Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jacqueline Choinière, qui a été enseignante pendant 35 ans à « l’école de Saint-Alphonse », s’implique dans sa paroisse et sa communauté depuis plus de soixante ans.
Jacqueline Choinière, qui a été enseignante pendant 35 ans à « l’école de Saint-Alphonse », s’implique dans sa paroisse et sa communauté depuis plus de soixante ans.

«C’est dans ma nature d’aider les gens»

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Jacqueline Choinière a Saint-Alphonse tatouée sur le cœur. Résidente de la municipalité depuis l’âge de deux ans, cette dame âgée aujourd’hui de 77 ans s’implique dans sa communauté depuis de nombreuses années. « Ici, c’est ma vie. »

Mme Choinière a été enseignante pendant 35 ans à l’école de la Moisson d’Or, qui s’appelait autrefois « l’école St-Alphonse ». Celle qui avait « la passion pour les enfants » y a pris sa retraite en 1999.

« J’ai beaucoup aimé enseigner. Les enfants de Saint-Alphonse étaient formidables. J’aime bien recroiser d’anciens élèves, aujourd’hui parents, qui viennent faire baptiser leur enfant à l’église. »

Il est aussi important pour l’Alphonsoise de s’impliquer dans la paroisse de l’église, ce qu’elle fait depuis vingt-et-un ans. Autrefois bénévole, elle y est maintenant secrétaire, depuis la fin de son poste d’enseignante. Jacqueline s’occupe de la préparation des sacrements et des messes du dimanche. « C’est ma paroisse. J’aime m’en occuper, et c’est aussi dans ma nature d’aider les gens. »

Verger et tartes aux pommes

En plus d’avoir été organisatrice bénévole pour la Guignolée de Saint-Alphonse pendant vingt ans, Jacqueline a longtemps pris soin de son verger, qui comptait à l’époque 5000 pommiers. Aujourd’hui, sur la rue du Verger, seuls quelque 400 pommiers tiennent occupée Jacqueline.

Son « amour pour les gens » lui vient de son père, raconte-t-elle, qui est aussi originaire de la municipalité, tout comme son arrière-grand-père. « Quand mon père ne connaissait pas quelqu’un qu’il rencontrait, il lui disait : “me semble que je te connais toi’’, et ça partait la conversation. »


« Ce qu’on donne, on le reçoit en triple. Ça m’amène beaucoup de bonheur. Essayer c’est l’adopter! »
Jacqueline Choinière

Mariée depuis 53 ans, Jacqueline invite les gens à s’engager dans leur communauté. « Ce qu’on donne, on le reçoit en triple. Ça m’amène beaucoup de bonheur. Essayer c’est l’adopter! »

Celle qui est devenue une spécialiste des tartes aux pommes peut se targuer d’avoir été témoin de la transformation de Saint-Alphonse, au fil des décennies.

« J’ai enseigné ici, je me suis mariée ici. Toute ma vie se passe à Saint-Alphonse. J’aime tous ses habitants! »