Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
En équilibre avec Laurence

Paule Vermot-Desroches

En équilibre avec Laurence

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Ce samedi, Yuki prendra la route vers Montréal. Ce vieux routier de la race canine accompagnera ses parents, Nathalie Vincent et Guy Lapointe, dans ce voyage qui n’aura rien d’ordinaire. À son âge avancé, le petit chien n’entend plus très bien ce qu’on lui dit. Il se déplace un peu plus lentement aussi. Mais samedi, il sait ce qu’il a à faire. Un travail des plus importants. Il doit aller s’occuper de sa grande sœur, Laurence Vincent Lapointe, une dernière fois avant qu’elle ne s’envole pour Tokyo, où elle prendra enfin part aux Jeux olympiques.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Maskicom: il y aura des leçons à tirer

Paule Vermot-Desroches

Maskicom: il y aura des leçons à tirer

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / L’aventure Maskicom semble bel et bien terminée dans la MRC de Maskinongé. Alors que l’organisme sans but lucratif a annoncé mardi avoir déposé un avis de faire une proposition à ses créanciers, le gouvernement du Québec a depuis longtemps tourné la page sur ce modèle et annoncera mercredi qui remplacera l’OBNL pour continuer de dérouler la fibre optique et brancher les quelque 3200 citoyens qui doivent encore être branchés dans ce secteur. Et à voir de quelle façon les choses se sont déroulées jusqu’à présent, nul doute que les décideurs auront des leçons à tirer de cette histoire.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Recruter à l’étranger: un choix technique, mais surtout humain

Actualités

Recruter à l’étranger: un choix technique, mais surtout humain

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / L’actuelle pénurie de main-d’oeuvre qui frappe à peu près tous les domaines de l’économie force certains employeurs à se tourner vers l’embauche de travailleurs étrangers. Au point où de plus en plus de voix s’élèvent pour un assouplissement de la bureaucratie qui retarde l’arrivée de cette précieuse main-d’oeuvre. Mais pour plusieurs fermes de la région, le recours aux travailleurs étrangers est une nécessité depuis de nombreuses années. Une nouvelle réalité du travail qui demande à la fois des efforts d’intégration et d’adaptation, mais qui apporte également beaucoup en retour.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Émilie Perreault: se tenir debout

Paule Vermot-Desroches

Émilie Perreault: se tenir debout

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Elle ne changera pas de discours. Elle ne se laissera pas abattre par les critiques. Elle ne cherchera pas à se défendre ou à se justifier. Devant la tempête provoquée par le film qu’elle a réalisé avec sa collaboratrice Monic Néron, La Parfaite Victime, Émilie Perreault se tient debout. Et même s’il a venté fort dans les dernières semaines, elle avance, elle persiste. Parce que la voix des victimes d’agressions sexuelles mérite d’être entendue... et le système doit lui aussi les entendre.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Piscine à Trois-Rivières: qui osera se mouiller?

Paule Vermot-Desroches

Piscine à Trois-Rivières: qui osera se mouiller?

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / À voir les réactions qui ont fusé de toutes parts à la suite de la diffusion des résultats du sondage mené par la Ville de Trois-Rivières sur l’offre aquatique sur son territoire, force est de constater que la question de la construction ou non d’un centre aquatique digne de ce nom à Trois-Rivières sera bel et bien un enjeu de la prochaine campagne électorale municipale. Et déjà, des candidats à la mairie se mouillent en faveur de ce développement, pendant que l’actuel maire, Jean Lamarche, prône davantage une bonification de l’offre développée avec les partenaires déjà en place.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
La place de Thomas

Paule Vermot-Desroches

La place de Thomas

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Thomas Brunelle aurait pu faire ce qu’il voulait dans la vie. Astrophysicien, neurochirurgien... Son père est catégorique: Thomas faisait partie des dix personnes les plus intelligentes qu’il avait pu rencontrer dans sa vie. Il était de la courte liste sur laquelle se trouvait aussi le nom du scientifique Albert Jacquard. Mais le 12 juillet 2011, le voyage s’est arrêté pour Thomas. Sa voiture était fauchée par un train dans le Rang Sud à Saint-Tite. Son génie n’aura pas eu le temps de s’épanouir pleinement.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Petite histoire d’un amour inattendu

Paule Vermot-Desroches

Petite histoire d’un amour inattendu

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / C’est l’histoire d’un amour. Le grand, le vrai. Celui que l’on n’attendait plus. Celui qui a surpris, très loin sur la route, alors qu’on pensait que le voyage tirait à sa fin. C’est l’histoire d’Hélène Lamothe et de Robert Duchesne qui, à 86 ans et 71 ans, se sont mariés vendredi après-midi, dans la cour de la résidence Terrasses Dominicaines à Trois-Rivières. Et c’est aussi l’histoire d’une résidence pour aînés qui a tout mis en œuvre pour que les deux amoureux puissent vivre ce grand bonheur, malgré toutes les contraintes que ça pouvait apporter.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Villa du Jardin Fleuri: prêt à se battre jusqu’au bout

