Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les Césairois sont très nombreux à utiliser le vélo. Le sondage mené par la Municipalité révèle que 92 % des répondants utilisent la Route des champs (photo).
Les Césairois sont très nombreux à utiliser le vélo. Le sondage mené par la Municipalité révèle que 92 % des répondants utilisent la Route des champs (photo).

Les Césairois répondent à l’appel

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
La municipalité de Saint-Césaire a récemment sondé ses citoyens pour connaître leurs besoins, idées et commentaires concernant entre autres l’offre de services et d’infrastructures. Il s’agit en fait de la prémisse pour l’élaboration d’une politique familiale. Il en sera de même pour les aînés.

De prime abord, la municipalité de Saint-Césaire avait quelques appréhensions, notamment en raison du contexte pandémique, au sujet du taux de participation des citoyens à la démarche menant à une politique familiale. Les membres du comité qui chapeautent le projet ont néanmoins décidé d’aller de l’avant. La réponse s’est avérée au-delà des attentes, a indiqué la chargée de projet de la politique familiale et aînée à la Ville, Nancy Martel. « On est hyper satisfaits. On parle d’un taux de participation de l’ordre de 16 % de la population visée (18 ans et plus). Normalement, l’objectif est de 10 % pour ce type de sondage. »

Notons que 386 formulaires ont été remplis. Les personnes de 26 à 50 ans ont répondu massivement à l’appel lors du sondage en ligne, le taux de participation s’élevant à 75,9 %. « C’est très satisfaisant, car ce sont les premiers concernés par la [future] politique familiale », a fait valoir la responsable du projet. En ce qui concerne les statistiques, les femmes représentent 78 % des répondants au questionnaire.

Au terme de l’analyse des résultats, qui est en cours, un plan d’action triennal sera élaboré et adopté par les élus « d’ici la fin de l’été ».

L’analyse des résultats du sondage  mènera notamment à l'élaboration d'une politique familiale.

Par ailleurs, en décortiquant les données par groupes d’âge, la Ville a décidé d’élaborer également une politique spécifique aux aînés, a mentionné Mme Martel. Les personnes âgées seront donc sondées au cours des prochaines semaines.

Priorités

Dans le cadre du sondage en ligne, les participants devaient répondre à une trentaine de questions, dont certaines « à développement ».

Trois grandes priorités ont émergé du sondage. La première est la protection de l’environnement, à 93,2 %. « C’est certain qu’en matière de décisions par la Ville pour mettre des projets de l’avant, cet élément sera pris en considération. L’environnement est incontournable », a mentionné Nancy Martel. À ce chapitre, plusieurs ont évoqué l’importance de la gestion de l’eau potable et la protection et l’entretien des berges des cours d’eau, a cité en exemples Mme Martel. L’ouverture d’un point de service d’écocentre local en avril va aussi en ce sens.

Le second point est le « développement et l’entretien des infrastructures sportives et de plein air », à 90,4 %.

« À Saint-Césaire, le deuxième moyen de transport le plus utilisé après l’auto est le vélo, à 60 %. Et peu importe l’âge. Ce n’est pas banal. Ça explique leur appréciation de la piste cyclable, car 92 % [des répondants] utilisent la Route des champs. En fait, les citoyens sont extrêmement satisfaits des infrastructures au niveau des loisirs. Il n’est pas question d’en perdre. Au contraire, le développement doit se poursuivre. »

Une des demandes récurrentes dans le sondage est la mise en place d’un service de transport collectif vers les villes « majeures » autour de Saint-Césaire. « On parle de Granby, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Hyacinthe et Montréal », a énuméré la chargée de projet.

Le troisième créneau en tête de liste consiste à « favoriser l’accès universel des citoyens aux services et activités de loisirs ». Les répondants y adhèrent à hauteur de 87,2 %. « On parle principalement de tarification qui permet au plus de gens possible de profiter des services et infrastructures », a résumé Mme Martel.

Faits saillants

Bien que l’analyse fine des résultats du sondage qui mènera à la politique familiale ne soit pas complétée, les membres du comité ont noté plusieurs faits saillants. En voici un résumé.

Parmi les personnes sondées, 78,2 % n’ont pas l’intention de déménager.

De plus, il n’y a pas « de baby-boom » à Saint-Césaire, a relevé Nancy Martel. Chez les répondants « 83,42 % ont inscrit non à une naissance planifiée d’ici cinq ans ». Chez les 26 à 30 ans, 44,4 % ont répondu « oui » à cette question, tandis que 55,56 % ne comptent pas avoir d’enfant à court terme. Cette statistique s’élève à 79,2 % (non à un bébé) dans la tranche d’âge des 26 à 50 ans.

À la question « pourquoi vivre à Saint-Césaire ? », les gens ont indiqué : pour la qualité de vie (55,2 %), la proximité de la nature (38,4 %), la proximité des grands axes routiers (38,4 %) et finalement le prix abordable des maisons, à 35,2 %. « La présence des écoles primaire et secondaire est également mentionnée », a souligné Mme Martel.

En ce qui concerne le taux d’appréciation, 86,8 % des répondants sont « très satisfaits » ou « plutôt satisfaits » des services municipaux de Saint-Césaire, entre autres du déneigement, de l’entretien des rues et des rangs puis des collectes des matières résiduelles. Notons aussi que 89,8 % des citoyens sont « très satisfaits » ou « plutôt satisfaits » de la propreté et de l’aménagement des parcs et des espaces verts.