L’agente de projet de l’Écocentre de Granby, Soulianka Viens (à gauche) donnera de l’information aux citoyens lors de l’événement organisé grâce aux efforts de Nathalie Simard (à droite), agente de développement à Roxton Pond.

Journée Écodébarras: une activité incontournable

L’esprit de communauté des citoyens de Roxton Pond et les efforts des employés de la municipalité permettront à la journée Écodébarras de revenir, et ce, pour une troisième année.

Cette fois, la municipalité ne pourra toutefois pas compter sur le soutien logistique de l’Écocentre de la MRC. «Les années précédentes, on fournissait un conteneur, mais maintenant, il n’est plus disponible», explique l’agente de projet de l’Écocentre, Soulianka Viens. La dame sera tout de même sur place pour donner de l’information aux citoyens le dimanche 27 mai prochain.

Ne reculant devant aucun défi, l’agente de développement à la ville de Roxton Pond, Nathalie Simard, a donc fait appel avec succès à ses concitoyens pour trouver les dix remorques nécessaires au transport des matières apportées. Ce jour-là, plusieurs élus mettront également la main à la pâte. «C’est dur de dire non à Nathalie!, souligne le maire, Pierre Fontaine. Elle met tellement d’énergie pour que ses projets réussissent. Il faut donner l’exemple. Des conseillers suivent aussi.»

Tout comme des gens de la place. C’est le cas de l’ébéniste et entrepreneur Guy Croteau. L’homme d’affaires prêtera deux remorques. «C’est important de s’impliquer au niveau municipal», insiste-t-il.

«Ici, on s’entraide beaucoup, explique Nathalie Simard. Ça renforce les liens de la communauté d’avoir des activités comme ça.»

Efficace
Organisée la même fin de semaine que les ventes de garage permises dans la municipalité, l’initiative a, chaque fois, des effets concrets dans la communauté. «Ça nous aide beaucoup à l’interne, explique Mme Simard. Ça nous évite de ramasser des pneus et des vidanges dans les fossés. Depuis deux ans, on a vu une nette amélioration.»

«Il y a des gens qu’on sait plus ‘traîneux’ qui viennent à la journée Écodébarras et qui retournent ensuite à l’Écocentre. C’est une petite victoire pour la municipalité», souligne-t-elle.

La journée Écodébarras permet également aux citoyens de se départir de leurs objets invendus durant les ventes de garage, ce qui évite de voir s’entasser des déchets le long des routes. «Ça changeait le visage de la municipalité», se souvient Nathalie Simard.

Selon Soulianka Viens, les Roxtonais sont de plus en plus nombreux à «s’approprier l’Écocentre» et à y revenir après la journée Écodébarras. Mme Viens comptait 75 visites en 2016 et 91 en 2017.

Miniécocentre
Tous les types de rebuts acceptés à l’Écocentre le seront donc lors de la journée Écodébarras du 27 mai. Les livres, la vaisselle et les vêtements en bon état seront toutefois récupérés par le comptoir familial La Petite Trouvaille. En cas d’averses importantes, l’Écodébarras sera remis au dimanche 3 juin.