Des travaux de rénovation de 1,2 million de dollars seront effectués à l’hôtel de ville et permettront notamment d’agrandir le premier étage au-dessus du local qui a servi d’armurerie dans les années 40.

Cure de rajeunissement à l'hôtel de ville

L’hôtel de ville de Lac-Brome nécessite une cure de rajeunissement. Construit en 1908, il ne répond plus aux besoins des employés ni aux normes du Code du bâtiment. Des travaux de l’ordre de 1,2 million de dollars sont donc au programme.

Toutes les fenêtres doivent être remplacées pour améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment, un système d’échangeur d’air doit être installé, des aires d’archivage doivent être aménagées au sous-sol, les planchers doivent être changés et le premier étage agrandit au-dessus de la pièce qui a servi d’armurerie dans les années 40, lors de la Deuxième Guerre mondiale.

«On a fait des recherches et on réalise qu’aucune rénovation importante n’a été faite depuis la construction de l’hôtel de ville. Ce n’est pas vraiment idéal pour les gens qui y travaillent. On a des problèmes de moisissures. L’été, on doit installer plein de petits airs conditionnés aux fenêtres», explique Gilbert Arel, directeur général de la Ville. «On veut rendre l’hôtel de ville fonctionnel pour les 20 à 30 prochaines années.»

L’agrandissement du premier étage permettra à la Ville de rapatrier son service de l’urbanisme. Les quatre employés occupent des locaux loués de l’autre côté de la rue, devant l’hôtel de ville. Le bail y est de 1000 $ par mois. «Quand les citoyens veulent rencontrer un inspecteur, ils doivent aller de l’autre côté. Et quand ils veulent payer un permis, ils doivent venir ici, à l’hôtel de ville. Ce n’est pas pratique pour eux», illustre M. Arel.

Le projet de rénovation en sera un d’envergure, puisqu’il forcera la douzaine d’employés de l’hôtel de ville à changer d’adresse durant plusieurs mois. Ils déménageront cet automne dans le bâtiment du 30, chemin Knowlton, acheté l’an dernier par la Ville. Une fois les travaux complétés à l’hôtel de ville, l’endroit sera éventuellement démoli pour faire place au marché public. Les travaux devraient prendre entre six et huit mois.