Le marché de la Station gourmande a connu un été florissant avec des activités spéciales et des exposants offrant de tout pour la clientèle.

Premier été dans le giron municipal

Pour un premier été, le marché de la Station gourmande de Farnham était administré par la Ville. Les marchands réguliers étaient au rendez-vous et quelques nouveaux exposants se sont ajoutés à l’offre pour la clientèle.

« C’est un marché qui roule pratiquement tout seul, dans le sens où il y a des habitués qui viennent faire leurs courses tous les samedis, remarque Maëva Lucas, coordonnatrice au développement touristique à Farnham. On a réussi à attirer de nouveaux exposants, entre autres dans le domaine de la viande, ce qu’on avait peu avant. Le nombre d’exposants varie entre 10 et 20, selon les semaines. »

Parmi les nouveaux produits offerts au marché public, on pouvait compter sur des micros pousses de toutes sortes, des vignobles à quelques occasions et du safran cultivé dans la région.

Il n’a toutefois pas été possible de vérifier si ces nouveaux venus attiraient de nouvelles personnes, puisque le décompte des clients n’a pas été fait tout l’été ni au cours des années passées.

Un atelier de cuisine parent-enfant, est prévue le samedi 5 octobre pour clore la saison du marché.

« Il y a quelques centaines de personnes qui viennent chaque samedi. Généralement, les exposants sont contents de l’achalandage et des installations disponibles à Farnham, assure Mme Lucas. On a une installation permanente, donc on n’a pas à monter des tentes chaque jour, ce qui est très apprécié. »

Activités spéciales

Bien sûr, lors d’activités spéciales, l’achalandage est plus important. Cinq ont déjà eu lieu, comme une épluchette de maïs et le combat des chefs qui opposait cinq élus de la région de Brome-Missisquoi.

Par ailleurs, une dernière activité, un atelier de cuisine parent-enfant, est prévue le samedi 5 octobre pour clore la saison du marché.

Les détails seront publiés en ligne, sur la page Facebook du marché.

Un espace pique-nique a également été installé pour la première fois avec barbecue, vaisselles et nappes sur place pour y prendre un repas.

Passation harmonieuse

C’était la première année que la Ville de Farnham était en charge des activités.

« Je pense que ça a facilité les communications. En étant jumelé aux communications de la Ville, on atteint un bassin de population assez large, souligne Mme Lucas. Grosso modo, ça a bien été. C’est sûr qu’il y a toujours des ajustements, mais il y a quand même une belle continuité. On a gardé une formule similaire. »

Auparavant, une coopérative de solidarité gérait le marché. Le transfert à la Ville s’est fait facilement grâce à la bonne collaboration entre cette dernière et l’administration municipale, ajoute la coordonnatrice.

Le changement a permis d’assurer une continuité et une pérennité au marché, car avant des demandes de subvention pour l’embauche d’une ressource devaient être faites chaque année.