Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Simon Roberge - Gamer
La Tribune
Simon Roberge - Gamer
Chaque nouvelle itération du jeu NHL demande aux joueurs de débourser environ 70 $. C’est beaucoup trop cher pour quelques améliorations très spécifiques.
Chaque nouvelle itération du jeu NHL demande aux joueurs de débourser environ 70 $. C’est beaucoup trop cher pour quelques améliorations très spécifiques.

La série NHL en perte de vitesse

Article réservé aux abonnés
SHERBROOKE — On est en 2003. Mon NHL 99 commence à se faire vieux d’autant plus que mon Nintendo 64 prend la poussière depuis la sortie du Gamecube deux ans auparavant. Je me rends donc au EB Games du Carrefour de l’Estrie pour tenter de mettre la main sur une copie de NHL 2004 avec Joe Sakic sur la couverture. (EA avait remplacé Dany Heatley d’urgence après qu’il eut été impliqué dans un accident mortel causant la mort de son coéquipier). Malheureusement, aucune copie avec Joe Sakic en vue, je dois me résigner à avoir un joueur des Thrashers sur la couverture.

On dit qu’on ne juge pas un livre par sa couverture, c’est aussi vrai pour les jeux vidéos alors que NHL 2004 est considéré comme l’un des meilleurs de la franchise. Un mode Dynasty complètement retapé, des célébrations lors d’une conquête de la Coupe Stanley, l’ajout de trois ligues européennes (shout out à ma saison complète avec Modo dans la ligue suédoise !) et notamment un nouvel engin pour les bagarres. Pas certain que c’est le 2004 qui a amené ça, mais on pouvait aussi créer des équipes. Les miennes avaient toutes le point en commun de signer Oleg Tverdovsky dès le départ. Je le trouvais ben bon. 

Selon les chiffres du site VG Chartz qui estime les ventes totales des jeux, NHL 2004 s’est vendu à 1,25 million de copies, principalement sur PlayStation 2. De bonnes ventes pour un bon jeu. C’est aussi le dernier jeu de hockey que j’ai acheté dès sa sortie.

Selon le même site, les ventes de NHL 19 (les dernières disponibles) se situent autour de 0,72 million. En fait, les ventes sont en chute libre depuis 2015. Les notes moyennes sur Metacritic (un agrégateur de critiques) également. NHL 20 et 21 ont d’ailleurs des pointages de 3,7 et 2,4 sur 10 de la part des joueurs... ce n’est pas terrible.

Mais qu’est-ce qui se passe avec cette série qui a longtemps figuré parmi les bons coups d’Electronic Arts (EA) ? Pourquoi est-ce qu’elle est tombée si bas ? En fait, les raisons sont multiples, attachez-vous, on commence.

Premièrement le prix. Chaque nouvelle itération demande aux joueurs de débourser environ 70 $. C’est beaucoup trop cher pour quelques améliorations très spécifiques. Aussi, il y avait un monde de différence graphiquement parlant entre NHL 2001 et 2005 par exemple, ce qui pouvait justifier le prix de vente. Pas certain que je suis capable en un coup d’œil de faire la différence entre NHL 17 et 21.

De plus, EA étant EA, le jeu comporte des microtransactions. Donc tu achètes le jeu 70 $ et si tu veux pouvoir jouer avec les meilleurs joueurs dans le mode Hockey Ultimate Team, tu as deux options, jouer des centaines d’heures pour débloquer les joueurs ou sortir ton portefeuille. Pas la meilleure façon d’obtenir la confiance des joueurs.

Ensuite, EA n’a aucune compétition. Ce n’est pas nécessairement de leur faute puisque n’importe quel autre studio pourrait acheter les droits et faire un jeu de hockey avec les joueurs de la LNH. Mais au final, si tu veux jouer à un jeu de hockey, tu achètes le seul sur les tablettes. Le monopole avantage rarement le consommateur. 

Continuons, les joueurs qui veulent jouer en ligne sont forcés année après année de se procurer la dernière version du jeu. Les tournois et les compétitions d’envergure se jouent toujours avec la toute dernière version. Même chose si tu veux jouer avec les alignements à jour. J’imagine qu’on peut encore faire une saison à NHL 2017, mais les trois meilleurs attaquants du CH sont Pacioretty, Radulov et Galchenyuk... Pour un jeu payé 70 $, c’est un peu frustrant d’avoir une durée de vie aussi courte. Il est possible de faire des changements manuellement, mais ça demande beaucoup de temps. 

Finalement, il y a aussi le laisser-aller des développeurs qui ont tenté, et qui tentent encore, d’en passer des petites vites aux joueurs. EA a notamment publié une version complètement désastreuse de NHL 15. Plusieurs modes présents dans les versions précédentes étaient tout simplement absents. 

Tout ça fait en sorte que les joueurs ont graduellement perdu confiance en la série. Pourquoi ne pas fournir des mises à jour pendant plusieurs années pour l’alignement des équipes ? Ou pourquoi pas ne pas produire une version définitive et la mettre à jour chaque année avec des améliorations, quitte à charger 10 ou 15 $ ? En fait, je pose les questions, mais je connais la réponse, et vous aussi. J’ai comme l’impression que le modèle actuel atteindra sa limite plus tôt que tard.