Paule Vermot-Desroches

Villa du Jardin Fleuri: prêt à se battre jusqu’au bout

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / François Bourassa ne décolère pas. Plus de quatre ans après le décès de son père, André Bourassa, mort gelé en pleine nuit alors qu’il s’était embarré en dehors de sa chambre de la résidence La Villa du Jardin Fleuri à Trois-Rivières en février 2017, le Trifluvien continue sa lutte afin d’obtenir réparation, lui qui poursuit la direction de cette résidence pour 2,3 M$. Et même si ce qui était autrefois la résidence n’est aujourd’hui plus qu’un terrain vague, après l’incendie qui l’a détruite le 4 juin 2018, François Bourassa estime qu’il faut remettre de l’ordre dans la gestion de la certification des résidences pour personnes âgées au Québec, lui qui s’inquiète notamment de savoir que les anciens administrateurs de cette résidence continuent d’opérer d’autres lieux dans plusieurs régions.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Poser ses valises, le coeur encore un peu en voyage

Paule Vermot-Desroches

Poser ses valises, le coeur encore un peu en voyage

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / C’est un visiteur bien spécial qui a attiré l’oeil des automobilistes et des passants au centre-ville de Trois-Rivières, lundi après-midi. L’autobus de la famille Vandoorslaert, ces voyageurs belges qui parcourent le monde depuis près de quatre ans maintenant en compagnie de leurs trois enfants ont fait un arrêt devant l’hôtel de ville. Cet arrêt qui fut temporaire dans des centaines d’autres villes à travers le monde, il sera permanent chez nous. Les voyageurs posent leurs valises et s’installent dans cette ville pour laquelle ils ont eu le coup de foudre.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le trop long combat pour se soigner dans la dignité

Paule Vermot-Desroches

Le trop long combat pour se soigner dans la dignité

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Louise Hamel est radieuse lorsqu’elle nous ouvre la porte de son domicile. Son visage a recommencé à afficher de belles couleurs. Son crâne, encore chauve il n’y a pas si longtemps, se garnit de plus en plus de petits cheveux. Même si elle avait l’habitude d’avoir les cheveux longs, cette coupe lui va à ravir. Louise Hamel se relève tranquillement de deux combats: celui contre le cancer du sein, mais également celui d’avoir eu à traverser cette épreuve sans aucun revenu.
Comme en 1993, ça vous dit?

Paule Vermot-Desroches

Comme en 1993, ça vous dit?

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / J’avais onze ans la dernière fois que c’est arrivé. La dernière fois que nos Glorieux ont amorcé une finale de la Coupe Stanley, comme ils s’apprêtent à le faire ce soir, contre Tampa Bay. J’avais onze ans et je n’ai pas été capable de tenir deux secondes sur les genoux de mon père, qui hurlait dans le salon à chacun des buts marqués.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
L’été du «on y est presque»

Paule Vermot-Desroches

L’été du «on y est presque»

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Il y avait comme une sorte d’électricité dans l’air cette semaine, sur le site du FestiVoix. Pas cette même électricité qu’on ressent chaque année à quelques heures de l’ouverture. Une autre sorte de fébrilité. Celle qu’on ressent quand on sent qu’on est à deux doigts d’arriver au but. Celle qui nous anime quand on sait qu’il ne manque pas grand-chose pour que tout soit parfait. La sensation du «on y est presque».
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Se relever... encore

Paule Vermot-Desroches

Se relever... encore

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Le coup de vent avait visiblement bien choisi sa trajectoire. Ou mal choisi, c’est selon. Le tracé de cette rafale était bien visible, entre le muret qui sépare la Promenade du Saint-Maurice de la rivière. Il a fait son chemin directement sur la toiture de l’Auberge Gouverneur, puis vers le stationnement arrière, pour remonter le coteau et toucher les résidences en haut de la côte.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Quel genre de conseil municipal voulons-nous?

Paule Vermot-Desroches

Quel genre de conseil municipal voulons-nous?

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Ça ne se bouscule pas aux portes ces jours-ci pour annoncer sa candidature comme futur conseiller municipal ou future conseillère municipale dans l’un ou l’autre des districts de Trois-Rivières. Pendant que certains annoncent qu’ils ne solliciteront pas de nouveau mandat, on ne voit qu’une poignée de personnes afficher leurs couleurs. Et il y a fort à parier que la quantité de travail associée à ce poste, mis en contexte avec le traitement et la valorisation qu’on lui réserve, n’ont rien pour attirer les foules présentement.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Logement à louer, familles s’abstenir!

