La Voix de l’Est
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Saint-Élie-de-Caxton: Québec doit s’en mêler

Paule Vermot-Desroches

Saint-Élie-de-Caxton: Québec doit s’en mêler

CHRONIQUE / Ainsi, la plainte qu’un groupe de citoyens de Saint-Élie-de-Caxton avait formulée au Commissaire à l’intégrité municipale en 2018 était recevable, et aurait dû être enquêtée par Québec. Voilà la conclusion du Protecteur du citoyen dans un rapport daté de mars 2022, et dont Le Nouvelliste rapporte l’existence mercredi matin.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Déneigement des trottoirs: doit-on revoir les priorités?

Paule Vermot-Desroches

Déneigement des trottoirs: doit-on revoir les priorités?

CHRONIQUE / La question revient pratiquement tous les hivers: les trottoirs sont-ils suffisamment déneigés à Trois-Rivières? Le conseiller municipal du district Marie-de-l’Incarnation, Richard Dober, ramène ces jours-ci le débat, lui qui vient de lancer une pétition afin qu’il y ait davantage de déneigement sur les trottoirs et promenades dans le secteur de Trois-Rivières sur Saint-Laurent. Une démarche qui viserait à mener une plus grande réflexion sur ce niveau de services offert aux citoyens, pour lequel, rappelons-le, l’argent demeure toujours le nerf de la guerre.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Quel avenir pour nos patinoires municipales?

Paule Vermot-Desroches

Quel avenir pour nos patinoires municipales?

CHRONIQUE / Enfiler son manteau, attraper sa paire de patins et se rendre à la patinoire du quartier à pied, voilà une activité prisée des familles durant la période hivernale et, avouons-le, les plus beaux souvenirs d’hiver pour plusieurs d’entre nous. Or, les défis que rencontrent les villes actuellement, tant sur le plan budgétaire, du recrutement de la main-d’oeuvre que des bouleversements climatiques entraînent de plus en plus de difficultés à offrir ce service. Pendant qu’on traverse un hiver qui donne du fil à retordre aux responsables des loisirs, on apprend que le nombre de journées d’ouverture des patinoires à Trois-Rivières a connu une baisse de plus de 12% depuis 2016. Devant ces constats, des voix s’élèvent pour qu’une large réflexion se tienne sur l’avenir de ce service, mais aussi sur la nécessaire implication citoyenne pour le maintenir.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Incontournables partis politiques

Paule Vermot-Desroches

Incontournables partis politiques

CHRONIQUE / Devant le climat qui règne à l’hôtel de ville de Trois-Rivières, la solution doit-elle passer par les partis politiques? En réalité, ce n’est plus tant de savoir «si» des partis politiques feront leur entrée à l’hôtel de ville, mais bien «quand». Et devant cette évidence que la dynamique politique pourrait bientôt changer sur le plan municipal, on ne devrait pas envisager cette solution uniquement pour régler les conflits qui font les manchettes depuis plusieurs mois déjà, mais davantage pour planifier, pour véritablement envisager ce que sera la prochaine décennie à Trois-Rivières.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
La réussite des élèves, la grande priorité!

Paule Vermot-Desroches

La réussite des élèves, la grande priorité!

CHRONIQUE / Décidément, la réussite éducative de nos jeunes est au coeur de l’actualité cette semaine. Après avoir appris que le taux de réussite à l’examen de français écrit de secondaire 5 était en dégringolade l’an dernier à peu près partout au Québec, La Presse nous apprenait mardi que des centaines d’élèves en difficulté d’apprentissage passent chaque année directement de la 5e année au secondaire en raison de l’obligation de terminer son parcours scolaire dans un horizon de six ans. Des enjeux qui soulèvent bien des questions chez les spécialistes, et qui laissent entrevoir la nécessité de se donner davantage les moyens pour permettre à nos jeunes de réussir leur parcours scolaire.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Malgré une pénurie de familles d’accueil, un projet de vie aux oubliettes

