Le Service des incendies dispose d’un nouveau camion-échelle, qui remplace celui datant de 1974 et qui a été mis au rancart.

Un nouveau camion-échelle

La brigade des pompiers de Saint-Pie dispose d’un nouveau camion-échelle. Le véhicule, en service depuis juillet, remplace celui qui datait de 1974 et qui a été mis au rancart il y a deux ans.

«Aujourd’hui, c’est sa mise en service», a annoncé fièrement Sylvain Daigneault, directeur du Service des incendies de Saint-Pie, lors d’une entrevue avec La Voix de l’Est, à la fin du mois de juillet. Ce camion était fort attendu des troupes, leur ancien véhicule, qui avait atteint la fin de sa durée de vie utile, ayant été mis au rancart en septembre 2017. Depuis, les pompiers profitaient d’une entente avec leurs collègues de Saint-Hyacinthe, prêts à intervenir sur le territoire de Saint-Pie avec leur camion-échelle.

L’achat du nouveau véhicule, au coût de 419 678 $, a été autorisé par les membres du conseil municipal en décembre 2018, au terme d’un appel d’offres public. Un camion neuf peut coûter plus d’un million de dollars, mentionne le chef des pompiers.

Le camion-échelle de marque E-One a été construit 2005 et était utilisé par un Service de sécurité incendie des États-Unis. Le Service des incendies de Saint-Pie l’a fait «rebâtir» pour répondre aux besoins de sa brigade.

Le véhicule, qui peut accueillir six pompiers, dispose notamment d’une échelle d’une longueur de 100 pieds. De nombreux espaces de rangement y ont été aménagés, ce qui a permis au service de se départir d’un véhicule utilisé seulement pour le transport des équipements, explique M. Daigneault. «C’est un camion polyvalent. C’est un véhicule qui se manœuvre bien et que nous avons testé dans les plus vieux quartiers où nous sommes plus à l’étroit», explique-t-il.

Bon an, mal an, le Service des incendies réalise une centaine d’interventions. Le nouveau véhicule sera déployé lorsqu’un incendie de bâtiment sera confirmé ou au moment d’une alarme dans le périmètre urbain de la municipalité. En zone rurale, ce sont plutôt le camion auto-pompe et la citerne qui sont déployés, puisqu’il n’y a pas de bornes- fontaines dans ce secteur.

«On est prêts à pallier toutes éventualités», assure le directeur de la brigade.