Au cours de l’été, quatre rues ont fait l’objet d’une cure de rajeunissement.
Au cours de l’été, quatre rues ont fait l’objet d’une cure de rajeunissement.

Des conduites toutes neuves

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Lentement, mais sûrement. C’est ainsi que procède la municipalité de Saint-Pie pour remplacer les différentes conduites souterraines de son territoire. Au cours de l’été, quatre rues ont fait l’objet d’une cure de rajeunissement.

Bien qu’aucun programme municipal ou projet ne prévoit la réfection de toutes les conduites, la municipalité y va au gré de l’aide financière qu’elle obtient de la part du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, notamment dans le cadre du Programme sur la taxe sur l’essence et la contribution du Québec (TECQ).

Séparer les eaux usées des eaux pluviales

« Nous en sommes à renouveler les conduites pour la séparation des eaux usées et pluviales depuis au moins dix ans et nous nous basons sur les subventions disponibles afin d’améliorer notre plan d’intervention », indique Dominique St-Pierre, directrice générale de la municipalité.

Bon nombre de conduites ont atteint l’âge vénérable de 50 ans. Il est donc temps de les remplacer pour éviter des bris et des dégâts.

Près de 1,5 M $ de subventions

Cette année, Saint-Pie a pu faire approuver une partie de ses travaux de réfection dont la facture s’élève à un peu plus d’un million et demi de dollars ; la municipalité touchera donc, à la fin des chantiers, une somme de 1 411 173 $ pour remplacer les conduites pluviale et sanitaire des rues Panet, Dollard, Bistodeau et Bernard. La réfection des trottoirs et des bordures, de même que le pavage de la chaussée, est aussi comprise dans les travaux.

Au net, Saint-Pie déboursera donc 125 000 $ pour l’opération menée par Excavation Bertrand Ostiguy, qui a débuté en juin et qui devrait se terminer en septembre.

Plusieurs autres chantiers sont dans les cartons, annonce Mme St-Pierre. Au cours des prochaines années, Saint-Pie envisage de remplacer les conduites sanitaires et pluviales ainsi que de l’aqueduc de la rue Saint-Paul, mais aussi de revoir la fondation et le drainage du rang Émileville. Par la suite, on verra à remplacer la conduite d’amenée du rang Saint-Charles, de même qu’à compléter le bouclage de l’aqueduc sur la rue des Hérons. Enfin, on prolongera les infrastructures souterraines de la rue Martin à la rue Charron.