Paule Vermot-Desroches

Logement à louer, familles s’abstenir!

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / «Idéal pour couple ou personne seule». «Paradis pour les 50 ans et plus». «Personne tranquille seulement». Les formules ne manquent pas, lorsqu’on consulte les petites annonces de logements à louer, pour faire comprendre que l’on désire louer à un locataire qui ne dérangera pas les voisins. Jamais oserait-on écrire «Pas d’enfants» ou «Familles s’abstenir». Vraiment? Pourtant, avec l’actuelle pénurie de logements dans la région, c’est ce que plusieurs familles à la recherche d’un logement ont eu l’impression de vivre dernièrement.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Injustice pour les futurs mariés

Paule Vermot-Desroches

Injustice pour les futurs mariés

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Imaginez le topo... Même chapiteau, même semaine, même zone verte. Le vendredi soir, un bal de finissant s’y déroulera en présence de 250 personnes, sans distanciation sociale et sans masque. Le lendemain, samedi soir, une famille s’y réunira afin de célébrer le mariage d’un couple qui se dit oui pour la vie. Ils ne pourront cependant pas être plus que 25.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
J’ai mangé une poutine avec Steeve-Kéveun [VIDÉO]

Paule Vermot-Desroches

J’ai mangé une poutine avec Steeve-Kéveun [VIDÉO]

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Quel est le secret de la meilleure poutine selon vous? La sauce? La patate? Le bruit du fromage qui vous skouik sous la dent? Oubliez toutes les grandes théories qui essaient de répondre à la question. Je suis allée, pour vous, à la rencontre du maître, du grand spécialiste de la poutine. Celui qui a tout découvert et qui partagera avec ses initiés l’origine occulte de ce plat mythique du Québec. J’ai partagé une poutine avec Steeve-Kéveun.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
On ne chantera plus au Pied du Coteau

Paule Vermot-Desroches

On ne chantera plus au Pied du Coteau

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Les tables n’ont pas vraiment bougé depuis plusieurs mois. Les pompes à bière n’ont rien servi non plus. Entre les murs du bar Au pied du Coteau, au bas de la Côte Plouffe à Trois-Rivières, on croirait encore entendre résonner les notes des dernières belles soirées de karaoké, un mélange de «Chats sauvages» de Marjo et «Don’t stop believin’» de Journey. Mais c’est comme ça que le bar restera, figé dans le temps... jusqu’à ce qu’il soit démoli dans quelques semaines.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Pour mieux rêver sa ville... deux ans plus tard

Paule Vermot-Desroches

Pour mieux rêver sa ville... deux ans plus tard

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Rêvons un peu... Imaginez le terminus de la STTR situé sur la rue Fusey à Trois-Rivières qui pourrait être agrandi et aménagé en place publique où l’on retrouverait des marchands de fruits et légumes, des brocantes, et même un projecteur pour y diffuser des films en plein air, sur le mur du bâtiment adjacent. Les espaces verts et les trottoirs seraient améliorés afin de rendre cette entrée du secteur Cap-de-la-Madeleine plus conviviale, allant même jusqu’à fleurir des portions du pont Duplessis.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Quand le curé a mal à son Église...

Paule Vermot-Desroches

Quand le curé a mal à son Église...

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / «La réconciliation, je n’y crois pas si elle ne vient pas avec les excuses de l’Église catholique. Présentement, j’ai mal à mon Église, de par les conséquences engendrées par ce refus de s’excuser. Ce n’est pas correct, ce n’est pas évangélique.»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Pis toi, ton orage?

Paule Vermot-Desroches

Pis toi, ton orage?

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / L’application météo n’annonçait pourtant rien de menaçant vers 15 h, mardi après-midi. Dans la fenêtre du salon, le ciel commençait à noircir, mais la Sainte-science de mon téléphone portable avait quand même réussi à me convaincre que cet orage, il allait passer ailleurs qu’au-dessus de nos têtes. Au point où j’ai pris le temps d’arroser le jardin pour ne pas qu’il manque d’eau... tsé!
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
En attendant Joe Biden

Paule Vermot-Desroches

En attendant Joe Biden

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / À la Maison-Blanche à Washington, il existe une liste d’attente très prisée: celle des demandes formulées par des médias pour obtenir une entrevue face à face avec le président des États-Unis, Joe Biden. Il peut entrer des milliers de demandes par année. Sur cette liste, on y retrouve le nom des Trifluviens Xavier Douville, 13 ans, et Alexis Roy-Letarte, 14 ans. «On nous a dit que nous étions en sixième place. Il y a la BBC avant nous.»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
240 jours plus tard, santé les bars!

