Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Selon Emploi-Québec, on comptait à peine 280 personnes immigrantes en 2016 dans la MRC d’Acton, sur une population de 15 594.
Selon Emploi-Québec, on comptait à peine 280 personnes immigrantes en 2016 dans la MRC d’Acton, sur une population de 15 594.

La MRC d'Acton souhaite attirer davantage d’immigrants

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
La MRC d’Acton veut en faire plus pour attirer et intégrer les immigrants sur son territoire. Grâce à une subvention du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), elle est à élaborer un plan d’action en collaboration avec les différents milieux. Sa mise en œuvre devrait débuter en 2022.

« On est au tout début du projet, laisse savoir Claire Raymond, conseillère au développement social pour la MRC. On est en train de former un comité de pilotage, qui devrait prendre forme d’ici la fin mai ou le début juin, et on devrait être prêt à lancer des consultations à l’automne. On veut aller voir les employeurs, les milieux communautaires, de la santé, de l’éducation, bref un peu tout le monde pour connaître l’état de la situation, leurs besoins, leurs enjeux, leurs priorités. »


« Ça nous permettrait de pallier l’importante pénurie de main-d’œuvre, mais aussi de revitaliser nos municipalités. Et puis s’ouvrir à d’autres cultures, ça ouvre des horizons. C’est une richesse incroyable. »
Claire Raymond, conseillère au développement social pour la MRC d’Acton

La subvention obtenue par la MRC d’Acton est de l’ordre de 19 400 $. Elle lui a été octroyée dans le cadre du Programme d’appui aux collectivités (PAC), qui vise à « favoriser, par l’engagement collectif de la société, l’intégration citoyenne et la pleine participation, en français, des personnes immigrantes et des minorités ethnoculturelles dans toutes les régions du Québec. Il soutient également des actions visant à réunir les conditions propices à l’attraction et à l’établissement durable des personnes immigrantes pour faire de l’immigration un facteur de prospérité et de vitalité des régions. Ces actions doivent également contribuer à favoriser la migration secondaire hors de la région métropolitaine de Montréal », peut-on lire sur le site internet du MIFI.

Une richesse incroyable

La présence de personnes immigrantes sur le territoire de la MRC d’Acton demeure somme toute relativement marginale. Selon Emploi-Québec, on en comptait à peine 280 en 2016 (sur une population de 15 594), soit 0,2 % des immigrants de toute la Montérégie. Il n’est donc pas étonnant que la MRC cherche à attirer davantage de nouveaux citoyens.

« C’est l’un de nos principaux objectifs, reconnaît Mme Raymond. Ça nous permettrait de pallier l’importante pénurie de main-d’œuvre, mais aussi de revitaliser nos municipalités. Et puis s’ouvrir à d’autres cultures, ça ouvre des horizons. C’est une richesse incroyable. »