Jacqueline Côté, de Cowansville, est l’une des instigatrices d’un nouveau comité de riverains, une branche du Comité de sauvegarde du bassin versant du lac Davignon, qui prend forme petit à petit.

Un plan d’eau, trois grands S

La sensibilisation, la sécurité et la surveillance sont au cœur des priorités d’un tout nouveau comité de riverains, une branche du Comité de sauvegarde du bassin versant du lac Davignon, qui prend forme petit à petit à Cowansville.

« On voudrait que le comité soit comme une surveillance de quartier, mais pour le lac », explique Jacqueline Côté, l’une des instigatrices du sous-comité SSS Davignon (Sensibilisation- Sécurité- Surveillance).

Celui-ci est associé au Comité de sauvegarde du bassin versant du lac Davignon dont le mandat touche à la fois au lac, mais également à ses affluents, grâce à une collaboration avec les municipalités environnantes. Son mandat en est un de protection du plan d’eau, explique Mme Côté.

Le nouveau regroupement, lui, a pour objectif de sensibiliser la population à l’importance du lac, d’assurer la sécurité sur le plan d’eau et sur ses rives, et d’offrir une surveillance continue sur le territoire occupé par le lac autour duquel on compte quelque 160 propriétés.

Le groupe a aussi pour but de faire connaître les différents règlements en vigueur, favoriser l’interaction entre les membres et établir un système d’alerte via courriel et téléphone si une problématique quelconque est observée ou qu’une information doit être transmise aux riverains. « La présence de bateaux à essence, qui n’est pas permise sur le lac, a été signalée une fin de semaine. Il faut informer les gens des règlements », insiste Mme Côté.

Les riverains sont aussi là pour être les yeux et les oreilles de leurs voisins. « On est partis à l’extérieur du pays en vacances. Notre quai et notre pédalo sont partis à la dérive. Un voisin les a vus et a fait le tour pour voir à qui ils appartenaient. Ils ont appelé les pompiers qui les ont récupérés », cite en exemple la Cowansvilloise. Tous les riverains seront d’ailleurs rencontrés pour être invités à se joindre au sous-comité SSS Davignon. Ils seront aussi sollicités pour s’impliquer à l’occasion de différentes activités. Le groupe pourrait, entre autres, tenir un kiosque d’information au Centre de la nature, qui offre un accès au lac Davignon, pour informer les citoyens sur différents thèmes qui touchent le plan d’eau.

« On veut que le lac soit vivant dans la tête et le cœur des gens, dit-elle. C’est important d’informer toute la population parce qu’on boit l’eau de ce lac. Il appartient à tout le monde. »

La dame propose également que le nettoyage du Centre de la nature soit étendu autour de tout le lac. « Il y a un ménage qui pourrait être fait en collaboration avec la Ville », suggère-t-elle.

Un site web du SSS Davignon sera prochainement mis en ligne pour informer les citoyens.