Paule Vermot-Desroches

Malgré une pénurie de familles d’accueil, un projet de vie aux oubliettes

CHRONIQUE / Maude a du mal à retenir ses larmes devant l’article que je m’apprête à lui lire. Seulement le titre lui fait un noeud dans l’estomac. «Un poupon de 3 mois envoyé dans un foyer de groupe de la DPJ», apprenait-on à la mi-décembre, il y a quelques semaines à peine. Maude* donnerait tout pour recevoir cet enfant chez elle. Déjà famille d’accueil pour Charlie* depuis quelques années, la femme a récemment essuyé un refus de la part de la DPJ Mauricie et Centre-du-Québec pour accueillir d’autres enfants chez elle via la banque mixte, soit les enfants pour lesquels un processus d’adoption pourrait être envisagé.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Dure dure, la politique municipale

Paule Vermot-Desroches

Dure dure, la politique municipale

CHRONIQUE / La décision du maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, de se retirer temporairement de ses fonctions le temps de faire le point, mais également l’ambiance tendue qui règne autour de la table du conseil municipal trifluvien nous ont ramenés cette semaine à un constat de plus en plus évident: la politique municipale n’est pas de tout repos.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le nécessaire recul

Paule Vermot-Desroches

Le nécessaire recul

CHRONIQUE / Le maire de Trois-Rivières Jean Lamarche prend un temps d’arrêt. Une pause rendue nécessaire par le climat de travail malsain qui régnait autour de la table du conseil municipal en lien avec le développement du projet de parc industriel Carrefour 40-55, mais aussi pour qu’il puisse «refaire le plein d’énergie et réévaluer ses capacités à travailler en équilibre avec ses valeurs profondes». Aussi importante cette décision puisse-t-elle être pour la suite du dossier, mais aussi pour le conseil municipal, il importe d’abord, humainement, de saluer la capacité de toute personne à prendre du recul lorsque la situation devient intenable sur le plan personnel.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Waxpen: quand la vie dérape au bout de la vapoteuse

Paule Vermot-Desroches

Waxpen: quand la vie dérape au bout de la vapoteuse

CHRONIQUE / Le silence est parfois lourd dans la maison de Sophie* ces jours-ci. Il tranche avec ces moments où sa grande fille, Anne-Julie*, vivait encore à la maison, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières. Mais depuis quatre mois, Anne-Julie est plutôt au Centre Jeunesse, en raison de sa dépendance à la waxpen, cette drogue dérivée du cannabis qui est de plus en plus présente dans les écoles secondaires du Québec, dont ici en Mauricie et au Centre-du-Québec. Dans quelques jours, la jeune femme de 16 ans fera son entrée au centre Le Grand Chemin, où elle suivra une thérapie fermée de plusieurs semaines pour tenter de reprendre le contrôle sur sa vie. Pour Sophie, c’est à la fois un soulagement et une immense peine... et elle sait que la vie ne sera plus jamais la même.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Des chats lâchement abandonnés à la pension

Paule Vermot-Desroches

Des chats lâchement abandonnés à la pension

CHRONIQUE / Alvin et Théodore devaient quitter la maison pour quelques jours seulement. Un court séjour en pension au Domaine Animal de Trois-Rivières, pendant que leurs maîtres avaient des obligations ailleurs. Or, ce qui devait être un bref séjour s’est transformé en un lâche abandon de deux chats, qui cherchent désormais une nouvelle famille. Les maîtres, eux, sont injoignables et ont bloqué tout contact possible avec la pension où ils ont abandonné leurs animaux. Une réalité qui a complètement bouleversé les employés du Domaine Animal, et qui rappelle une fois de plus l’importance de prendre conscience de la responsabilité que l’on porte lorsqu’on adopte un animal.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Un sursis qui ne fera pas de miracles

Paule Vermot-Desroches

Un sursis qui ne fera pas de miracles

CHRONIQUE / Aussi frappante la hausse de la taxe municipale a pu être à Saint-Paulin, aussi choquante la situation puisse-t-elle être en ce moment, il faudra se rendre à l’évidence: il y a pour le moment de fortes chances que les citoyens de Saint-Paulin doivent se résigner à payer leur compte de taxes municipales pour l’année 2023 tel qu’il a été adopté en décembre dernier. Le sursis que vient de se donner le conseil municipal en laissant entendre qu’on évaluerait les possibilités de revoir le budget ne fera pas de miracles.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Personnalité de l’année: les combattants de la pauvreté

