LA VOIX DE LAC-BROME

Un tout nouvel envol pour Canards du Lac-Brome

Le président de Canards du Lac-Brome, Claude Trottier, aurait pu jeter la serviette après les trois incendies qui ont ravagé les installations de son entreprise. Mais non. Au contraire, la compagnie est en pleine croissance, élargissant son rayonnement au Canada et à travers le monde. Sans compter les milliers de visiteurs de la nouvelle boutique et du centre d’interprétation de l’emblématique palmipède. L’ajout de cours de cuisine est également au programme d’ici la fin de l’année.

Claude Trottier songeait depuis quelques années à greffer à la boutique de l’entreprise, à même son quartier général, un Centre d’interprétation du canard. Les astres se sont tout récemment alignés. « On sentait le besoin d’avoir une interaction avec la clientèle. D’expliquer notre histoire. On voit vraiment un mouvement où les gens s’intéressent de plus en plus aux produits qui se retrouvent dans leur assiette. »

LA VOIX DE LAC-BROME

Une tradition indémodable

Même après 28 ans d’existence, la tournée des maisons et des jardins de Knowlton ne se démode pas. Et c’est tant mieux, puisqu’il s’agit de la principale activité de financement du Théâtre Lac-Brome. Cette année, l’événement se tiendra le mercredi 10 juillet, de 10h à 16h.

Les maisons ont été sélectionnées par un comité formé de deux dames, Janet Dedicik et Alison Milligan, qui ont pour défi de dénicher des maisons différentes — et impressionnantes — chaque année.

LA VOIX DE LAC-BROME

Un site Internet revampé pour Tourisme Lac-Brome

L’ancien site Internet de Tourisme Lac-Brome affichait un fort «taux de rebond». Cela signifie que les utilisateurs quittaient souvent pour un monde meilleur, sans trouver l’information recherchée... Ce n’est plus le cas avec la nouvelle vitrine de l’organisme de la rue Victoria.

De belles grandes photos et une navigation plus claire font en sorte qu’il est plus agréable de visiter le nouveau site dévoilé fin mai.

LA VOIX DE LAC-BROME

De nouveaux véhicules pour les services d'urgence

Le Service de sécurité incendie de Lac-Brome renouvelle sa flotte de véhicules. En plus d’une nouvelle embarcation nautique, qui servira à la patrouille et aux opérations de sauvetage, un camion-échelle équipé d’une autopompe a été acquis. Il devrait être livré d’ici la fin de l’année.

Le camion acheté au coût d’un million de dollars possède plus d’une fonction. En plus d’être équipé d’une échelle, il possède une pompe et un réservoir d’eau, explique Don Mireault, directeur du Service de sécurité incendie de Sutton et Lac-Brome. Ce véhicule évite l’achat d’une autopompe et d’un camion-échelle, puisque toutes ces fonctions sont regroupées sur un seul et même véhicule. D’ailleurs, la Ville de Lac-Brome était l’une des rares municipalités à ne pas posséder un camion-échelle.

LA VOIX DE LAC-BROME

Des balises pour plus de sécurité

La sécurité des citoyens de Lac-Brome est primordiale et lorsque les services d’urgence sont sollicités, ceux-ci doivent pouvoir se rendre sur les lieux sans perdre de temps. C’est pourquoi des balises de repérage pour les adresses ont récemment été installées.

«C’est pour tous nos services d’urgence, explique Marc-Antoine Fortier, capitaine à la prévention et à la logistique au Service des incendies de Lac-Brome et Sutton. Ça permet de localiser les adresses facilement.» Une tâche pas toujours facile, surtout lorsque la noirceur est au rendez-vous ou qu’il fait tempête.

LA VOIX DE LAC-BROME

Un projet intergénérationnel rafraîchissant

En plus de la plage Douglas, les résidants de Lac-Brome auront un autre endroit pour se rafraîchir durant les chaudes journées d’été. D’ici les prochains jours, des jeux d’eau multigénérationnels seront inaugurés derrière le Centre Lac-Brome, à proximité de la patinoire.

D’une superficie de 187 m2, la dalle en forme de vague sera divisée en quatre zones pour répondre aux besoins des petits et des grands : une section « activités intenses », avec jets dirigeables et seau verseur, une section familiale composée de divers jets plus modérés, une rivière des découvertes où les tout-petits pourront s’amuser à modifier le débit d’eau grâce à divers accessoires, et une zone intergénérationnelle, un peu à l’écart, où un banc en forme de S permettra de s’y reposer tout en se rafraîchissant les pieds dans les cinq jets d’eau qui sortent du sol.

LA VOIX DE LAC-BROME

Trestle Cove: les passerelles installées à l’automne

Tout vient à point à qui sait attendre, dit-on. Ce proverbe résume bien la saga du sentier Quilliams. Plus de 50 ans après le passage du dernier train du Canadien Pacifique en bordure du lac Brome, les adeptes de marche, de vélo et de ski de fond pourront enfin emprunter l’ancienne emprise ferroviaire pour rallier Foster et Knowlton sans effectuer de détour. Les travaux pour installer deux passerelles pour franchir le secteur de Trestle Cove sont prévus à la fin de l’automne.

« Ça va être un actif incroyable pour les citoyens, pour la Ville. Beaucoup de gens l’utilisent déjà, mais il va y en avoir encore plus », se réjouit le maire Richard Burcombe. « C’est un grand accomplissement pour le conseil », a-t-il ajouté.

LA VOIX DE LAC-BROME

Boom de la construction

Le développement résidentiel est en ébullition à Lac-Brome. Six projets cheminent actuellement au sein de l’appareil municipal et prennent forme aux quatre coins de la municipalité. Du jamais vu depuis au moins trois décennies, affirme le responsable des communications, Ghislain Forcier.

« À terme, ça pourrait permettre l’ajout d’au moins 200 portes au parc immobilier. C’est majeur ! On croit que ça va répondre à un certain besoin, notamment avec des résidences plus abordables, comme des jumelées. On devrait être en mesure d’attirer plus de jeunes familles », affirme M. Forcier.

LA VOIX DE LAC-BROME

Cure de rajeunissement à l'hôtel de ville

L’hôtel de ville de Lac-Brome nécessite une cure de rajeunissement. Construit en 1908, il ne répond plus aux besoins des employés ni aux normes du Code du bâtiment. Des travaux de l’ordre de 1,2 million de dollars sont donc au programme.

Toutes les fenêtres doivent être remplacées pour améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment, un système d’échangeur d’air doit être installé, des aires d’archivage doivent être aménagées au sous-sol, les planchers doivent être changés et le premier étage agrandit au-dessus de la pièce qui a servi d’armurerie dans les années 40, lors de la Deuxième Guerre mondiale.