Le groupe Mosaïque sera aux commandes du spectacle principal de la Fête nationale à Saint-Césaire. On voit ici deux des membres de l’organisation, Pierre-André Ducharme et Audrey Charbonneau.

Talents locaux à l’avant-scène

La Fête nationale aura une touche toute particulière cette année à Saint-Césaire. En effet, la municipalité mise sur des artistes locaux, triés sur le volet, pour faire vibrer la foule lors des prestations musicales entourant les festivités.

L’idée de mettre des talents locaux sous les projecteurs a germé au sein du groupe Mosaïque, qui a assuré la première partie du plus récent spectacle. « L’objectif avoué était d’avoir le show principal cette année. Et on l’a eu. On a tellement tripé sur l’expérience en faisant la première partie du spectacle qu’on a proposé à la Ville de faire quelque chose de distinctif pour 2018 en mettant en valeur des voix d’ici », a indiqué en entrevue Pierre-André Ducharme, membre du groupe.

La municipalité n’a pas hésité à embarquer dans le projet. « Les gens ont vraiment apprécié la prestation de Mosaïque. Deux des membres (Audrey Charbonneau et Pierre-André Ducharme) sont originaires de Saint-Césaire. On était très enthousiastes à l’idée que le groupe s’implique dans l’organisation du spectacle de la Fête nationale à venir. D’ailleurs, ça fait longtemps qu’on voulait trouver des voix d’ici, quelque chose de spécial. Et on a bien hâte de voir le résultat », a mentionné la coordonnatrice des loisirs, Chantal Brodeur.

Auditions
Question de dénicher des perles rares, le sextuor Mosaïque, composé de Pierre-André Ducharme (voix, piano et clavier), Audrey Charbonneau (voix), Jean-François Noiseux (batterie), Charles Rousseau (guitare), Jean Déry (voix, basse) et Catherine Laliberté (voix), ont orchestré, le 17 mars dernier, des auditions sous le thème « Les voix de chez nous ». Une douzaine de personnes se sont alors retrouvées sous les projecteurs. « On est très satisfaits de la réponse du public, a dit Pierre-André Ducharme. On a eu autant de jeunes, notamment deux jeunes filles de six et huit ans, que des gens dans la cinquantaine. On savait qu’il y avait du talent dans la région et on en a eu la preuve bien tangible. »

Outre la présence scénique, les musiciens d’expérience ont accordé de l’importance à l’originalité des chansons interprétées par les candidats. « Les qualités vocales sont primordiales lors d’une audition. Mais on était aussi sensibles à ce que les gens avaient à nous proposer. Notre but est d’avoir un spectacle le plus varié possible pour démontrer l’étendue de la culture musicale québécoise. Les classiques que tout le monde connaît, c’est bien. Mais on veut aussi sortir des sentiers battus. La polyvalence des artistes est donc de mise », a fait valoir Pierre-André Ducharme.

Au terme des auditions, deux duos ont réussi à se tailler une place sur la scène mobile qui sera érigée à proximité de l’école Paul-Germain-Ostiguy. La première partie du spectacle aura lieu le 23 juin de 19h à 22h. Suivront des feux d’artifice vers 22h30. Puis, Mosaïque prendra les commandes des festivités jusqu’à 23h30.