Cahier spécial

Pour des pompiers en santé

Ils risquent déjà leur vie lors d’interventions ; pas question que les pompiers y laissent aussi leur santé. Le conseil municipal de Saint-Césaire a adopté dernièrement un programme sur les mesures de prévention des risques de maladie professionnelle de son service incendie.

Ce programme, sur lequel le service planche depuis un an, vise à limiter les risques de contamination pouvant mener à des cancers chez les pompiers de la municipalité. Il comprend notamment un guide d’entretien, de transport et de décontamination des habits de combat des sapeurs, ainsi que des procédures de décontamination sur les lieux d’un incendie, indique le directeur du Service des incendies de Saint-Césaire, Étienne Chassé.

Cahier spécial

Le plogging: une tendance en développement

Courir en ramassant des déchets jetés dans la nature, voilà le concept derrière le «plogging» ou «course aux déchets» qui pourrait bien devenir la nouvelle tendance sportive de l’année. C’est du moins ce que croit Julie-Reine Larochelle qui organise un événement de la sorte la semaine prochaine à Saint-Césaire.

L’organisatrice a répondu à l’appelle de l’Association Zéro Déchet qui invite les Québécois à pratiquer le plogging le 22 avril prochain, Jour de la Terre. Né d’une combinaison entre le mot suédois plocka upp, qui signifie «ramasser» et de jogging, le plogging a pris racine dans les pays scandinaves avant de s’étendre à l’Europe et à l’Amérique. Au Québec, en plus de celle de Saint-Césaire, plusieurs courses auront lieu simultanémentt à Montréal, Rimouski, Sherbrooke et en Mauricie.

Cahier spécial

Des jeunes qui déplacent de l’air

L’école primaire Saint-Vincent est au cœur d’une petite révolution. L’activité sportive y occupe plus que jamais une place importante. Résultat: les événements et tournois sportifs étudiants comptent désormais de nombreux porte-couleurs des Ouragans de Saint-Vincent.

La liste des compétitions auxquelles ont pris part les Ouragans depuis le début de l’année scolaire a d’ailleurs de quoi impressionner.

Cahier spécial

Talents locaux à l’avant-scène

La Fête nationale aura une touche toute particulière cette année à Saint-Césaire. En effet, la municipalité mise sur des artistes locaux, triés sur le volet, pour faire vibrer la foule lors des prestations musicales entourant les festivités.

L’idée de mettre des talents locaux sous les projecteurs a germé au sein du groupe Mosaïque, qui a assuré la première partie du plus récent spectacle. « L’objectif avoué était d’avoir le show principal cette année. Et on l’a eu. On a tellement tripé sur l’expérience en faisant la première partie du spectacle qu’on a proposé à la Ville de faire quelque chose de distinctif pour 2018 en mettant en valeur des voix d’ici », a indiqué en entrevue Pierre-André Ducharme, membre du groupe.

Cahier spécial

Un programme qui fait ses preuves

L’implantation du programme Langues et multimédia, en 2015, a changé la donne à Paul-Germain-Ostiguy (PGO). D’une école secondaire accusant une baisse de fréquentation, elle doit maintenant composer avec la croissance.

«Il y a eu une baisse pendant 12 ans et, depuis deux ans, on est sur une pente ascendante», indique le directeur Serge Gobat. L’établissement de l’avenue Saint-Paul accueille présentement près de 550 élèves, en hausse d’une cinquantaine comparativement à l’année scolaire précédente.

Cahier spécial

Développement urbain: la Ville planche sur divers scénarios

La municipalité de Saint-Césaire jette les bases de son futur développement urbain. Elle entend accroître son offre de terrains résidentiels et densifier des quartiers existants.

«Il faut créer des opportunités pour augmenter les constructions. Ça prend une offre de terrains pour intéresser les promoteurs à lancer des projets», soutient Denis Chagnon, le conseiller municipal responsable des dossiers d’urbanisme.

Cahier spécial

Un programme pour nager comme un poisson

Grâce à un partenariat entre la Ville de Saint-Césaire, l’école primaire Saint-Vincent et la Société de sauvetage du Québec, plus de 175 élèves de la 3e à la 5e année apprennent ces temps-ci à nager. Le tout pourrait leur sauver la vie s’ils se trouvent un jour à risque de noyade.

Nager pour survivre est un programme offert par la Société de sauvetage du Québec. Il vise à sensibiliser les enfants de huit ans et plus à la sécurité nautique et à les doter de techniques de natation leur permettant de se sortir d’une situation délicate si jamais ils chutent accidentellement dans l’eau.

Cahier spécial

Parc industriel: le projet toujours dans les cartons

L’idée d’accueillir un parc industriel à Saint-Césaire est dans l’air depuis plus de 20 ans. Si le projet n’est pas encore près de se concrétiser, la Ville n’a pas encore jeté la serviette.

«Le parc industriel, on en parle depuis des années, mais dans les faits, il est encore sur papier», explique le maire suppléant, le conseiller Denis Chagnon.

Cahier spécial

La relève assurée chez Ducharme et frère inc.

Après 113 ans, la famille Ducharme passe le flambeau. Ses quincailleries de Saint-Césaire et de Saint-Pie sont passées aux mains d’un nouveau propriétaire.

Le moulin à scie et la cour à bois, fondés en 1905 par Jean-de-Matha Ducharme, ont connu bien des transformations au fil du temps. Plus d’un siècle plus tard, Ducharme et frère est toujours en affaires et une seconde quincaillerie, située sur la rue Sainte-Cécile, à Saint-Pie, s’est greffée à l’entreprise gérée depuis 1990 par une quatrième génération de la famille.

Cahier spécial

Un brin d’histoire au cœur du village

Les férus d’histoire pourront en apprendre davantage, d’ici quelques mois, sur les lieux historiques du cœur de Saint-Césaire.

Le conseil municipal de Saint-Césaire a donné son feu vert récemment au projet de la Société d’histoire et de généalogie des Quatre lieux (SHGQL), qui souhaite implanter un parcours patrimonial au cœur du village, comme elle l’avait fait à Saint-Paul- d’Abbotsford et à Ange-Gardien.