«On veut diminuer les impacts des travaux sur la circulation pour permettre aux agriculteurs de circuler librement», explique le directeur général de Saint-Paul-d’Abbotsford, Jean-Raphaël Cloutier.
«On veut diminuer les impacts des travaux sur la circulation pour permettre aux agriculteurs de circuler librement», explique le directeur général de Saint-Paul-d’Abbotsford, Jean-Raphaël Cloutier.

Des travaux en phase avec les récoltes

Saint-Paul-d’Abbotsford coordonnera les travaux routiers à venir dans les rangs de la Montagne et Papineau, cet automne, afin d’entraver le moins possible la circulation de ses producteurs agricoles en temps de récolte.

« On trouvait ça important, avec les impacts de la COVID, de leur nuire le moins possible, explique le directeur général Jean-Raphaël Cloutier. On veut diminuer les impacts des travaux sur la circulation pour permettre aux agriculteurs de circuler librement. C’est tout un casse-tête de gestion! »

Par exemple, le côté est du rang Papineau sera fait plus tôt afin de laisser le champ libre aux entrepôts de pommes de ce secteur.

Une « stratégie de travail » qui découle de rencontres virtuelles faites entre représentants de l’hôtel de ville et plusieurs agriculteurs, qui forment 95 % du territoire de Saint-Paul-d’Abbotsford.

La Municipalité informera aussi tous ses citoyens des travaux qui seront réalisés par le biais de son site internet, sa page Facebook et son infolettre. « On diffusera les travaux presque en temps réel en suggérant des voies alternatives », dit le DG. Certaines seront même réservées aux agriculteurs.

Malgré toutes ces précautions « il peut y avoir des impondérables », mentionne M. Cloutier, ajoutant que « ça va être quand même assez fluide ». « Il n’y aura pas de citoyen enclavé, mais il y a aura des détours à faire. »

Pulvo-pavage

La totalité des rangs se la Montagne et Papineau seront donc revampés, mais pas de la même façon. Les 7 km du très agricole rang Papineau feront l’objet de travaux de « pulvo-pavage ».

« Ça broie la vieille asphalte, ça élimine les imperfections, il n’y aura plus de craque, dit Jean-Raphaël Cloutier. Ça vient clarifier la route. »

Pour les 5 km du rang de la Montagne, plus résidentiel, agrotouristique et moins achalandé, la Municipalité a opté pour une couche de correction appelée « enrobé tiède liquide ».

« Ça vient se rouler sur la voie et prendre la forme de l’asphalte, mentionne le DG. C’est moins en profondeur, mais c’est une belle solution, et moins coûteuse. »

Ponceaux

La facture de ces travaux qui s’échelonneront d’août à octobre, la semaine et de jour, s’élève à un peu moins que 5,5 millions de dollars. De ce montant, Québec assume 3,5 M$ à la faveur du Programme d’aide à la voirie locale, volet Réhabilitation du réseau routier local, de Transports Québec.

« On ne pourrait pas faire tout ça sans programme de subvention, dit M. Cloutier. Avec ça, on va avoir deux beaux rangs pour 15, 20 ans. »

Huit ponceaux situés sous les chaussées et servant à favoriser l’écoulement de l’eau seront également remplacés.

Saint-Paul-d’Abbotsford est allée en appel d’offres cette semaine à partir des plans et devis préparés par la firme Tetra Tech, de Granby, qui prévoit octroyer le contrat en juillet.