Michel Tassé
Joshua Desmarais a récolté 28 points en 16 matchs depuis le début de la saison.
Joshua Desmarais a récolté 28 points en 16 matchs depuis le début de la saison.

Joshua Desmarais s’amuse encore

CHRONIQUE / Il a beau avoir été échangé le mois dernier à la pire équipe de la Ligue de hockey senior AAA du Québec, Joshua Desmarais affirme continuer à s’amuser comme un p’tit fou.

Septième meilleur marqueur du circuit avec ses 12 buts et 16 passes en 16 matchs, Desmarais est passé du Métal Perreault de Donnacona au Formule Fitness de Bécancour, qui n’a remporté que trois victoires en 17 tentatives depuis le début de la saison. Après avoir connu un départ canon avec sa nouvelle équipe (il avait récolté trois buts et deux passes à son premier match contre Granby), il a été plus tranquille depuis, ce qui n’empêche pas ses nouveaux patrons de se féliciter de son acquisition.

« J’ai été malade pendant la période des Fêtes et j’avais zéro énergie sur la patinoire, explique le Lavallois de 31 ans. Mais la forme est revenue et je veux finir la saison en force afin d’être prêt pour les séries. »

Toutes les équipes font les séries dans la LHSAAAQ et le Formule Fitness risque fort de croiser le Métal Perreault en première ronde dans le cadre du fameux duel au meilleur de trois matchs qui oppose les équipes qui ont fini au huitième et au neuvième rang du classement.

« Honnêtement, j’aimerais affronter Donnacona au premier tour, reprend Desmarais. Pas que j’en ai contre les gens du Métal Perreault, mais j’aimerais jouer contre mes anciens coéquipiers, j’aimerais retourner là-bas, etc. Ce serait l’fun. »

Le gros attaquant (non, il n’a pas maigri !) est catégorique : il a eu du bon temps à Donnacona, où il aura disputé une saison et demie.

« J’avais de bons coéquipiers et les gens de l’organisation sont super. J’ai donné mon meilleur au Métal Perreault et là, je donne mon meilleur au Formule Fitness. Comme on dit, les échanges font partie du hockey. »

Dans le sang

À 31 ans, Joshua Desmarais, qui est le neveu du grand Raymond Bourque, a roulé sa bosse dans le monde du hockey. Après avoir évolué à Shawinigan et Québec dans la LHJMQ, il a joué à Terrebonne, Lachine, Sainte-Agathe et même en Colombie-Britannique dans le junior AAA avant de tenter l’expérience de la Ligue fédérale et de s’arrêter un peu partout dans la Ligue nord-américaine et, bien sûr, dans la Ligue senior AAA, notamment à Waterloo.

« Le hockey, j’ai ça dans le sang, lance-t-il. Depuis que j’ai mis les patins pour la première fois que j’ai ça dans le sang. Est-ce que je vais jouer encore longtemps ? Tant que je vais être capable de patiner, je pense ! »

Et il est heureux dans la LHSAAAQ, « une ligue où c’est de plus en plus agréable de jouer ».

« Le calibre s’améliore à chaque année et la ligue est de plus en plus sérieuse. Il n’y a rien de parfait, il reste des choses à peaufiner, mais la ligue s’en va à la bonne place. »

Mais il y a des choses à améliorer, insiste-t-il. Par exemple, il n’a pas aimé ce qu’il a vu le week-end dernier à Bécancour, dans la défaite de 8-5 du Formule Fitness devant les Sportifs.

« Marc-Anthony Therrien est un des bons joueurs de la ligue et il a reçu un coup à la tête directement devant l’arbitre, qui n’a pas puni le geste. Moi, les combats, je n’ai rien contre ça, ça fait partie du spectacle au hockey senior. Mais des affaires comme celle-là, ça n’a vraiment pas sa place et personne n’aime ça. Et la ligue doit absolument y voir. »

Le message est passé.