Paule Vermot-Desroches

Personnalité de l’année: les combattants de la pauvreté

CHRONIQUE / Ils sont des centaines d’hommes et de femmes qui, chaque jour, se lèvent avec un seul objectif: lutter contre la pauvreté. Cette pauvreté, elle a pris un visage bien différent en 2022, avec la hausse de l’inflation, des coûts des logements, du panier d’épicerie, des biens nécessaires au quotidien, des taxes municipales et des coûts d’électricité et de carburant. Pour ces hommes et ces femmes qui travaillent chaque jour à assurer le filet social qui tient la société encore en place, le défi est de taille et a pris de l’ampleur en 2022, avec toujours plus de demandes d’aide, sous toutes leurs formes. On ne pourra pas tous les nommer en un seul texte, mais nos personnalités de l’année 2022 sauront se reconnaître: les combattants de la pauvreté.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le père Noël entre guillemets

Paule Vermot-Desroches

Le père Noël entre guillemets

CHRONIQUE / Son expression valait un million de dollars ce matin-là. J’ai tout fait pour essayer de ne pas pouffer de rire. Ma Simone, ma presque huit ans qui me regardait dans le blanc des yeux, entre ses deux bouchées de céréales, et qui me pose la question. LA question, celle qui nous fait comprendre qu’on n’en a plus encore pour très longtemps à faire vivre la magie. Avec ses petits doigts d’encore-enfant, elle me mime les plus gros guillemets de la terre en me demandant: «Maman, c’est qui, pour vrai, qui fait le “père Noël”?»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Santé mentale: prenons soin de nos étudiants

Paule Vermot-Desroches

Santé mentale: prenons soin de nos étudiants

CHRONIQUE / Demandes toujours plus grandes pour obtenir des services de soutien psychologique, hausse du taux d’absentéisme en classe, anxiété, stress. Si la pandémie a eu un impact certain sur le bien-être des jeunes et des étudiants, force est de constater que le retour en présence cette session-ci n’a pas forcément contribué à régler tous les problèmes. En Mauricie, depuis les dernières années, on parle même d’une augmentation du simple au double des demandes d’aide chez les étudiants. Et en cette fin de session où chacun aura enfin l’occasion de pouvoir souffler un peu, il devient impératif d’adresser le problème afin de mieux prendre soin de nos étudiants.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Budget municipal: l’éléphant dans la pièce

Paule Vermot-Desroches

Budget municipal: l’éléphant dans la pièce

CHRONIQUE  /  Est-ce que c’était de gaieté de coeur? Certainement pas. Mais à la majorité, le conseil municipal de Trois-Rivières a entériné le budget 2023 qui réserve une hausse historique de 7,17% de taxes aux contribuables trifluviens. Un budget travaillé et adopté au palier municipal, mais pour lequel il y a un énorme éléphant dans la pièce. Aussi municipal puisse-t-il être, au même titre que celui de toutes les autres municipalités de la région, ce budget est aussi le budget des hausses liées à la gestion des matières résiduelles d’Énercycle, autant que celui d’un gouvernement provincial qui refuse encore et toujours de revoir le modèle de fiscalité municipale, complètement désuet et qui impacte de plus en plus le contribuable.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Un budget pas comme une lettre à la poste

Paule Vermot-Desroches

Un budget pas comme une lettre à la poste

CHRONIQUE / Il fait l’objet de tant de prédictions et de débats depuis les derniers mois. Le jour de l’adoption du budget de la Ville de Trois-Rivières est maintenant arrivé. Terminées les suppositions et les informations diffusées au compte-goutte, c’est aujourd’hui que les Trifluviens sauront ce que leur réserve leur compte de taxes municipales de même que les services qui seront impactés par ce budget 2023 qui n’a pas été simple à boucler. Et si rien n’indique pour le moment qu’il sera renversé, on peut tout de même s’attendre à ce que le budget ne soit pas adopté à l’unanimité.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Chers élus, ce n’est pas le bon moment!

Paule Vermot-Desroches

Chers élus, ce n’est pas le bon moment!

