LA VOIX DE SAINT-PAUL-D'ABBOTSFORD

Une nouvelle cantine ouvre ses portes

Lorsque la populaire cantine Aux Fritons a fermé ses portes pour faire place au Café des récoltes il y a un an, le village de Saint-Paul-d’Abbotsford s’est retrouvé privé de restauration rapide. Pour répondre à cette demande, le Verger Johanne et Vincent a décidé d’ouvrir La Cantine du Verger, à même ses installations de la rue Principale.

Les propriétaires de l’endroit, Chantal Racine et son conjoint Luc Viens, travaillent sur ce projet depuis un moment. Ils ont modifié les installations de l’établissement spécialisé dans le prêt-à-manger pour accueillir une cantine qui ouvrira ses portes prochainement, si ce n’est déjà fait au moment de passer sous presse. Il sera possible d’y manger sur place ou d’emporter son repas, été comme hiver.

LA VOIX DE SAINT-PAUL-D'ABBOTSFORD

Les pompiers mieux préparés à intervenir

Le Service de prévention des incendies de Saint-Paul-d’Abbotsford terminait, le 27 mai dernier, une formation en désincarcération en milieu agricole et industriel. Trente heures qui lui permettront désormais d’intervenir plus efficacement dans ces endroits donnant parfois lieu à des accidents d’envergure.

Lors du passage de La Voix de l’Est, une quinzaine de pompiers s’activaient à surévéler un tracteur de plusieurs tonnes, armés de crics et des blocs de bois. La victime n’était qu’un simple mannequin, mais on peut aisément imaginer la situation se répéter et devenir hautement plus dramatique avec une vraie personne.

LA VOIX DE SAINT-PAUL-D'ABBOTSFORD

Accès public à la montagne: «D’ici deux ans», dit le maire Vyncke

Les négociations vont bon train pour aménager un premier sentier accessible aux citoyens qui souhaitent gravir le mont Yamaska, entièrement privé.

«Ça avance très bien, on a déjà planifié la moitié du sentier», indique le maire de Saint-Paul-d’Abbotsford, Robert Vyncke. Ça sera fait d’ici deux ans.»

LA VOIX DE SAINT-PAUL-D'ABBOTSFORD

Invitation à prendre une petite «pause culture»

L’art et la culture ont le beau rôle à Saint-Paul-d’Abbotsford. Seulement deux ans après sa création, le Festival Saint-Paul-d’Abbotsford dans tous ses arts affiche déjà une riche programmation.

L’événement est né à la suite d’une consultation citoyenne tenue en 2015. « Ce que les gens voulaient sur le plan des loisirs, c’était des activités saisonnières et la promotion des arts et de la culture. Étant donné que l’automne était un peu tranquille, on en a profité pour combiner les deux, explique Jean-Raphaël Cloutier, adjoint à la direction de la municipalité. Le but, c’est de promouvoir les arts, mais aussi de créer un événement rassembleur et de mettre de la vie dans la municipalité. »

LA VOIX DE SAINT-PAUL-D'ABBOTSFORD

La municipalité prête à se faire belle

À en croire le maire Robert Vyncke et le directeur général Daniel-Éric St-Onge, le visage de Saint-Paul-d’Abbotsford changera au cours des prochaines années. Et pour le mieux.

C’est qu’à la municipalité, on est las d’entendre que les gens ne font qu’y «passer». Saint-Paul-d’Abbotsford souhaite plutôt qu’ils s’y arrêtent et, pour y parvenir, elle entend prendre les grands moyens.

LA VOIX DE SAINT-PAUL-D'ABBOTSFORD

Roulez avec le maire, dans une version bonifiée

Les gens de Saint-Paul-d’Abbotsford sont invités à enfourcher leur vélo à l’occasion de l’événement Roulez avec le maire qui se déroulera le 8 septembre prochain. L’activité, qui propose des circuits de 10, 21 ou 30 kilomètres, sera bonifiée en offrant aux participants la chance d’aller à la rencontre des artisans tout en découvrant divers points de vue de la municipalité.

«C’est un tour cycliste pour promouvoir les paysages de la municipalité, les commerçants, le tour de la montagne, le mont Yamaska», résume Jean-Raphaël Cloutier, adjoint à la direction à la municipalité.

LA VOIX DE SAINT-PAUL-D'ABBOTSFORD

Urbanisme: la Ville a une nouvelle vision

L’image de marque et le développement de la municipalité, entre autres choses, seront portés par la refonte des règlements d’urbanisme de Saint-Paul-d’Abbotsford, qui se donne des moyens souples pour parvenir à ses fins.

La démarche s’est inscrite dans la nouvelle vision de la municipalité de «se sortir du noir et du blanc, de devenir plus flexible à la réalité et aux besoins de la population», indique le maire Robert Vyncke. «L’administration passée, en 2008, avait erré et adopté un règlement à la hâte. Il y avait beaucoup de choses là-dedans qui ne correspondaient pas aux besoins de la municipalité et des citoyens», explique-t-il.

LA VOIX DE SAINT-PAUL-D'ABBOTSFORD

Saint-Paul convoite les familles

Saint-Paul-d’Abbotsford est en mode croissance et les jeunes familles sont principalement dans sa mire. En ce sens, la localité mise sur un projet domiciliaire d’une centaine d’unités en plein cœur villageois.

La municipalité de Saint-Paul, qui compte un peu moins de 3 000 citoyens, souhaite doubler sa population «d’ici 5 à 10 ans», indique le maire, Robert Vyncke.