Michel Tassé
Philippe Gatien montre des statistiques impressionnantes cette saison avec le Bellemare de Louiseville.
Philippe Gatien montre des statistiques impressionnantes cette saison avec le Bellemare de Louiseville.

Gatien et le Bellemare veulent reprendre leur titre

CHRONIQUE / En écrasant le Formule Fitness 9-2, dimanche soir à Bécancour, le Bellemare de Louiseville a été couronné champion de la saison régulière de la Ligue de hockey senior AAA du Québec. Mais au pays du Bellemare, ça en prend plus que ça pour s’exciter.

« Honnêtement, on n’a pas vraiment fêté, explique le gardien du Bellemare, Philippe Gatien. On joue du bon hockey par les temps qui courent, le Formule Fitness n’a pas joué son meilleur match, et dans le fond, ce n’est qu’une étape… »

Gatien, qui est le gardien no. 1 du Bellemare, n’était même pas devant le filet à Bécancour. Dean Lygitsagos s’est plutôt tourné vers la recrue William Giroux, l’adjoint de Gatien, qui a quand même eu sa part de temps de glace cette saison puisque le portier originaire de Granby a entamé sa campagne sur le tard en raison d’une blessure à une cuisse.

« C’est difficile de ne pas être satisfait d’une saison de 16 victoires en 21 matchs, reprend Gatien. Mais pour tout vous dire, on a encore sur le cœur notre défaite en finale face aux Sportifs de Joliette l’an dernier. Là, les séries s’en viennent et on a hâte. Parce qu’on veut reprendre notre titre de champions. »

Les gens du Bellemare ont confiance. Mais voilà, la LHSAAAQ n’a jamais semblé aussi équilibrée. Non, il n’y a pas que Louiseville qui peut aspirer aux grands honneurs.

« C’est vrai qu’il n’y a jamais eu autant de parité et ça, je trouve ça merveilleux pour les amateurs. Les séries s’annoncent tellement l’fun. Ça va être du bon hockey, ça va être du gros hockey. Je joue, mais si j’étais un simple partisan, je ferais le tour des arénas, c’est certain. »

En santé

Philippe Gatien en est à sa quatrième saison avec le Bellemare, avec lequel il a déjà remporté deux fois le championnat des séries. Et à voir ses statistiques depuis qu’il est revenu au jeu, les partisans de l’équipe ont une raison de plus d’entrevoir les séries avec beaucoup d’optimisme.

« Ça va bien, c’est vrai, admet l’athlète de 25 ans. J’ai commencé la saison en retard, mais il était plus que temps que je soigne comme il faut cette blessure que je trainais depuis trop longtemps. Et Dean m’avait averti : ‘‘Tu ne retournes pas devant le filet tant que tu ne seras pas à 100 % ! ’’ Et j’étais à 100 % quand je suis revenu. Je suis en santé comme je ne l’ai pas été depuis longtemps. »

Gatien a disputé neuf matchs depuis son retour. Sa moyenne de buts alloués est de 1,96 et son pourcentage d’arrêts, lui, de ,942. Les chiffres sont impressionnants dans une ligue où l’attaque prend beaucoup de place.

« Par contre, on a toute une défensive. La plupart des bons gardiens de la LHSAAAQ auraient des statistiques similaires s’ils avaient des défenseurs de la qualité de ceux qu’on a ici. Et ce n’est pas de la modestie, je le pense vraiment. »

À Granby, certains rêvent à Gatien, un jeune homme de la place. Mais pour l’heure, ce produit du hockey collégial est bien à Louiseville, lui qui achève ses études à l’Université Laval.

« On a joué à Granby il y a quelques semaines et c’était trippant de voir autant de gens (ils étaient 911) dans les gradins. Ça prouve que notre ligue offre un produit de qualité, un produit apprécié. Le calibre de jeu est fort et l’intensité est là. Moi, je suis fier de jouer dans la LHSAAAQ et je ne m’en cache pas. »