Paule Vermot-Desroches

240 jours plus tard, santé les bars!

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Sur le mur de sa cuisine, Valérie Cinq-Mars a accroché un petit tableau. Son titre: Apocalypse 2. Depuis le 10 octobre dernier, elle y compte les jours de fermeture du bar La Bavaroise de Nicolet, où elle est gérante. Lundi, elle en sera à 240 jours depuis le second confinement. Et elle pourra enfin arrêter de compter.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Otapahametan mamo! Pour qu’on commence à marcher ensemble

Paule Vermot-Desroches

Otapahametan mamo! Pour qu’on commence à marcher ensemble

Article réservé aux abonnés
Chronique / C’était pour promouvoir la persévérance scolaire, les saines habitudes de vie et mettre en lumière la culture autochtone que le chirurgien Stanley Vollant avait entrepris, en 2010, un voyage à pied de 6000 kilomètres pour parcourir les terres de ses ancêtres. C’est en même temps devenu un voyage de cinq ans au cours duquel il a emmagasiné des histoires, des confidences, des anecdotes qui étaient toutes plus déplorables les unes que les autres. Des histoires à la Joyce Echaquan... mais qui demeuraient sans lendemain, parce qu’elles n’étaient sur aucun Facebook Live.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le vent dans les voiles à l’île

Paule Vermot-Desroches

Le vent dans les voiles à l’île

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Pendant que le photographe du Nouvelliste s’installe sur le bord de l’eau et fait ses tests d’éclairage, la directrice générale du Parc de l’île Saint-Quentin, Josée-Anne Labrousse s’assoit sur un banc, face au fleuve, et contemple. Devant elle, l’une des plus belles vues que l’on peut avoir en Mauricie. Un peu plus bas, le son des vagues qui se brisent sur les rochers. Dans les arbres autour, le bruit des oiseaux. «Peux-tu croire que c’est ça, mon bureau, maintenant?»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Tenir la vie d’un bébé dans ses mains

Paule Vermot-Desroches

Tenir la vie d’un bébé dans ses mains

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / «Quand j’ai vu le bébé, il venait tout juste de naître. Il était bleuté, il ne respirait pas bien. Il faisait très froid et la porte de la voiture était ouverte, on craignait qu’il puisse aussi souffrir d’hypothermie. Je l’ai pris contre moi et je l’ai emmené dans l’ambulance pour le réchauffer et pouvoir commencer la ventilation.»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Île Saint-Quentin: posons-nous les bonnes questions

Paule Vermot-Desroches

Île Saint-Quentin: posons-nous les bonnes questions

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Ce serait bien dommage que le conseil d’administration de l’île Saint-Quentin et de surcroît le conseil municipal de Trois-Rivières en viennent à abolir la gratuité temporaire à ce parc trifluvien uniquement en raison du rassemblement de près de 500 personnes survenu lundi. Ce serait surtout dommage qu’on laisse croire à l’ensemble de la population, et à la majorité respectueuse des règles, qu’ils seront pénalisés pour un événement isolé... qui n’a absolument rien à voir avec ladite gratuité.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Nouvelle mouture pour les GMF: pour que chacun fasse partie de la solution

Paule Vermot-Desroches

Nouvelle mouture pour les GMF: pour que chacun fasse partie de la solution

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Il semble bel et bien révolu le temps où le principal engagement politique en santé consistait à promettre un médecin de famille pour chaque Québécois. Récemment, les Groupes de médecine familiale (GMF) ont reçu la présentation de la «nouvelle mouture GMF» proposée par le ministère de la Santé, et qui fera davantage la promotion de l’accessibilité aux soins pour tous, plutôt que l’inscription de chaque personne auprès d’un médecin. Et à travers cette offre, on cherchera à mettre de l’avant les compétences de l’ensemble du personnel médical pour maximiser l’offre de services.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Quand la pandémie frappe fort: résilience, solidarité et... réorientation

Paule Vermot-Desroches

Quand la pandémie frappe fort: résilience, solidarité et... réorientation

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / C’est une histoire de résilience, de force de caractère. La preuve que même dans l’adversité, on peut se serrer les coudes et apprendre à en tirer le maximum. C’est l’histoire d’une pandémie qui a laissé des traces dans une famille, mais aussi l’histoire d’une famille qui a choisi de transformer le négatif en positif. Et à l’aube d’un commencement de déconfinement et d’une certaine liberté qui se pointe à l’horizon, c’est aussi un message de prudence, afin que ceux qui ont eu la pandémie plus difficile que d’autres ne replongent pas une fois que l’été sera passé.