L’aménagement de deux traverses est projeté à Saint-Paul-d’Abbotsford, dont l’une qui franchira la 112 devant la halte pour cyclistes non loin du rang Fisk.

Traverses pour cyclistes: l’aménagement est projeté

L’aménagement de traverses destinées aux cyclistes dans le but de les attirer au cœur de la municipalité de Saint-Paul-d’Abbotsford se trouve dans les cartons. Elles permettront ainsi aux usagers de La Route des Champs de quitter la piste cyclable et de traverser la route 112 en toute sécurité, et ce, à deux endroits.

La municipalité de Saint-Paul-d’Abbotsford souhaite promouvoir l’agrotourisme. L’une des façons d’y parvenir est d’offrir un accès sécuritaire aux différents attraits et commerces à ceux qui voyagent à vélo. Dans cette optique, la municipalité désire que deux traverses soient aménagées aux deux extrémités de la ville.

La première sera située près de la halte pour cyclistes en bordure de la route 112. Son aménagement permettra aux ens en vélo de traverser la route provinciale à la hauteur du rang Fisk.

La seconde traverse se trouvera près du secteur Villa Fortier, soit à proximité du Grand rang Saint-Charles. «Ça demande un peu plus de finition, parce que c’est plus passant. C’est une zone de 70 km/h et la traverse n’est pas en ligne droite. On est en train de faire nos devoirs», explique Jean-Raphaël Cloutier, directeur général par intérim à la municipalité de Saint-Paul-d’Abbotsford.

La Ville a mandaté une firme, au coût de 15 000 $, afin de réaliser une étude sur l’implantation des futures traverses. Celle-ci présentera ensuite ses recommandations au ministère des Transports pour déterminer si les plans soumis sont conformes à ses attentes.

Tant que les plans ne sont pas approuvés par le Ministère, la municipalité ignore à quel moment elle pourra se lancer dans l’aménagement des traverses. La date à laquelle débuteront les travaux n’est pas connue non plus. «On va suivre les étapes, indique M. Cloutier. Si c’est cette année, tant mieux. Dans le meilleur des cas, ça sera peut-être cet automne ou au printemps prochain. Les actions sont déjà bien avancées.»