CHRONIQUE / Le moment ne pourrait être plus mal choisi. Le conseil municipal de Trois-Rivières qui souhaite voter une augmentation de salaire pour les conseillers municipaux, alors que la population s’apprête à encaisser la hausse de taxes municipales la plus salée de son histoire. Or, rien ne dit que cette hausse salariale passera comme une lettre à la poste. Au moins un conseiller municipal, Richard Dober, annonce déjà qu’il s’opposera à cette augmentation salariale lors du vote, qui pourrait se tenir vendredi lors de l’adoption du budget annuel. Et s’il est vrai qu’un ajustement salarial devra tôt ou tard se faire au conseil municipal trifluvien, les élus auraient, politiquement du moins, tout avantage à repousser une fois de plus cette décision. Par respect pour les contribuables, ni plus ni moins.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Assembler 1426 boîtes de magie [VIDÉO]

Paule Vermot-Desroches

Assembler 1426 boîtes de magie [VIDÉO]

CHRONIQUE / Les frigos débordent, les boîtes s’empilent jusqu’au plafond. Céréales, soupes, sacs de carottes, oranges, cartons de lait, poulet, jambon, oeufs, boîtes de petits gâteaux, pommes de terre... Dans l’entrepôt des Artisans de la paix de Trois-Rivières, on zigzague à travers pas moins de 400 000 $ de nourriture. Des petits trésors qu’il faudra répartir également dans plus de 1425 paniers de Noël destinés aux personnes les plus démunies de Trois-Rivières.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Faire triompher le beau, malgré le choc

Paule Vermot-Desroches

Faire triompher le beau, malgré le choc

CHRONIQUE / «Des belles histoires, je pourrais vous en raconter des tonnes. Des histoires très positives de préposés qui se donnent tellement dans ce qu’ils font». De par ces quelques mots, Marie-Ève Jobin souhaite tout de suite mettre la table. L’infirmière qui oeuvre depuis cinq ans au CHSLD Cooke de Trois-Rivières a été, tout comme l’ensemble de ses collègues, choquée et troublée d’apprendre que l’un des leurs avait été arrêté, la semaine dernière pour agression sexuelle sur une résidente. Et comme l’ensemble de ses collègues, Marie-Ève tente aujourd’hui de reprendre le dessus sur ses émotions en essayant le plus possible de mettre le focus sur le positif. Parce que du positif, il y en a. Tellement!
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Grande guignolée des médias: c’est l’heure de se serrer les coudes!

Paule Vermot-Desroches

Grande guignolée des médias: c’est l’heure de se serrer les coudes!

CHRONIQUE / Au comptoir d’aide alimentaire du Centre Roland-Bertrand de Shawinigan, un homme s’approche. En insécurité alimentaire, habitué de fréquenter l’endroit durant l’année pour pouvoir se nourrir, il se montre cette fois-ci hésitant à demander de l’aide. Derrière le comptoir, la directrice générale adjointe, Caroline Chartier, reste surprise. Cette année, cet homme, pourtant en situation de pauvreté extrême, ne demandera pas son panier de Noël. «J’ai vu aux nouvelles que ça va mal pour pas mal de monde en ce moment. Je vais laisser mon panier aux autres. Je vais m’arranger autrement.»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le buzz Marie-Andrée Cadorette

Paule Vermot-Desroches

Le buzz Marie-Andrée Cadorette

CHRONIQUE  |  «Elle est dans le Top 10 des 19 saisons», écrivait l’animateur Guy A. Lepage sur Twitter dans la nuit de dimanche à lundi, au sujet du passage de la directrice générale de Saint-Sévère, Marie-Andrée Cadorette, sur le plateau de Tout le monde en parle. Joint lundi après-midi, l’animateur s’est toutefois ravisé au Nouvelliste. «C’est parce que je ne me suis pas donné la peine de compter, mais c’est sûrement dans le Top 5 de l’histoire du show», a-t-il confié.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Noël du Pauvre: la tradition de générosité au temps de l’inflation [VIDÉO]

Paule Vermot-Desroches

Noël du Pauvre: la tradition de générosité au temps de l’inflation [VIDÉO]

