Le Marché Tradition de Stéphane Rochette, à Roxton Falls, ici accompagné à gauche de son partenaire d’affaires Steve Massé, sera bonifié d’un espace réservé aux bières de microbrasseries.

Vers une Cave à bière

ROXTON FALLS — Ténébreuse et caverneuse. La Cave à bière promet une expérience hors de l’ordinaire pour les amateurs de bières de microbrasseries.Pas du tout un bar, le lieu permettra plutôt d’y découvrir un important assortiment de ce nectar.

La Cave à bière est le projet de Stéphane Rochette, propriétaire du Marché Rochette, sous la bannière Tradition. L’idée, il y travaille depuis septembre 2016. Et celle-ci est née dans le sous-sol de son vieil immeuble...

« Notre immeuble a été construit fin 1800, début 1900. On a donc un sous-sol assez typique avec un plafond bas, des poutrelles faites à la hache, etc. Ça donne un look vraiment particulier. On voulait valoriser ce lieu pour en faire une espèce de cave à bière. C’était notre idée de départ », raconte Stéphane Rochette.

Mais l’épicier a dû revoir ses plans, le plafond de l’immeuble étant trop bas et donnant trop de fil à retordre aux ingénieurs.

Toujours désireux de mettre en valeur le sous-sol de son édifice, il a donc décidé d’en reproduire l’ambiance, en neuf, au rez-de-chaussée.

« On va faire une nouvelle structure, comme si c’était vieux, avec des poutrelles, un éclairage froid un peu caverneux et décoré avec des matériaux bruts comme de la brique et de la pierre un peu croche, dévoile-t-il. C’est vraiment un beau concept. »

Le lieu proposera donc des bières de microbrasseries. Un bar à dégustation permettra d’accueillir des microbrasseries invitées le temps d’un 5 à 7 ou pour une journée. Un espace sera réservé à ce qui accompagne bien la bière, comme des fromages fins, des charcuteries et de la viande vieillie ou fumée.

Sans fenêtre, l’agrandissement de 700 pieds carrés est présentement en construction sur le côté gauche de l’épicerie. Cette nouvelle aile aura son propre sous-sol, aux mêmes styles, qui pourrait éventuellement être accessible aux clients, si la nouvelle offre fonctionne bien.

« On a senti qu’on était bien localisé, souligne M. Rochette. À Acton Vale, certains petits dépanneurs ont plus de choix de bières, mais ce n’est rien de majeur comme le Marché du village à Ange-Gardien ou l’Épicerie Lauzière à Drummondville. On veut aller dans ce créneau de détaillants spécialisés qui ont un large éventail de produits de microbrasseries. »

Stéphane Rochette compte ainsi attirer les mordus de bières de microbrasseries d’Acton Vale, mais aussi des villages voisins. Si tout se passe comme prévu, il espère servir ses premières bières lors du week-end de la Saint-Jean-Baptiste.