a détruite le 4 juin 2018, François Bourassa estime qu’il faut remettre de l’ordre dans la gestion de la certification des résidences pour personnes âgées au Québec, lui qui s’inquiète notamment de savoir que les anciens administrateurs de cette résidence continuent d’opérer d’autres lieux dans plusieurs régions.