Mickaël Bergeron
La Tribune
Mickaël Bergeron
Collectivement, on pourrait trouver des solutions pour mettre fin aux épuisements, s’assurer que le travail permet une vie digne.
Collectivement, on pourrait trouver des solutions pour mettre fin aux épuisements, s’assurer que le travail permet une vie digne.

Le dos large des travailleurs et travailleuses

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Au Québec, le 1er mai passe un peu inaperçu. En Europe, mais aussi en Amérique latine et en Asie, la fête du Travail est soulignée, souvent fériée et animée par des manifestations pour rappeler plusieurs enjeux. Notre fête du Travail en septembre aussi est fériée, mais elle est moins revendicatrice. On la prend comme la dernière fin de semaine de trois jours de l’été.