Les locaux du 112 Principale seront mieux organisés et plus efficaces.

Chaises musicales au cœur du village

Il s’en passe des choses au cœur du village de Sainte-Cécile-de-Milton. Le secteur de l’hôtel de ville, qui bourdonne présentement d’activités, est en voie de changer d’allure.

C’est à un véritable jeu de chaises musicales que se livre la municipalité avec le 112, le 130 et le 136 Principale, qui abrite respectivement la Caisse Desjardins, le centre communautaire et l’hôtel de ville. Et les travaux avancent rondement.

Le principal changement amènera les employés de la mairie dans l’ancien local de la caisse.

« On utilisera tout le bâtiment de l’ancienne caisse, à l’exception d’un petit bureau et de l’espace abritant le guichet automatique, explique le directeur général, Yves Tanguay.

Rappelons que Sainte-Cécile-de-Milton avait consacré près de 344 000 $ à l’achat du 112 Principale en 2009.

Yves Tanguay, directeur général de la municipalité.

Si, au départ, la municipalité envisageait d’agrandir ce bâtiment, l’idée a été mise de côté en raison des coûts jugés trop élevés. On procède plutôt à la restauration de l’édifice existant, de façon à y offrir des services de meilleure qualité « pour toutes les opérations courantes liées aux citoyens », laisse entendre le gestionnaire.

Réception, aire d’accueil, direction générale, bureau du maire, archives... les services disposeront de plus d’espace, une denrée rare dans l’actuel hôtel de ville.

« En déménageant, on gagne plus en superficie. Les employés auront des bureaux fermés pour que tout soit mieux organisé et plus efficace. »

À commencer par les installations offertes aux élus de la municipalité. M. Tanguay rappelle qu’en ce moment, les membres du conseil tiennent leurs réunions de travail... dans la cuisine de l’hôtel de ville.

Au terme des rénovations, ceux-ci auront accès à un local mieux adapté à leurs besoins et doté d’équipements de pointe. Les séances publiques du conseil, désormais sans papier, demeureront toutefois dans la grande salle du centre communautaire, à quelques pas de là.

Une fois l’équipe déménagée au 112 Principale, la mairie ne sera pas laissée à l’abandon pour autant. C’est là que les employés du service d’urbanisme et des travaux publics établiront leurs quartiers. Yves Tanguay souligne que les travaux du 112 Principale devraient être terminés en septembre, pour une installation en cours d’automne. Parmi les travaux effectués, on note la réfection de la toiture de la mairie et celle du centre communautaire.

Une fois les trois adresses mises au goût du jour — le contrat a été accordé à la firme Arri Construction au montant de 781 000 $ —, la municipalité prévoit unifier les bâtiments grâce à un nouvel aménagement paysager et une signalisation claire permettant à tous de mieux s’y retrouver. Cette étape est prévue en 2020.