Le président de Technorol Innovachon, Stéphane Fortin.

Tout, tout, tout pour l’impression

Dans plusieurs journaux, magazines, livres, étiquettes, circulaires et emballages qui gravitent dans votre vie, il y a un peu de Technorol Innovachon. L’usine de Saint-Alphonse-de-Granby fournit au marché canadien tous les équipements nécessaires à l’impression.

Stéphane Fortin préside l’entreprise depuis 2013. L’homme d’affaires avait d’abord connu Technorol à l’époque où elle revendait ses produits chimiques destinés au marché de l’imprimerie, avant d’en faire l’acquisition.

Depuis, dit-il, le chiffre d’affaires a quadruplé.

En comptant les installations de Saint-Alphonse-de-Granby et celles de Pointe-Claire, où sont concentrées les activités de vente, l’entreprise emploie 12 personnes.

L’usine fonctionne avec un seul quart de travail, mais pourrait accélérer la cadence à deux ou trois, si nécessaire.

« Nos employés sont surtout des machinistes de tours, qu’il faut former pour nos besoins. La formation prend un an, car c’est du contrôle de finition sur caoutchouc. C’est une affaire de précision et de haute qualité », explique M. Fortin.

« Il n’y a pas d’autres industries qui peuvent copier ça. C’est du travail d’artisan qui se fait ici. »

Tout sous un même toit
Technorol Innovachon a établi son usine dans la rue Brodeur Ouest, à Saint-Alphonse, au milieu des années 2000. À ce moment, la configuration de la bâtisse et sa proximité avec l’autoroute 10 avaient pesé dans la balance. L’entreprise voyait dans cet endroit « un petit parc industriel prometteur », dont la situation géographique était centrale.

En comptant les installations de Saint-Alphonse-de-Granby et celles de Pointe-Claire, où sont concentrées les activités de vente, l’entreprise emploie 12 personnes.

À partir de cet emplacement, l’entreprise se targue d’offrir « tout, tout, tout sous un même toit », surtout depuis l’acquisition d’une entreprise complémentaire.

Aujourd’hui, Technorol Innovachon est donc en mesure de jouer sur trois fronts principaux : la fabrication de rouleaux d’imprimerie et industriels, la conversion de blanchets d’impression et de vernissage, ainsi que la distribution de produits chimiques d’arts graphiques et industriels. Elle offre également des services techniques et de la formation sur ses produits et procédés.

« On offre tous les produits pour les salles de presse des imprimeurs ; en fait, pour tout ce qui est imprimable. On vit à une époque où c’est important d’offrir un service clé en main », fait remarquer Stéphane Fortin.

Parmi ses clients, ce dernier mentionne Cascades, Fabritec, Westrock, Coroplast, Plastube, Amcor, Jean Landry et Supra, entre autres.

M. Fortin fait d’ailleurs remarquer que plusieurs clients font affaire aux États-Unis, « alors que 90 % des rouleaux peuvent être fabriqués ici. »

Vers l’industriel
L’entrepreneur ajoute aussi que l’importante consolidation qui s’est opérée dans le milieu de l’imprimerie, ces dernières années, a poussé Technorol à prendre un virage vers l’imprimerie d’emballage. « On reste dans l’imprimerie parce qu’on vient de là, mais notre avenir repose sur l’industriel », soutient celui qui a fait ses classes chez Québécor, avant de se lancer en affaire. Technorol Innovachon est sa cinquième entreprise, chaque fois liée au domaine de l’imprimerie.

« On est passionnés ! », lance le détenteur d’un « Executive MBA » des HEC Montréal et de l’Université McGill.

Avec le marché industriel en tête, beaucoup d’efforts sont donc déployés vers de nouveaux pivots d’affaires, l’ajout de produits et de services, comme des équipements de plus grand format pour satisfaire les besoins particuliers de cette clientèle.

« Notre devise, c’est ‘‘On est là pour rester’’ ! »