Annie Lévesque a mis en place de nouveaux liens de communication entre les citoyens et leur municipalité.

Un accent mis sur la communication

La Ville de Farnham communique plus que jamais avec ses citoyens, et ce, sur toutes les plateformes qui s’offrent à elle. Une responsable des communications planche également sur d’autres façons, pour la municipalité, d’être toujours plus transparente.

Le virage a débuté avant l’embauche d’Annie Lévesque, en novembre 2018, d’abord avec l’achat et l’installation du panneau numérique près du pont, la création et la mise à jour de la page Facebook de la Ville et la fusion des publications papier.

Le système Info alerte Farnham a également été lancé au printemps 2018. « C’est un système d’envoi de textos, de courriels ou de messages vocaux aux gens qui s’inscrivent. Ça touche autant les loisirs, les dates de versement de taxes, les collectes d’ordures, un bris d’aqueduc que les avis de sécurité civile, énumère Mme Lévesque en guise d’exemples. C’est pour tous les volets de l’information municipale. Tout ça était déjà en place, mais il fallait vraiment mousser, faire de la promotion, pour que les gens s’inscrivent. »

C’est pourquoi le poste à temps plein qu’elle occupe maintenant a été ouvert.

Mousser l’Info alerte

Annie Lévesque veut faire connaître l’Info alerte au plus grand nombre de ménages possible. À la fin août, 1075 personnes étaient abonnées sur 4300 foyers. «Normalement, c’est une personne par foyer qui s’inscrit. On espère obtenir 2500 inscriptions.»

Il est possible de s’y inscrire via le site web de Farnham ou en suivant la page Facebook de la Ville.

Non seulement Mme Lévesque fait la promotion de tous ces outils, mais elle a également créé de nouvelles façons de communiquer les informations municipales.

Sur vidéo

« On a créé la capsule vidéo mensuelle du maire au retour des séances du conseil. On fait la diffusion des réunions du conseil en direct. Les gens peuvent s’abonner sur la page Facebook pour visionner en direct et, même, on envoie une Info alerte pour que les gens cliquent sur le lien. »

Les intéressés peuvent également retrouver les archives des séances du conseil filmées sur la chaîne YouTube de Farnham.

Quant aux capsules du maire, elles permettent à Patrick Melchior d’approfondir certains sujets abordés lors des rencontres ou encore répondre à diverses questions récurrentes. Ces capsules, M. Melchior les partage sur sa page Facebook, ce qui permet de rejoindre toujours plus de gens. « On a des commentaires positifs, comme quoi les citoyens sont contents de sa disponibilité, que ça amène de la visibilité, constate Mme Lévesque. C’est plus accessible pour tout le monde. »

Réduire le papier

Pour toujours mieux communiquer, les publications papier Le Crieur public pour les informations en loisirs, et Le Financier, elles, ont été fusionnées.

« C’était deux cahiers différents envoyés à deux semaines d’intervalles. Ça faisait beaucoup de papier, beaucoup de frais d’expédition. On a donc voulu regrouper toutes les informations. Pour ça, on a créé Le Farnham dans lequel on aborde maintenant tous les sujets.»

Le Farnham est publié une fois par saison.

Les cerveaux cogitent encore pour trouver diverses façons de rejoindre la population, ce qui pourrait mener à d’autres nouveautés intéressantes.