Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

La Voix de Sutton

Comptoir du marchand de thé: tout un univers

Jonathan Morel dispose désormais d’un local qui permet à la magie du thé de se déployer pleinement, et ce, sept jours par semaine. Au 4, rue du Dépôt, à Sutton, le Comptoir du marchand de thé propose un espace où les gens peuvent s’approprier un peu de cet univers particulier.

Avec plus d’une centaine de thés et de tisanes, ce commerce permet d’accéder à toute une variété de goûts, chacun étant associé à de petits producteurs biologiques et écoresponsables provenant des quatre coins de l’Asie.

La Voix de Sutton

Round Top Bagels: une passion contagieuse

Frédéric Gauld a roulé sa bosse en musique et en informatique. Il roule maintenant la pâte de ses bagels avec une passion contagieuse. Les adeptes du petit commerce qu’il a ouvert il y a un an au cœur du village de Sutton, Round Top Bagels, se font de plus en plus nombreux.

« On les fait à l’image de notre époque : bio et local. Je pense que c’est d’actualité. De plus en plus, les gens se préoccupent de leur alimentation », affirme-t-il.

La Voix de Sutton

École d’art en construction

Anne-Marie Lavigne a une vision bien personnelle de la vie. Au cœur de son propos, l’art et l’enfance prennent une place immense. C’est sur cette base commune qu’elle a fondé l’École d’art de Sutton en 2016. Fonceuse et visionnaire, elle souhaite transformer sa nouvelle adresse en un lieu exceptionnel, sans comparable au Québec.

«Dans la province, il n’y a pas d’école d’art semblable pour les enfants de 3 à 17 ans.» De cela, elle est déjà convaincue. Ce «lieu d’épanouissement, d’exploration et de création conçu par les artistes pour les enfants», elle l’a transporté cette année dans une ancienne laiterie de la rue Principale Sud. Là-bas, tout est à faire, mais rien ne semble à son épreuve.

La Voix de Sutton

Maison Bergeron: des antiquités pour tous

Pincé, le milieu de l’antiquité? Pas pour Simon Bergeron, qui veut faire de sa boutique de la rue Principale Sud de Sutton un lieu où tout le monde se sent à l’aise.

«Je veux que tout le monde ait le goût de rentrer, même les enfants avec leur cornet de crème glacée», affirme le commerçant de 46 ans rencontré dans son élégante salle d’exposition où se côtoient meubles d’époque, décorations éclectiques, ainsi qu’une pléthore d’objets rares et inusités.

LA VOIX DE SUTTON

ObserÉtoiles, en voie d’exportation

En lançant, en juin, son planétarium à ciel ouvert avec réalité augmentée, une première mondiale, le patron de la station de montagne Au Diable Vert de Sutton, Jeremy Fontana, voulait frapper un grand coup. Et ce fut le cas. Non seulement le spectacle a affiché complet toute la saison, mais il est en voie d’être présenté ailleurs sur le globe.

«ObservÉtoiles a été un franc succès dès le jour un. L’achalandage a été une belle surprise. C’était au-delà de nos attentes. On a même dû refuser quelques milliers de personnes», a confié Jeremy Fontana.

LA VOIX DE SUTTON

Un maire amoureux du Grand Nord

Bien avant de s’installer au sud... de l’autoroute 10, Michel Lafrance a vécu de longues années dans le Grand Nord canadien, sur la terre de Baffin, au Nunavut, et dans les Territoires du Nord-Ouest. Amoureux des grands espaces nordiques, le maire de Sutton a vécu dans la toundra de 1967 à 2008. Des années marquantes dans lesquelles il a accepté de se replonger le temps d’une rencontre.

Le nord du Québec a vu naître les deux filles du maire de Sutton. Une d’elles y est même retournée pour y travailler comme infirmière. C’est aussi dans cette immense région qu’il a rencontré sa deuxième épouse, Maryse Desrosiers. Leur voyage de noces s’est d’ailleurs déroulé, entre autres, sur les eaux de la rivière Thelon, au Nunavut.

LA VOIX DE SUTTON

CAB de Sutton: déjà 35 ans d’entraide

Le Centre d’action bénévole (CAB) de Sutton célèbre cette année son 35e anniversaire. Paniers de Noël, banque alimentaire, joujouthèque, travail de proximité auprès des aînés, aide aux devoirs en collaboration avec l’école primaire ; l’objectif de l’organisme est d’être un centre de services et de rencontres pour la communauté de Sutton. Un « carrefour d’information sociale ».

« Nous sommes amenés à devenir de plus en plus des facilitateurs, pour que les gens se rencontrent, soient mieux outillés et qu’ils s’entraident, affirme la directrice générale de l’organisme, Janna Hubacek. Notre rêve, c’est de devenir un lieu de rassemblement pour la population. »

LA VOIX DE SUTTON

Les premiers répondants en mode recrutement

Les premiers répondants de Sutton veillent sur la population 24 heures sur 24, 365 jours par année. La brigade, composée de bénévoles qui interviennent lors d’une urgence médicale, est en mode recrutement afin d’assurer la pérennité du service. La pénurie de bénévoles est telle que des secouristes de l’extérieur viennent même effectuer des gardes.

«Ça prend des gens dédiés qui aiment le domaine», fait valoir Marie-Hélène Simard, coordonnatrice du service de premiers répondants. Celui-ci dessert les populations de Sutton, Abercorn et Brome.

LA VOIX DE SUTTON

De grands projets pour les tout-petits

Les tout-petits ne seront bientôt plus les grands oubliés de la politique culturelle de Sutton.

Des spectacles, ateliers et formations sont en préparation afin de susciter un éveil culturel chez les plus jeunes, le tout en collaboration avec le ministère de la Culture et des Communications, divers organismes et plusieurs autres municipalités de Brome-Missisquoi.