Maxime Borduas a-t-il été blessé sérieusement?

Inouk: une défaite... et un mal pour un bien

Je n’étais pas au match des Inouk à Longueuil mardi soir. Mais si je me fie au texte de mon collègue Jonathan Gagnon et aux propos de l’entraîneur Patrice Bosch, les Granbyens n’ont pas joué du gros hockey lors du premier affrontement de leur série demi-finale face au Collège Français.

À mon avis, cette défaite a absolument tout d’un mal pour un bien. Le capitaine Gabriel Chicoine a eu beau dire le contraire avant le début de la série, je suis convaincu que les joueurs des Inouk, après avoir battu le Collège Français cinq fois sur six en saison régulière, étaient un peu trop confiants. Depuis mardi soir, ils ne le sont plus. Quand je vous parle d’un mal pour un bien...

La série se poursuit vendredi, toujours à Longueuil. Et à la fin de la soirée, on en saura déjà plus sur la tangente que va prendre le duel, qui n’a pas répondu aux attentes lors du premier match.

Si les Inouk ne seront plus trop confiants, les joueurs du Collège Français, eux, ont repris confiance. Car après leurs insuccès face à vos favoris cette saison, j’ai aussi la conviction qu’il y avait un sérieux doute d’installé dans leur tête. N’oublions jamais qu’on a affaire à des juniors, des kids de 17 à 20 ans qui n’ont pas encore une très grande expérience de la vie.

Déjà, les Inouk ont de la pression. Ce ne serait pas encore catastrophique, mais une défaite vendredi les placerait dans une position inconfortable. Et Patrice Bosch ne veut pas ça.

Il faudra aussi voir l’état de santé de Maxime Borduas, qui a été blessé l’autre soir. Après tout, on parle ici de l’attaquant no 1 de l’équipe.