Féru de vélo, le maire Michel Arseneault souhaite transmettre sa passion à ses concitoyens, mais surtout aux visiteurs qui viennent à la découverte de Rougemont, pour développer un nouveau créneau touristique.

Rougemont, une future destination vélo

Féru de vélo, le maire de Rougemont souhaite transmettre sa passion à ses concitoyens, mais surtout aux visiteurs qui viennent dans son coin de pays, afin d’y développer un nouveau créneau touristique.

« J’aimerais qu’il y ait un engouement à Rougemont. Je crois qu’il y a, dans le vélotourisme, un grand potentiel », affirme Michel Arseneault, impliqué dans une association privée de cyclistes sportifs en montagne.

« L’agrotourisme est déjà bien implanté ici, renchérit celui qui occupe la mairie depuis l’élection de novembre dernier. Mais quelqu’un qui vient à Rougemont pour cueillir un sac de pommes et qui repart ensuite, ce n’est pas suffisant. On veut que le visiteur en fasse plus quand il vient chez nous et ça, les commerçants l’ont compris.»

Mais le maire voit encore plus grand. « J’aimerais voir des terrasses au village », illustre-t-il, proposant également aux vignerons et aux cidriculteurs d’offrir la livraison de leurs produits à domicile aux cyclistes venus plus tôt à leur rencontre.

« Il faut trouver un moyen de bonifier notre offre touristique. La plupart des gens veulent venir à Rougemont pour faire une activité et découvrir nos produits. Il y a moyen de marier le plein air et notre côté épicurien », croit l’élu.

L’organisme Tourisme Rougemont a d’ailleurs été mandaté pour se pencher sur la question et élaborer des idées qui iraient en ce sens. «Notre événement central, c’est les Week-ends gourmands qui s’étirent sur plusieurs fins de semaine. Avec le vélotourisme, on pourrait faire vivre notre saison touristique encore plus longtemps», croit M. Arseneault.

Et si le vélotourisme devenait un nouvel attrait à Rougemont?

La Route des champs comme porte d’entrée
Inspiré par des municipalités comme Bromont et Sutton, qui misent sur le cyclotourisme, M. Arseneault croit qu’il est possible de faire de Rougemont une destination prisée des cyclistes.

« Les stationnements se remplissent les fins de semaine. Les gens vont faire du vélo et reviennent manger dans les restaurants. Le fait que je sois moi-même cycliste me fait voir tout le potentiel que ça peut avoir chez nous. »

L’asphaltage récent d’un tronçon de la Route des Champs rend la piste cyclable encore plus attrayante pour les cyclistes. La volonté de la MRC de Rouville de développer cet attrait pour attirer davantage de visiteurs sur son territoire est une occasion à ne pas manquer, croit M. Arseneault.

« Le défi, c’est de faire sortir les gens de la piste cyclable pour les amener au village, chez nos commerçants », affirme le maire.

Pour y parvenir, la municipalité a récemment fait aménager une bande cyclable liant la Route des Champs, qui longe la route 112, à la rue Principale, via la Grande-Caroline. Grâce au feu piétonnier qui se trouve à l’intersection, il est possible de traverser de façon sécuritaire, allègue M. Arseneault, qui aimerait éventuellement aménager une autre bande cyclable dans la rue Principale.

Le maire croit qu’à terme, le développement touristique de la municipalité incitera de nouvelles entreprises à s’y établir et, comme une roue qui tourne, celles-ci favoriseront, à leur tour, le tourisme.

« Éventuellement, ça va devenir intéressant pour nous et on pourra peut-être avoir une offre en hébergement pour répondre à la demande», espère le maire.