La Voix de Saint-Alphonse-de-Granby

Vers un centre communautaire

Le projet de centre communautaire se précise à Saint-Alphonse. Et grâce à ce nouveau bâtiment, l’hôtel de ville profitera de plus d’espace pour combler ses autres besoins, dont ceux de la bibliothèque municipale.

Selon le maire Marcel Gaudreau, la construction d’un tel centre viendra répondre à un besoin réel. Le projet est d’ailleurs sur la table depuis plus de deux ans. «On manque de salles, on n’a plus assez d’espace et on essaie de satisfaire les citoyens, fait-il remarquer. La population grossit, ça va vite, et il faut toujours être à l’avant-garde.»

La Voix de Saint-Alphonse-de-Granby

Bien outillée pour croître

Saint-Alphonse-de-Granby vit une importante poussée de croissance, dont l’impact sera pleinement perceptible au cours des trois à cinq prochaines années, estime le directeur général de la municipalité, Réal Pitt.

« La municipalité a eu un essor important depuis les 12, 13 dernières années, mais ça ne se traduit pas encore par l’augmentation de la population. L’impact est à venir », est convaincu M. Pitt.

La Voix de Saint-Alphonse-de-Granby

C’est le début de la collecte

Les résidants de Saint-Alphonse-de-Granby pourront commencer dès le 31 mai à revaloriser leurs matières organiques. C’est à ce moment que la MRC de la Haute-Yamaska débutera la collecte des bacs bruns dans leur municipalité.

Il s’agira de la deuxième phase du projet d’implantation de cette collecte dans l’ensemble du territoire de la MRC. En mai l’année dernière, le service a démarré dans la zone de collecte 9 à Granby. Au printemps 2019, il sera étendu à tous les autres quartiers de Granby, ainsi que dans les six autres municipalités de la MRC. Tous les bâtiments résidentiels comptant moins de six logements seront desservis.

La Voix de Saint-Alphonse-de-Granby

Stationnement incitatif: l’aménagement projeté rue Denison

Le visage du secteur des rues Denison et Brodeur à Saint- Alphonse-de-Granby s’est transformé au cours des dernières années: nouvelle configuration de la route, aménagement de terrains et implantation de commerces et d’industries. Situé à un jet de pierre de l’autoroute 10 et de la route 139, le secteur est attrayant pour les automobilistes, si bien que la municipalité projette l’aménagement d’un stationnement incitatif rue Denison.

Le projet de développement du secteur remonte en 2010. À l’époque, on n’y trouvait qu’un monticule de roc et une terre en friche. D’importants travaux ont été réalisés. La rue Denison a été déplacée, la rue Brodeur prolongée et la rue Miguel a été construite.

La Voix de Saint-Alphonse-de-Granby

Une municipalité en mode croissance

Les projets se succèdent à Saint-Alphonse. Le Domaine du Village reflète bien cette réalité. Après avoir connu un franc succès avec la phase initiale du projet domiciliaire qu’elle chapeaute, voilà que la municipalité entame le second jalon. Or, la demande de terrains est si forte que la localité souhaite poursuivre sur sa lancée en développant un nouveau site de près de 20 hectares, toujours dans le même secteur.

Jusqu’ici, près de 60 résidences ont trouvé preneurs sur une possibilité de 112 dans le Domaine du Village, dont la première phase en compte une quarantaine. À la lueur de ces probants résultats, le maire Marcel Gaudreau estime que « le pari en valait le coup ». « Il n’y a pas beaucoup de villes qui lancent des projets comme le nôtre, a-t-il fait remarquer. J’avais une bonne idée de ce qui s’en venait. Mais la réponse des acheteurs a été au-delà de nos attentes. Et ça continue avec la phase 2. »

La Voix de Saint-Alphonse-de-Granby

La Montérégiade enfin asphaltée

Tout vient à point à qui sait attendre. Après plusieurs années à l’espérer, voilà que les astres sont alignés : le dernier tronçon de la Montérégiade fait de poussière de roche sera asphalté.

Il y a bien longtemps que la municipalité de Saint-Alphonse-de-Granby souhaitait procéder. Il s’agissait aussi d’un souhait que la population avait exprimé à plusieurs reprises. Malheureusement, le financement n’était pas au rendez-vous. « Nous souhaitions obtenir une subvention pour financer une partie des travaux, explique Annie Lessard, directrice générale adjointe. Quand nous voulions déposer une demande d’aide financière, nous n’étions pas dans les délais ou l’aide n’était pas disponible. »