Douze parcours de jour et de soir sont offerts chaque semaine à la soixantaine de membres du club Estricycle.

Rouler pour le plaisir

Rouler à vélo en groupe dans un environnement sécuritaire et agréable. Depuis 15 ans, c’est la mission que le club Estricycle poursuit en invitant les cyclistes à vivre une expérience inoubliable en parcourant les routes de la région offrant à coup sûr des paysages bucoliques.

Une soixantaine de membres de tous les calibres composent le club fondé en 2004. Les cyclistes proviennent en majorité de Cowansville et de Bromont, mais aussi de dix autres municipalités environnantes. «La région est bien représentée», estime Jacques Audette, président du club Estricycle.

Lorsque le regroupement a été fondé, deux volets étaient offerts: récréatif et compétitif. Ce dernier visait principalement à former les jeunes qui souhaitaient éventuellement participer à des compétitions. Ce volet a été abandonné en 2007 et, depuis, le club se concentre exclusivement sur son volet récréatif.

Douze parcours d’une distance variant entre 30 et 60 kilomètres sont offerts chaque semaine. Les cyclistes se donnent rendez-vous à Bromont ou Cowansville, où ils forment des pelotons en fonction de la vitesse à laquelle ils roulent avant de prendre la route.
«On forme des groupes de six à huit cyclistes. Ça roule mieux en petit groupe», assure M. Audette.

Les parcours, modifiés d’année en année, conduisent les cyclistes dans des secteurs aux paysages bucoliques avec vue sur les monts Brome ou Shefford tout en offrant différents dénivelés. Le club Estricycle propose des trajets en semaine, mais il est partenaire avec celui de Sutton qui offre des sorties le week-end. Les membres ont donc accès aux deux groupes.

Le président du club Estricycle, Jacques Audette.

Environnement sécuritaire

Le club propose également une formation aux nouveaux membres qui sont initiés à la randonnée à vélo en groupe. «On a les sorties d’initiation pour les nouveaux. Il y a une partie théorique sur les règles de base et les règles de sécurité, explique le président du club Estricycle. L’aspect sécurité est un facteur très important.»

Le partage de la route s’est d’ailleurs amélioré au cours des deux dernières années, constate M. Audette. «On sent une sensibilisation des automobilistes, qui sont plus conscientisés, plus polis et qui font plus attention, dit-il. Mais chaque année, il y a toujours quelques conducteurs qui démontrent des signes d’impatience.»

De leur côté, les cyclistes sont invités à respecter le Code de la sécurité, notamment en roulant à la file indienne et en effectuant leur arrêt obligatoire. «À notre réunion d’ouverture, on demande à la Sûreté du Québec de venir nous expliquer les règles. Les policiers nous expliquent les nouvelles règles en vigueur», indique M. Audette.

Le club oblige également à ses membres le port du casque et l’installation d’un feu arrière rouge sur leur vélo. Celui-ci doit être allumé en tout temps. «C’est de promouvoir le vélo de route en tant qu’activité sportive dans un environnement sécuritaire et agréable. On veut que les cyclistes vivent l’expérience», résume Jacques Audette.

Le club propose également deux sorties estivales du côté des États-Unis. Un premier parcours de 80 kilomètres est offert au lac Carmi, au Vermont, en collaboration avec le groupe de cyclistes de Sutton. Un deuxième rendez-vous propose le tour du lac Champlain, une distance de 120 kilomètres, en une journée.

Un service de voiture-balai est d’ailleurs offert à cette occasion pour permettre aux cyclistes qui veulent rouler seulement sur un tronçon du parcours de participer à l’activité. «C’est le principe du club. On veut permettre à plus de monde de faire du vélo, que ce soit adapté aux membres, où chacun y va à son rythme», explique le président du club.