Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Des travaux permettront bientôt de proposer de véritables terrains de pickleball, de hockey balle et de basketball au parc Maher.
Des travaux permettront bientôt de proposer de véritables terrains de pickleball, de hockey balle et de basketball au parc Maher.

Le parc Maher de Shefford adapté à de meilleures pratiques sportives

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
L’actuelle patinoire du parc Maher aura bientôt une nouvelle allure. Des travaux permettront de proposer de véritables terrains de pickleball, de hockey balle et de basketball à Shefford.

« La surface est déjà utilisée pour le dek hockey (ou hockey balle), mais elle est considérablement trop longue. On va donc la rétrécir pour respecter les normes et les règlements de ce sport », a expliqué Tristan Dupuis-Robidoux, dorénavant responsable des dossiers touchant les sports et loisirs à Shefford.

On prévoit conserver les mêmes dimensions pour le hockey en hiver. Deux terrains de basketball et trois autres destinés au pickleball seront également inclus dans le même espace. La municipalité possédait déjà des paniers et des filets démontables, mais les terrains n’étaient pas délimités. Un marquage au sol avec différentes couleurs viendra régler ce problème.

« On aimerait que le projet soit complété ce printemps puisque le pickleball est très populaire chez nous », a indiqué Tristan Dupuis-Robidoux.

Ces sports seront d’abord disponibles pour la pratique libre, mais un système de réservations est aussi dans les cartons. Certains regroupements, les Aînés Actifs de Shefford par exemple, pourraient éventuellement organiser des séances plus ciblées.

Tristan Dupuis-Robidoux est notamment responsable des dossiers touchant les sports et loisirs à Shefford.

Les sommes nécessaires pour ces travaux seront tirées du budget d’immobilisation du Canton de Shefford. Puisque le processus d’appels d’offres était en cours au moment de notre entrevue, il n’était pas possible de connaître le montant prévu dans ce dossier.

Des responsabilités supplémentaires

Notons que Tristan Dupuis-Robidoux a hérité de responsabilités supplémentaires au début du mois de mars, après le départ impromptu de Nadine Mantha. Les sports et les loisirs se sont donc ajoutés à un mandat qui touchait déjà les arts, la culture et le tourisme.

« Les deux postes ont essentiellement été fusionnés », a précisé le principal intéressé, qui ne manque pas de boulot par les temps qui courent.