Le temps des Fêtes

CHRONIQUE / Mercredi 20 décembre. Noël est dans quatre jours.

Pendant que tout le monde autour transporte une douce odeur de ruban adhésif après avoir pris le week-end pour emballer leur montagne de cadeaux, moi, je n’ai pas encore commencé mes emplettes.

Une information que j’essaie toutefois de garder pour moi. 

Car voyez-vous, malgré mon grand sens de l’organisation, je ne suis pas de celles qui magasinent leurs cadeaux de Noël dans les outlets de Kittery pendant leurs vacances estivales dans le Maine. 

Non. Ça me prend de la neige. Une ambiance. Une légère urgence.

En grande observatrice que je suis, j’ai toutefois remarqué que plusieurs étaient stressés par le temps des Fêtes. Avec les années, j’ai même décelé que de leur avouer ma procrastination par rapport à l’achat de mes cadeaux affectait directement leur fréquence cardiaque. Soudainement, ils viennent tout en sueur et je vois, dans leur regard vide, qu’ils révisent leurs nombreuses listes dans leur tête pour être certains de n’avoir rien oublié.

Du coup, ils stressent pour moi ! 

Comme si la Terre arrêtait de tourner le soir du 24 décembre. 

OK, ça représente une étape. L’année tire à sa fin, mais est-ce qu’un sapin s’est transformé en citrouille quelque part sur la planète parce que la petite Még-Ann n’a pas reçu son ensemble de médecin Kid Connection, sa mère étant submergée par la préparation de son ragoût de pattes ?

Je vais dire comme mon ado : Calmos!

Ce qui me rend dingue en cette période de l’année, c’est de croiser un tel « paquet-de-nerfs-de-Noël » et l’entendre me dire, comme pour se convaincre de je ne sais trop quoi : ah, inquiète-toi pas, tu vas arriver à Noël en même temps que tout le monde !

Je ne suis pas inquiète du tout, parce que JUSTEMENT : c’est clair que je vais fêter Noël en même temps que tout le monde !

Levez la main ceux qui, parce qu’ils ont acheté leurs cadeaux le 9 août et leur couronne de crevettes en octobre, arrivent à Noël avant le 24 décembre ?

Ce que les « trop-emballés-de-Noël » ne savent pas, c’est que malgré le fait que je tarde à mettre des paquets colorés sous le sapin, ma réserve de vins et de bières, elle, est prête. J’ai même déjà acheté des péchés mignons, des fromages et autres bouchées sucrées et salées pour le réveillon. 

J’ai aussi des idées de jeu en tête. Une vraie fée des Étoiles !

Tout de même, cette maladie voulant que tout soit parfait dans le temps des Fêtes m’agace un peu. 

On ne parle pas de « folie de Noël » pour rien. Amazon doit être responsable de tellement de crises de panique...

Devinez alors ce que je vais vous souhaiter pour Noël cette année ?

Du lâcher-prise. De la légèreté.

Et pour ceux que ça chamboule encore le fait que je sois Miss Dernière-Minute, sachez qu’un des cadeaux que je dois acheter est vivant.

Ma petite rêve d’un hamster. Elle en parle depuis des mois.

Que Noël tombe un 25 décembre encore cette année était donc une très bonne chose. Cela m’a permis de prendre tout le temps nécessaire pour surmonter ma phobie de ce petit rongeur. 

Je n’avais pas le temps de magasiner!

Ce qu’on ne ferait pas pour faire plaisir à nos petits cœurs...