Entre les lignes

Le bonheur des uns...

CHRONIQUE / Véronique nageait en plein bonheur l’autre soir. Tellement qu’elle a tenu à partager son doux moment sur Facebook en l’accompagnant d’une photo. Elle venait de recevoir son autocollant sommant les camelots de ne plus laisser de Publisac devant sa porte. Elle était contente. Et sa joie, comme c’est souvent le cas sur les réseaux sociaux, a vite fait des envieux et est devenue contagieuse.

— Tu l’as eu comment ? lui a demandé une amie commune, visiblement intéressée à l’imiter. En fait, une dizaine de personnes l’ont été. Rapidement à part ça.

Entre les lignes

La fée bricoleuse

CHRONIQUE / On s’en souvient. Comme tous mes jeux de lumière extérieurs se sont éteints un après l’autre quand j’ai tenté de les accrocher à ma galerie en 2015, depuis, ils brillent par leur absence. Deux ans plus tard, j’éliminais notre lutin. Malgré tout, la magie de Noël ne m’a jamais complètement quittée.

L’an passé, j’ai fabriqué un beau calendrier de l’Avent à ma petite à partir d’enveloppes destinées à envoyer des faire-part. Elle n’y a vu que du feu. Devant l’énorme succès qu’a connu mon bricolage, j’ai remis ça à l’horaire cette année. Et cette fois, j’y ai donné la claque ! Je n’ai pas fabriqué un, pas deux, mais trois calendriers de l’Avent ! Un pour la grande. Un pour la petite. Un pour le chum (aidée de notre petite). Une vraie fée bricoleuse de Noël.

Entre les lignes

Bouffées de bonheur

CHRONIQUE / Le congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) avait lieu récemment à Québec. Mais je n’y suis pas allée. En fait, je n’y suis jamais allée. Même si je vais bientôt célébrer 18 ans de carrière, je n’ai jamais été membre. Mais je songe sérieusement à y adhérer l’an prochain. Pourquoi ? Cette année au congrès, pour la première fois, il y avait du karaoké ! Une nouveauté qui a connu un grand succès. Selon mes sources, le phénomène, qui remplaçait le traditionnel gala, a même des chances de devenir une tradition. La bonne nouvelle !

J’adore chanter. J’ai même, un jour, dans une autre vie, suivi des cours de chant. Je me revois en train de pratiquer Je vouuuudrais vou-oi-oir la mè-èrrrrrrr dans la chambre d’amis de mon 4 1/2... il y a 20 ans. Le but n’était pas que ça débouche sur une carrière internationale. Je voulais simplement acquérir un peu de technique. D’ailleurs, je dirais que ma version de Angel de Sarah McLachlan, à l’époque, n’était pas piquée des vers.

Entre les lignes

Blancs comme neige, vraiment ?

CHRONIQUE / Décembre arrive, vous devez donc commencer à le sentir, non ? Pour vous aider à trouver de quoi je parle, je vous dirais que ça a le même effet, sur nos épaules, qu’une bonne bordée de neige pelotante sur les branches d’une haie de cèdres de 12 pieds : ça pèse lourd. Quoi ça ? Le poids des consignes des écolos pour nous éviter qu’on anéantisse la planète à coup de scotch tape et de rubans frisés le 24 au soir.

Un Noël zéro déchet...

Entre les lignes

Décore ta vulve

CHRONIQUE / Cette semaine, sans doute à cause de Noël qui approche, mon fil d’actualité Facebook m’a ramené une vieille nouvelle estivale voulant que le maquillage ne serve plus seulement à donner du teint au visage et de l’éclat au regard. Grâce à lui, on peut désormais s’illuminer la vulve !

Pincez-moi quelqu’un !

Entre les lignes

Sans mots...

CHRONIQUE / Êtes-vous comme moi ? En avez-vous assez de ces mots qui ont une exclamation bidirectionnelle ? Vous savez, ces mots qu’on utilise pour exprimer une façon de pensée contraire ou totalement différente à leur signification d’origine.

Le premier qui me vient en tête est « Bravo ! »

Entre les lignes

L’enseignement du hamster

CHRONIQUE / C’est connu : la compagnie d’un animal domestique permet d’aborder divers sujets avec les enfants. Avec notre poisson combattant (Betta Splendens), on avait parlé de suicide il y a quelques années. Vous vous souvenez, le nono avait sauté en dehors de son aquarium un mardi après-midi. Je l’avais retrouvé tout séché au milieu de la cuisine.

À l’époque, on n’avait pas fait de cérémonie. Qui s’attache vraiment à un poisson qui tourne en rond dans un bocal ?

Opinions

Un tsunami de niaiseries

CHRONIQUE / Une tempête automnale armée de vents violents a soufflé sur la région lundi soir dernier. Fort à part ça. Avec les feuilles qui tournoyaient de tous bords, tous côtés, ça donnait comme un avant-goût des rafales de neige qui nous attendent cet hiver. Hummmm....

Devant ce que les météorologues appellent affectueusement une « bombe météo » et ma crainte de voir nos fenêtres voler en éclats, j’ai demandé à mon amoureux si on n’était pas alors frappés par la queue de l’ouragan Michael. Celui qui a ravagé la Floride récemment.

Opinions

Ma fermière bien-aimée

« On a bâti quelque chose ! »

Ces paroles sont celles de mon amie dont le nom de famille évoque une ville du sud-est de la France. Elle parlait de notre amitié née d’un courriel. Une relation « outlookienne » qui dure depuis plus d’un an.

Entre les lignes

La mère porteuse

CHRONIQUE / Pour le lancement de son premier livre — car la connaissant, il y en aura au moins six autres —, notre collègue Marie-Ève Martel a passé une partie de la semaine... à concocter toutes les petites bouchées qu’elle allait offrir à ses invités. Pas par souci d’économie. Pas du tout. Cuisiner à travers des articles à rédiger, des textes de La Presse canadienne à relire, des entrevues à faire ou à donner, elle l’a fait parce qu’elle a un grand cœur. Tout simplement.

C’est donc à des œufs farcis de fierté, à un gâteau glacé de mots et à des légumes et des fromages coupés avec amour que nous avons eu droit lors du lancement granbyen d’Extinction de Voix, — Plaidoyer pour la sauvegarde de l’information régionale.