La Voix de l’Est
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Marie-Ève Lambert
L’Organisation mondiale de la santé estime que la méfiance envers les vaccins est l’une des 10 principales menaces sanitaires à combattre cette année, car elle risque de remettre en cause certains des progrès obtenus dans la lutte contre des maladies à prévention vaccinale.
L’Organisation mondiale de la santé estime que la méfiance envers les vaccins est l’une des 10 principales menaces sanitaires à combattre cette année, car elle risque de remettre en cause certains des progrès obtenus dans la lutte contre des maladies à prévention vaccinale.

Ça sert à quoi, un vaccin, déjà?

Si vous avez le moindrement suivi un peu l’actualité dans les dernières semaines, vous avez certainement entendu parler de ces éclosions de rougeole dans différentes villes du monde. Dans la foulée, il a aussi été grandement question de la montée de groupes antivaccins, qu’on a montrés du doigt abondamment. Dans les deux cas, le ton était la plupart du temps alarmiste, les deux étant considérés comme des menaces potentielles.