Le segment de 300 mètres de la rue Notre-Dame, reliant les rues Montcalm et Roy, en bordure de la rivière, avait lui aussi besoin de travaux d’envergure.

Des routes comme neuves

Plusieurs chantiers ont accaparé certaines artères de Saint-Pie, cet été. Grâce à d’importantes subventions reçues du gouvernement du Québec, la municipalité a pu refaire de fond en comble certaines voies qui en avaient grandement besoin.

Depuis la mi-juin, des travaux de fondation et de pavage monopolisent un tronçon de trois kilomètres du Grand rang Saint-François. La firme Groupe Allaire Gince a été chargée de réaliser cet important contrat évalué à 1,64 million de dollars, dont la moitié sont financés par le Programme d’aide à la voirie locale du ministère des Transports du Québec, Volets Redressement des infrastructures routières locales et Accélération des investissements sur le réseau routier local (RRRL-AIRRL), indique le maire, Mario St-Pierre.

Comme ces travaux ont nécessité la fermeture du rang aux automobilistes, à l’exception des citoyens qui y demeurent, un petit détour vers le rang de la Rivière Nord ou vers le chemin de Saint-Dominique a été imposé à la circulation.

Les travaux devaient initialement être réalisés l’an dernier, mais un concours de circonstances a fait en sorte qu’ils ont dû être retardés.
«On ne voulait pas les faire faire à l’automne, alors on a préféré attendre un an », explique l’élu.

La fondation du chemin avait grand besoin d’être refaite à neuf. « La structure de route était pour ainsi dire finie. Il a fallu enlever la terre et rebâtir la fondation », précise M. St-Pierre.

Les travaux d’asphaltage ayant commencé à la fin juillet, le tout devrait être terminé à temps pour le retour des classes. « On avait prévu que tout ça durerait six semaines, mais l’entrepreneur a fini un peu plus vite ! » se réjouit le maire.

La rue Notre-Dame de fond en comble

Puis, ce fut au tour de la rue Notre-Dame de subir une cure de jeunesse. Le segment de 300 mètres reliant les rues Montcalm et Roy, en bordure de la rivière, avait lui aussi besoin de travaux d’envergure.

«Il fallait renouveler la totalité des conduites souterraines : les égouts, pluvial et l’aqueduc, détaille le maire St-Pierre. On a connu une problématique d’eau jaune en raison de l’âge des tuyaux. »

Lancés tout récemment, les travaux devraient s’échelonner sur un mois. Dame Nature jouera un rôle déterminant sur l’avancement du chantier, dont la facture s’élèvera à 1,19 million de dollars. Heureusement, Saint-Pie obtiendra une généreuse subvention de 448 820 $ issue du Programme d’infrastructures municipales d’eau du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. M. St-Pierre admet que les contributions du gouvernement québécois constituent un fier coup de pouce à la mise à jour du réseau routier de sa municipalité.
«Quand des subventions sont disponibles, on essaie d’aller les chercher. D’autres pourraient sans doute nous permettre de faire de nouveaux travaux. Nous allons décider au prochain budget. »