Le maire de Roxton Pond, Pierre Fontaine, le directeur général de la Fondation Roger-Talbot, Patrick Talbot, et le conseiller municipal Pascal Lamontagne sont satisfaits des ponts rétablis entre la municipalité et l’organisme. Cela permettra d’ouvrir la plage à tous les citoyens, et ce, dès cet été.

La plage accessible aux citoyens

Les résidants de Roxton Pond auront de nouveau accès à une plage publique. La municipalité a conclu une entente transitoire avec la Fondation Roger-Talbot afin que les citoyens puissent profiter du site bordant le lac et de la piscine extérieure, alors propriété de l’organisme. Il n’y avait plus de plage publique depuis des années sur les rives du lac Roxton.

« Ce que la Ville voulait faire, c’était de redonner une plage aux citoyens, explique le directeur général de la Fondation, Patrick Talbot. Autour du lac Roxton, c’est nous qui avions l’exclusivité du site. Depuis que je suis directeur général, il y a deux ans et demi, on a rétabli les ponts avec la Ville sur certains dossiers au sujet du lac. Ça nous fait donc plaisir d’annoncer cette entente transitoire avec elle.»

L’an dernier, Roxton Pond et la Fondation avaient effectivement conclu une entente pour la descente de bateaux et la vente de vignettes pour les embarcations à moteur.

Le maire, Pierre Fontaine, explique que ce partenariat pour la plage en est un d’un an. «On parle d’une année transitoire pour voir ensuite à plus long terme pour que les citoyens aient accès à la plage. C’est une opportunité que [Patrick] nous offre et on veut collaborer avec lui.»

Long terme
Sans être question d’une acquisition, M. Talbot parle d’un bail emphytéotique qui permettrait à la clientèle de la Fondation Roger-Talbot de profiter encore des installations, mais aussi aux citoyens de venir y pique-niquer, se baigner à la piscine — il sera interdit de se baigner dans le lac, faute de sauveteur —, et de jouer au grand air.

Plus d’installations ou services pourraient y être développés, comme des jeux d’eau ou la location d’embarcations.

«À la Ville, on veut prendre les moyens pour améliorer la qualité de l’eau, reprend Pascal Lamontagne, conseiller municipal siégeant au comité du lac. Ça nous tenait à cœur que ce ne soit pas juste les riverains qui se sentent concernés, mais vraiment tous les citoyens de Roxton Pond.»

Pour accéder gratuitement à la plage et à la piscine, il suffira aux gens de Roxton Pond de se présenter avec une preuve de résidence, comme un permis de conduire. Les non-résidants y auront aussi accès moyennant des frais quotidiens de 5$. Il sera également possible de se procurer un laissez-passer saisonnier individuel ou familial. Des cours à la piscine seront aussi offerts.

La mission d’abord
La Fondation Roger-Talbot possède un vaste terrain en bordure du lac. Celui-ci est divisé en deux par l’avenue du Lac Ouest. Le site lui a été offert, il y a bien des années, pour y tenir un camp pour les personnes handicapées, raconte M. Talbot. Ainsi, le Centre familial de la Fondation Roger-Talbot est un terrain de camping ouvert à tous qui offre également des vacances spécialisées à une clientèle aux prises avec une déficience intellectuelle.

«Mais là, on arrive avec une plus grande gestion et on s’éloigne un peu de notre mission, indique Patrick Talbot. On a plus d’espace du côté du camping que du côté de la plage. Notre priorité est de s’occuper de nos gens et du camping. Cet espace est maintenant trop grand. L’entente avec la Ville nous assurerait de conserver le site, mais aussi de se concentrer davantage sur notre mission et d’offrir plus de services aux personnes handicapées. »

Cette année, c’est la Fondation qui se chargera des employés de la piscine, des vignettes et de l’entretien du site. Un financement de 10 000$ plus taxes lui a été accordé par le conseil municipal. Si tout se déroule bien et qu’un bail emphytéotique est signé, la charge reviendra éventuellement à la Ville.

« Opérer le camping, c’est déficitaire pour nous, ajoute M. Talbot. Avec un partenariat à long terme, ça permettra d’enrayer ce déficit. Ça assurerait la pérennité de la Fondation.»