CHRONIQUE / Le sous-sol du Centre d’action bénévole de Nicolet a été transformé en petit bureau, l’espace de quelques jours. À cet endroit, on accueille les gens qui n’ont d’autre choix que de demander de l’aide au Noël du Pauvre afin d’arriver à combler les besoins de base en cette fin d’année. Par la porte, deux personnes entrent l’une après l’autre. Elles ne se connaissent pas. Mais elles ont toutes les deux un point en commun: c’est la toute première fois qu’elles osent demander de l’aide. Parce qu’elles n’ont plus le choix.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Quand le bénévolat aussi souffre de la pénurie de main-d’œuvre

Paule Vermot-Desroches

Quand le bénévolat aussi souffre de la pénurie de main-d’œuvre

CHRONIQUE / La journée s’annonce chargée au Centre d’action bénévole de Nicolet. Sur le bureau de la réception, une liste de plus de 25 personnes qui auraient besoin d’un transport aujourd’hui pour aller à un rendez-vous médical. Depuis que plusieurs services de santé ont été déplacés ailleurs qu’à l’hôpital de Nicolet, nombreuses sont les demandes de transport pour aller vers Trois-Rivières, Drummondville, Montréal... Mais aujourd’hui, il faudra dire non au deux tiers de ces demandes. On manque de bénévoles pour pouvoir conduire ces personnes à leurs rendez-vous médicaux.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
L’art, pour voir au-delà des barreaux [VIDÉO]

Paule Vermot-Desroches

L’art, pour voir au-delà des barreaux [VIDÉO]

CHRONIQUE / Entre ses mains, Mathieu tient fièrement son oeuvre qu’il vient de réaliser. D’un côté, on perçoit une photo d’un rodéo du Festival western de Saint-Tite, photo qu’il a peinte de rouge et de noir. Quand il était petit, il allait tout le temps voir les rodéos avec sa grand-maman qui habitait Saint-Tite. Puis, de l’autre côté de l’oeuvre, un taureau en cage. Une cage dont les barreaux apparaissent si lourds qu’ils écrasent l’animal qui ne peut plus bouger. «On se sent parfois comme ça ici, comme le taureau en cage», confie Mathieu.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Se battre pour la liberté des personnes handicapées

Paule Vermot-Desroches

Se battre pour la liberté des personnes handicapées

CHRONIQUE / «Les personnes handicapées sont autre chose que juste un handicap. Nous sommes des personnes à part entière. Mais constamment, on doit se battre pour avoir notre place. Déjà que l’organisation de notre vie tourne autour de notre handicap, déjà que c’est fatiguant de vivre avec notre condition. Si en plus il faut se battre pour pouvoir avoir un peu de liberté, c’est épuisant.»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Après l’enfer, se relever avec courage

Paule Vermot-Desroches

Après l’enfer, se relever avec courage

CHRONIQUE / Ce qui fait la valeur d’une personne n’est pas de ne jamais tomber, mais bien de pouvoir se relever après chaque chute. Pour le Trifluvien Gilbert Demers, la chute a été longue, ardue, douloureuse. Pendant des années, il a vécu l’horreur aux mains de personnes qui n’ont fait que profiter de lui. Épuisé et sans ressources, Gilbert aurait bien pu tout laisser tomber il y a quelques années. Mais avec l’aide des bonnes personnes, du soutien du Centre le Havre et à force de persévérance, il a pu se relever de façon magistrale. De l’itinérance qu’il vivait il y a cinq ans, Gilbert a complété ce mois-ci un programme qui lui a permis de terminer ses études secondaires et d’espérer désormais une meilleure vie.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Réussite éducative: qui veut lever la main?

Paule Vermot-Desroches

Réussite éducative: qui veut lever la main?

CHRONIQUE / A-t-on assisté à la naissance d’un grand mouvement, mercredi, à Espace Shawinigan? On peut se le demander puisque pour la première fois en plus de dix ans, l’ensemble de la classe politique de la Mauricie a pris un engagement formel afin de s’impliquer dans la réussite éducative des jeunes de notre région. Un concept qui paraissait peut-être flou jusqu’alors, croyant à tort que cette réussite reposait uniquement sur les épaules de l’école et du milieu familial. Désormais, en Mauricie, on semble vouloir affirmer que la réussite de nos jeunes, elle repose sur les épaules de tout le monde.