Une navette permettra désormais aux Montréalais et aux touristes de se rendre à Rougemont pour ses Week-ends gourmands.

Les Week-ends gourmands: une navette vers les vergers

Les Week-ends gourmands de Rougemont, qui se déroulent du 7 septembre au 14 octobre, seront plus accessibles que jamais grâce à un partenariat qui unit l’organisation à Navette nature. Pendant tout l’événement, les gens de Montréal pourront faire le voyage en autobus pour venir passer la journée dans les vergers.

L’objectif de ce projet pilote est de donner facilement accès à la capitale de la pomme à une clientèle qui n’a pas de voiture, comme des touristes qui visitent Montréal, des étudiants internationaux, des gens sans automobile, des jeunes familles, des Néo-Canadiens ou encore des retraités.

L’idée a germé après qu’un commentaire sur l’absence de transport en commun vers Rougemont ait été exprimé.

La jeune entreprise Navette nature se spécialise dans le transport par autobus vers les divers parcs nationaux, comme le parc National de la Yamaska, à Granby. Rougemont sera sa première destination agrotouristique pour profiter du temps des pommes.

« L’autocueillette de la pomme, c’est une tradition que nous avons, nous les Québécois, mais ce n’est pas nécessairement connue de certaines autres clientèles, entre autres touristiques, remarque Nancy Morin, coordonnatrice pour les Week-ends gourmands. Le temps d’une journée, on vous amène donc à Rougemont. Vous avez l’opportunité de visiter diverses entreprises de votre choix et de faire l’expérience de l’agrotourisme.»

Ce projet fera également parler de la destination, Rougemont, étant la capitale de la pomme avec ses 500 000 pommiers.

Il est possible d’aller aux pommes régulièrement à partir de la fin de l’été et à l’automne, puisque les différentes variétés ne sont pas prêtes en même temps. Chacune peut également servir pour concocter différents mets, ajoute-t-elle.

Trois destinations

La navette des deux premiers week-ends sera gratuite, tandis qu’une contribution de 9,50$ sera demandée, par adulte, pour les journées des week-ends suivants.

« Chaque fois, nous proposerons trois destinations différentes, renchérit Nancy Morin. L’utilisateur va en choisir deux sur trois. Le matin, tu peux débarquer dans une entreprise et on t’amène ailleurs en après-midi. À la fin de la journée, la navette récupère tout le monde dans les trois destinations et on revient à Montréal. »

Ces choix n’empêcheront pas les touristes de se déplacer à pied dans les entreprises voisines pour découvrir d’autres attraits et petits trésors de Rougemont.

Les intéressés peuvent s’inscrire sur le site de Navette nature.

Un sondage d’appréciation permettra de déterminer si l’expérience sera reconduite l’an prochain. Il n’est pas non plus exclu de la renouveler pour d’autres moments clés dans l’année, comme les Crêpes gourmandes ou la période d’autocueillette d’autres fruits et légumes, Rougemont ne se limitant pas exclusivement à la production de pommes.

Tourisme Rougemont, Tourisme Au cœur de la Montérégie, ainsi que Montérégie, Le garde-manger du Québec, collaborent au projet pilote.

Le premier permet d’offrir la navette à bas prix, tandis que les deux autres partenaires offrent les navettes des deux premiers week-ends gratuitement.

Du yoga et de la photo

Quelques activités spéciales seront prévues lors des Week-ends gourmands de Rougemont. Le dimanche 22 septembre, le Domaine de Lavoie reçoit les yogis le temps d’une pause yoga en plein air. Une séance complète de 1h15 de yoga pour tous prendra place à l’extérieur afin de profiter des bienfaits de la nature. En cas de pluie ou de grand froid, la séance se déplacera à l’intérieur. Le dimanche 29 septembre, les adeptes de la photographie sont conviés à un atelier de photographie créative. Avec la photographe Anne Jutras, les participants se baladeront dans les vergers du Domaine Cartier-Potelle pour croquer les pommiers sur le vif. La photographe donnera des conseils sur la meilleure façon de saisir la saison, les feuilles, les arbres et les couleurs. L’accent sera mis sur la créativité. Ce ne sera pas un atelier technique. Il suffit d’avoir un appareil photo ou un cellulaire en main.