La bibliothèque Azarie Couillard-Després ayant fermé ses portes aux visiteurs au début de la pandémie en raison des restrictions imposées par les autorités de la santé publique, la municipalité a choisi de ne pas rouvrir l’établissement durant la belle saison afin de lui donner une cure de jeunesse et de l’informatiser.
La bibliothèque Azarie Couillard-Després ayant fermé ses portes aux visiteurs au début de la pandémie en raison des restrictions imposées par les autorités de la santé publique, la municipalité a choisi de ne pas rouvrir l’établissement durant la belle saison afin de lui donner une cure de jeunesse et de l’informatiser.

Une cure de jeunesse pour la bibliothèque Azarie Couillard-Després 

La bibliothèque Azarie Couillard-Després ayant fermé ses portes aux visiteurs au début de la pandémie en raison des restrictions imposées par les autorités de la santé publique, la municipalité a choisi de ne pas rouvrir l’établissement durant la belle saison afin de lui donner une cure de jeunesse et de l’informatiser. Un budget de 35 100$ a d’ailleurs été prévu par la municipalité à cet effet et pour l’achat de nouveau mobilier.

« On va procéder à des travaux de réaménagement durant l’été pour la remettre au goût du jour, explique Mme Giguère. On veut transformer l’endroit en milieu de vie, pour donner envie aux gens de s’y attarder et d’y passer un moment plutôt que de simplement venir y chercher ou y rapporter des livres. »

Les allées de la bibliothèque seront à nouveau accessibles cet automne, et il sera possible d’y flâner un peu plus longtemps en raison des heures d’ouverture qui seront bonifiées.

Le budget municipal pour la bibliothèque prévoit d’ailleurs l’embauche d’une personne à temps partiel pour en superviser les opérations. Celle-ci chapeautera l’équipe de bénévoles grâce à qui tout est possible depuis plusieurs années. En effet, seulement l’an dernier, 16 Abbostfordiens ont généreusement donné 500 heures de leur temps pour transmettre l’amour de la lecture à leurs concitoyens.