Denyse Pommet et Normand Marchand ont fait don d’un piano à la Ville. L’instrument peut être pianoté durant la saison chaude au parc de la Mairie.

Redonner par la musique

Denyse Pommet et Normand Marchand ont trouvé une façon originale de redonner à leur municipalité d’adoption. Le couple a fait don d’un piano qui peut être utilisé par petits et grands durant la saison chaude au parc de la Mairie.

« C’est ma contribution à une ville qui me fait du bien », lance Mme Pommet.

À Shefford depuis 2008, la dame affirme être tombée littéralement sous le charme de la région. Lorsqu’est venu le temps de trouver une nouvelle vie à l’imposant piano qui se trouvait dans la maison familiale, l’idée de l’offrir à la municipalité s’est imposée.

Mme Pommet joue du piano à l’occasion, mais elle a fait l’acquisition d’un plus petit a instrument qui convient mieux à l’espace disponible dans la maison.

Vendre en ligne le piano droit aurait été une option, mais ce n’est pas une mince tâche, fait par ailleurs valoir la citoyenne. « Je me suis dit pourquoi ne pas faire quelque chose de bon avec. Ça pourra faire en sorte d’agrémenter les belles journées d’été », dit-elle avant d’ajouter que les exemples de pianos publics, une initiative qui lui plaît, se font de plus en plus nombreux, dont à Granby et à Montréal.

La municipalité a pris possession du piano, l’a fait accorder et l’a installé sous la gloriette du parc de la Mairie l’été dernier, souligne la directrice générale de Shefford, Sylvie Gougeon.

Atout
Mme Pommet a lancé l’idée que le piano soit peint pour lui donner une personnalité. Chose certaine, elle souhaite que l’instrument de musique se fasse attirant et qu’il résonne dans le parc. « J’espère que je pourrai le voir en action cet été », lance la citoyenne.

Mme Gougeon affirme pour sa part que l’instrument, protégé des intempéries, représente assurément un attrait supplémentaire pour le vaste espace vert, situé à l’intersection de la route 112 et du chemin Picard.

L’endroit est déjà pourvu de modules de jeux et d’une aire de pique-nique. « Le piano est un plus pour le parc », se réjouit la directrice générale de la municipalité.