Michel Tassé
Le directeur général du Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine, Fabien Dubé, est prêt pour de longues séries.
Le directeur général du Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine, Fabien Dubé, est prêt pour de longues séries.

Cap-de-la-Madeleine pourrait-il surprendre en séries?

CHRONIQUE / Directeur général du Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine, Fabien Dubé ne s’en cache pas : il s’attendait à une bien meilleure saison de la part de son équipe. Mais il est convaincu que son club pourrait causer des surprises en séries.

Le Climatisation Cloutier a conclu son calendrier régulier samedi soir en l’emportant aisément 10-5 face au Formule Fitness de Bécancour sur la route. Il termine tout de même avec une fiche décevante de neuf victoires et 13 défaites.

« Beaucoup de choses sont arrivées cette saison, explique Dubé. En partant, notre premier choix au repêchage, le défenseur Julien Carignan-Labbé, nous a fait faux bond alors que nous étions convaincus qu’il s’en venait chez nous. Puis, il y a eu une tonne de blessures, il y a eu de la maladie, et on s’est retrouvés avec un alignement décimé plus souvent qu’autrement. Quand tous nos joueurs sont là, on est capables de battre n’importe qui. »

La décision de Carignan-Labbé, qui a choisi une autre ligue senior, a particulièrement déçu Dubé. L’athlète de 22 ans a connu une belle carrière junior avec les Voltigeurs de Drummondville et les Saguenéens de Chicoutimi.

« On avait travaillé très fort sur le dossier. Ça a mal parti la saison. Et des fois, quand ça part mal… »

Prêt pour de longues séries

Fabien Dubé revient tout juste de vacances dans le Sud. L’homme se dit reposé et prêt « pour de longues séries ».

« Je suis en forme et je n’ai pas envie que la saison se termine de bonne heure. Oui, je suis convaincu qu’on peut causer des surprises. »

Il est déjà acquis que le Climatisation Cloutier va affronter les Loups de La Tuque (15-4-2), qui ont encore un match à leur calendrier régulier, en ronde quart de finale. La rivalité entre les équipes est intense.

« On sait que ce ne sera pas facile, mais on pense être en mesure de surprendre les Loups. On les respecte, on sait qu’ils nous respectent, mais on sait que ce sera une série pour hommes, que ça risque de brasser. Chose certaine, les gens vont en avoir pour leur argent. »

Et Dubé n’a rien contre ça, le hockey qui brasse. Bien qu’il croit que les équipes de la Ligue de hockey senior AAA du Québec doivent maintenant chercher à attirer les amateurs en mettant en valeur tout autant les joueurs de talent que les durs à cuire.

« Le hockey qu’on présente, c’est du hockey de qualité et du hockey intense, avec des mises en échec et des combats. La bagarre, je n’ai rien contre ça. Mais aujourd’hui, il y a plein de bons joueurs dans notre ligue, des gars qui arrivent directement de la LHJMQ, et les gens ne viennent plus seulement pour la bataille. Le marketing de la ligue et des équipes doit maintenant être axé autant sur le talent de nos joueurs que sur les bagarreurs. »

Pas en danger, le Climatisation Cloutier

L’Aréna Jean-Guy-Talbot, le domicile du Climatisation Cloutier, va être démoli avant longtemps. Mais quand au juste ? On ne le sait pas. Et l’équipe senior ne sait pas non plus où elle va jouer la saison prochaine.

« Mais une chose est certaine : la concession n’est aucunement en danger, assure Fabien Dubé. Ou bien on va jouer une dernière saison à Jean-Guy-Talbot, ou bien on va jouer au vieux Colisée de Trois-Rivières. Mais on va être à quelque part, c’est sûr. »

La possibilité que le Climatisation Cloutier se retrouve au vieux Colisée semble plutôt plaire à Dubé.

« On est peut-être rendu à un autre niveau. Quand je regarde les Bisons à Granby, quand je vois les foules qu’ils attirent dans un aréna beaucoup plus grand que celui de Waterloo, je me dis que ça pourrait peut-être fonctionner pour nous aussi. Car il faut se rendre à l’évidence : la ligue grandit et elle s’en va à la bonne place. »