Chronique

Brimer le droit d’association

CHRONIQUE / Burger King vient de se greffer à ma petite liste des endroits à boycotter à vie. Fini les Double Whopper pour moi. C’est dommage, car j’en raffole ! Mais pas au point où je peux cautionner une entreprise qui refuse de reconnaître le droit des travailleurs de se syndiquer*.

Les propriétaires du restaurant Burger King de la rue Principale à Granby ont subitement décidé la semaine dernière de fermer les portes de l’établissement. Ils ont prétexté des problèmes de rentabilité. Une coïncidence extraordinaire que le tout survienne alors que les employés de la boîte négociaient leur première convention collective…

Opinions

Se tirer dans le pied

CHRONIQUE / Petit gars, j’étais fasciné par les armes d’épaule de mon grand-père. Il en possédait quatre ou cinq, une avec une longue lunette de visée. Il les gardait sous verrous dans une armoire dans notre garage. De temps en temps, il les sortait pour les nettoyer ou pour abattre des corneilles qui avaient la mauvaise idée de déterrer les graines dans son jardin.

Je regardais souvent les photos jaunies des nombreuses expéditions de mon grand-père, l’imaginant marcher fusil à la main scrutant les grandes étendues forestières des Laurentides. Un cliché me fascinait particulièrement. On voyait le patriarche Laliberté, grand et svelte, aux côtés de deux de ses amis, poser devant un énorme orignal dont les bois étaient accrochés à une haute poutre. Sur ses pattes, la bête devait mesurer plus de 2,5 m et peser quelques centaines de kilos. Quelle aventure cela a dû être !

Actualités

Taxe d’adieu

Comment améliorer l’accès des jeunes familles à la propriété ? Voilà une vaste question à laquelle s’attardent depuis nombre d’années les municipalités et le gouvernement du Québec. Sans grand résultat.

Une piste intéressante existe : éliminer la fameuse taxe de bienvenue. Il s’agit d’une taxe inéquitable et pernicieuse. Inéquitable parce qu’elle est exigée par les municipalités alors qu’elles ne donnent aucun service en retour, même pas un panier de fruits pour accueillir les nouveaux propriétaires ! Et pernicieuse parce que sa seule existence décourage financièrement les ménages de passer de locataires à propriétaires.

Actualités

Le train est en marche

Les temps sont durs pour les écologistes. Ainsi que pour les environnementalistes. Pour toute l’humanité en fait. Malgré un fort consensus des scientifiques, appuyé par d’innombrables et incontestables données, des politiciens continuent de nier que le climat change. Et que l’Homme, par sa consommation effrénée d’énergies fossiles qui libère du dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère, en est responsable.

On n’aurait pas à s’en soucier si ces politiciens n’étaient que des tire-pois. Le problème, et il semble s’être amplifié ces deux ou trois dernières années, c’est que bien des climato-sceptiques gouvernent des États influents ou aspirent à le faire. On pense d’emblée au président des États-Unis. Il a fait de la réanimation de l’industrie d’extraction de charbon une de ses promesses clés en campagne électorale en 2016. Il soutient par ailleurs qu’il retirera son pays en 2020 de l’Accord de Paris, une entente signée par 174 pays sur des cibles de réduction de gaz à effet de serre (GES).

Actualités

Passer à l’Est

CHRONIQUE / Que la MRC de la Haute-Yamaska déménage ses pénates de la Montérégie vers l’Estrie ne changera rien dans la vie de monsieur et madame Tout-le-Monde. Ils n’obtiendront pas plus de services des différents ministères. Ni de meilleurs services. Ni ne verront une meilleure cohésion dans l’appareil étatique.

Ce projet n’a qu’un seul but : modifier des structures administratives au lieu de s’attaquer au fond du problème qu’est la centralisation des pouvoirs dans quelques capitales régionales. On propose un exercice cosmétique vite appliqué alors que l’organisation des services gouvernementaux nécessite une chirurgie cardiaque pour donner aux régions et à leurs sous-régions les outils pour qu’elles veillent à leur développement.

Chronique

Zombies municipaux

Il est vraiment étonnant d’entendre l’Union des municipalités du Québec (UMQ) réclamer l’intervention du gouvernement québécois pour s’attaquer au myriophylle à épi, cette espèce aquatique envahissante appelée « plante zombie » qui détériore la qualité de plusieurs lacs au Québec. Étonnant, parce que rares sont les municipalités qui se soucient vraiment de la santé de leurs plans d’eau…

On critique à raison les gouvernements fédéral et provincial pour le peu de ressources financières accordées à leur ministère de l’Environnement. Aussi, les premiers ministres y nomment presque toujours des ministres juniors ou sans envergure. C’est un bon indice que la protection de l’environnement ne figure pas dans les priorités étatiques.

Opinions

Délinquance et recyclage

CHRONIQUE / On assiste à une grave crise dans l’industrie du recyclage du papier au Québec. Sans solution rapide et durable, elle risque de nous ramener 30 ans en arrière, au moment où les premières collectes sélectives ont été mises sur pied dans des municipalités québécoises, et de décourager les gens à poursuivre leurs efforts de recyclage.

L’accumulation de ballots de papier dans des cours des centres de tri, comme celles de Montréal et de Récupération 2000 à Cowansville, pourrait se conclure par leur enfouissement si aucun débouché n’est trouvé. Plusieurs doutent déjà que les matières déposées dans les bacs bleus soient bel et bien recyclées. Acheminer du papier dans un dépotoir donnerait de la crédibilité à leurs soupçons. La confiance des citoyens envers les municipalités et les entreprises de recyclage serait lourdement et possiblement altérée à jamais.

Opinions

La déchéance d’une étoile

CHRONIQUE / On assiste depuis 18 mois à la triste fin d’une carrière politique, celle du député de Brome-Missisquoi Pierre Paradis. Une grande carrière, en fait. Parce que l’homme, au fil de ses 37 années passées à l’Assemblée nationale, a été un excellent député ainsi qu’un brillant et habile ministre. Il connaissait ses dossiers, savait comment les faire cheminer dans la machine étatique, excellait en communication et était doté d’un incroyable flair.

Toute la famille libérale, exception notable de Jean Charest et de Daniel Johnson, vénérait Pierre Paradis. Il était une étoile dans leur constellation politique. Sa déchéance est d’autant plus dramatique.

Opinions

Saveur immigrante

CHRONIQUE \ On sait que l’immigration occupera une place importante dans la campagne électorale qui s’amorce au Québec. Libéraux, caquistes, péquistes et solidaires formulent depuis quelques semaines des propositions pour améliorer l’accueil et l’intégration sociale et économique de nos nouveaux compatriotes. Certaines propositions ont du mérite. Comme celle du Parti québécois d’encourager des immigrants à s’installer en région.

C’est ce que Joanne Ouellette prône depuis des années. Les régions, soutient la directrice générale de Solidarité ethnique régionale de la Yamaska (SÉRY), doivent être incluses dans la stratégie québécoise d’immigration. D’autant plus, fait-elle valoir, que de bons emplois sont disponibles dans plusieurs régions du Québec. L’accès à l’emploi, soutient-elle, est l’un des principaux facteurs de réussite pour l’intégration des nouveaux arrivants.

Opinions

À qui appartient Desjardins ?

Les membres des caisses Desjardins sont-ils les propriétaires de celles-ci ? Quand on pose la question aux administrateurs de ces établissements, ils nous assurent que c’est le cas. Mais des doutes subsistent.

Sur le site internet du Mouvement Desjardins, on peut lire ceci (j’ai surligné en gras les passages clés) :